Test Blu-ray / Revoir Paris, réalisé par Alice Winocour

REVOIR PARIS réalisé par Alice Winocour, disponible en DVD et Blu-ray le 11 janvier 2023 chez Pathé.

Acteurs : Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin, Maya Sansa, Amadou Mbow, Nastya Golubeva, Anne-Lise Heimburger, Sofia Lesaffre…

Scénario : Alice Winocour, Jean-Stéphane Bron & Marcia Romano

Photographie : Stéphane Fontaine

Musique : Anna Von Hausswolff

Durée : 1h43

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

Il y a eu tout d’abord un documentaire en 2018, 13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur, de Jules et Gédéon Naudet, puis un téléfilm, Ce soir-là et les jours d’après, de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian, diffusé sur France 2 l’année suivante. Les attentats du Bataclan deviennent le sujet d’un des épisodes de la série Criminal : France, disponible sur Netflix. Après un autre documentaire, Pris au piège : Le Bataclan, de Frédéric Tonolli et David Fritz Goeppinger, le cinéma décide de s’inspirer des attentats survenus à Paris en novembre 2015. Deux longs-métrages verront le jour et sortiront à quelques semaines d’intervalle, avec d’un côté un drame psychologique, Revoir Paris, et de l’autre une production au budget confortable de 15 millions, Novembre de Cédric Jimenez. Celui qui nous intéresse aujourd’hui est donc Revoir Paris, quatrième film réalisé par la talentueuse Alice Winocour, qui avait déjà signé Augustine (2012), Maryland (2015) et Proxima (2019). A travers un nouveau portrait de femme, la cinéaste explore les traumatismes des victimes d’un attentat (son propre frère fait partie des rescapés du Bataclan), la reconstruction psychique nécessaire qui s’ensuit et peut être surmontée, grâce à l’entraide et le partage de souvenirs. Avec une infinie délicatesse, Alice Winocour et ses coscénaristes Jean-Stéphane Bron et Marcia Romano (A l’ombre des filles, De son vivant, Robuste) se focalisent sur deux victimes rescapées d’un attentat parisien, merveilleusement interprétées par Virginie Efira et Benoît Magimel, véritablement en état de grâce, qui livrent deux des plus bouleversantes interprétations de l’année 2022 au cinéma.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Revoir Paris, réalisé par Alice Winocour »

Test Blu-ray / Vivante, réalisé par Sandrine Ray

VIVANTE réalisé par Sandrine Ray, disponible en DVD et Blu-ray depuis le 25 octobre 2017 chez LCJ Editions & Productions.

Acteurs : Vahina Giocante, Samuel Jouy, François Berléand, Fanny Cottençon, Pierre Cassignard, Cécile Cassel, Manuel Blanc…

Scénario : Sandrine Ray & Antoine Lacomblez

Photographie : Olivier Cocaul

Musique : Romaric Laurence

Durée : 1h30

Date de sortie initiale : 2002

LE FILM

C’est par une nuit d’été que Claire, 19 ans, se fait sauvagement agresser et violer. Elle est anéantie par la violence où les corps sont niés, où le désir est déjà mort, où les mots disent l’inverse de ce qu’ils affirment. Claire n’arrive pas à en parler, elle porte son secret qui la déchire, n’a plus de mots pour dire qui elle est et se dérobe à elle-même comme au monde. Elle tente des expériences pour se prouver qu’elle est encore vivante, plonge dans l’alcool, le sexe, à la recherche d’une étincelle…A force de se heurter aux autres et à elle-même, elle retrouve la force de vivre, de parler, elle redonne un sens au désir. Quoi qu’il arrive, la vie s’impose.

Le viol est un sujet sensible auquel le cinéma français s’est déjà attaqué à plusieurs reprises. Quelques titres comme Les Chatouilles, L’Été meurtrier, Irréversible, Elle, La Traque peuvent venir à l’esprit, mais l’un des plus grands films sur le thème demeure incontestablement Une histoire banale (2013) d’Audrey Estrougo avec une puissante et exceptionnelle Marie Denarnaud. En 2002, la réalisatrice Sandrine Ray, alors assistante de Pierre-William Glenn (23h58) et de François Velle (Comme des rois), décide de franchir un cap et signe son premier long-métrage, Vivante, qu’elle coécrit avec Antoine Lacomblez (Slalom, 3 X Manon, 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi, My Sweet Pepper Land, À la folie), en prenant comme argument principal le viol d’une étudiante. Elle confie le rôle à Vahina Giocante, âgée de 20 ans, remarquée quatre ans plus tôt dans Marie Baie des Anges de Manuel Pradal (à la suite d’un casting sauvage sur une plage de Marseille) et qui avait confirmé depuis son talent précoce chez Yves Angelo (Voleur de vie), Benoît Jacquot (Pas de scandale) et Martine Dugowson (Les Fantômes de Louba). Si la jeune comédienne s’investit corps et âme dans ce rôle très difficile, c’est sur la forme que pèche Vivante, qui sent l’amateurisme du début à la fin. Les années n’ont pas épargné ce film pourtant intéressant, mais qui fait aujourd’hui penser à une production TV fauchée et maladroite.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Vivante, réalisé par Sandrine Ray »

Test Blu-ray / Sundown, réalisé par Michel Franco

SUNDOWN réalisé par Michel Franco, disponible en DVD et Blu-ray le 22 novembre 2022 chez Ad Vitam.

Acteurs : Tim Roth, Albertine Kotting McMillan, Samuel Bottomley, Charlotte Gainsbourg, Godriyah Faoziati, Ely Guerra, Mónica Del Carmen, Iazua Larios…

Scénario : Michel Franco

Photographie : Yves Cape

Durée : 1h22

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Une riche famille anglaise passe de luxueuses vacances à Acapulco quand l’annonce d’un décès les force à rentrer d’urgence à Londres. Au moment d’embarquer, Neil affirme qu’il a oublié son passeport dans sa chambre d’hôtel. En rentrant de l’aéroport, il demande à son taxi de le déposer dans une modeste « pension » d’Acapulco…

Du réalisateur mexicain Michel Franco, on connaissait Después de Lucia, son second long-métrage sorti en 2012. Un film choc, récompensé par le Grand prix au Festival de Cannes dans la sélection Un certain regard, qui s’interrogeait sur ce qu’il advient quand un individu n’acceptant pas la mort d’un autre, en oublie de faire attention à ceux qui restent. Le récit se concentrait sur un père et sa fille adolescente, rongés de l’intérieur, qui ne parvenaient pas à surmonter leur deuil ni à communiquer, et abordait parallèlement les thèmes de l’humiliation et du harcèlement, de la violence, physique et psychologique, dans le monde des lycéens, jusqu’à un point particulièrement cruel. Depuis, Michel Franco aura signé cinq autres films, parmi lesquels on trouve deux collaborations avec Tim Roth, Chronic (2015) et le dernier en date Sundown. À l’instar de ses œuvres précédentes, le cinéaste crée un climat oppressant, prend le spectateur aux tripes petit à petit jusqu’à la dernière partie qui met les nerfs à fleur de peau, grâce à une mise en scène épurée, faisant la part belle aux plans-séquences fixes qui placent le spectateur dans la position de témoin impuissant, tout en l’emmenant parfois sur de fausses pistes. Les silences, les regards de son antihéros, magistralement interprété par l’un des plus grands et magnétiques comédiens britanniques n’ont pas fini de hanter la mémoire de celles et de ceux qui le suivront durant 80 minutes. Le nouveau tour de force de Michel Franco.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Sundown, réalisé par Michel Franco »

Test 4K UHD / Esther 2 : Les Origines, réalisé par William Brent Bell

ESTHER 2 : LES ORIGINES (Orphan : First Kill) réalisé par William Brent Bell, disponible en 4K Ultra HD, Blu-ray et DVD le 17 décembre 2022 chez Metropolitan Vidéo.

Acteurs : Isabelle Fuhrman, Julia Stiles, Rossif Sutherland, Hiro Kanagawa, Matthew Finlan, Samantha Walkes, David Lawrence Brown, Lauren Cochrane…

Scénario : David Coggeshall, d’après une histoire originale de David Leslie Johnson-McGoldrick

Photographie : Karim Hussain

Musique : Brett Detar

Durée : 1h38

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Après avoir orchestré une brillante évasion d’un établissement psychiatrique, Esther se rend en Amérique en se faisant passer pour la fille disparue d’une famille aisée. Mais, face à une mère prête à tout pour protéger sa famille, son plan va prendre une tournure inattendue. Il vous reste beaucoup de choses à découvrir sur Esther…

Esther est de retour ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ne s’y attendait absolument pas…Treize ans séparent les deux opus, le premier étant sorti en 2009, ayant engrangé près de 80 millions de dollars dans le monde (pour un budget quatre fois moins élevé), avant de devenir un vrai petit film culte. Deux raisons à cela, d’une part pour l’impressionnante interprétation de la jeune Isabelle Fuhrman, onze ans au moment du tournage, d’autre part pour le twist qui révélait (on peut se permettre de le dire après toutes ces années passées) que la petite fille démoniaque s’appelait Leena Klammer, et qu’elle souffrait d’un dérèglement hormonal très rare, le panhypopituitarisme, une forme de nanisme, qui lui donnait l’apparence d’une fillette, alors qu’elle en avait en trente-trois. Un pari pour Isabelle Fuhrman qui devait donc jouer une adulte se faisant passer pour une enfant. Mais kezako Esther 2 : Les Origines ??? Comme son titre l’indique, ou pas d’ailleurs, car on peut être un peu paumés, il ne s’agit pas d’un second épisode à proprement parler, mais d’une préquelle du long-métrage de Jaume Collet-Serra (La Maison de cire, Instinct de survie, Non-Stop). L’action se déroule deux ans avant qu’Esther soit adoptée par Kate et son mari John, du temps où Leena était internée dans un hôpital psychiatrique en Estonie. Esther 2 : Les Origines part de cet argument dévoilé dans Esther premier du nom. Mais l’élément totalement inattendu c’est qu’Isabelle Fuhrman reprend le rôle qui l’a rendu célèbre ! Désormais âgée de 25 ans, elle est supposée interpréter Leena/Esther. L’actrice a évidemment changé et il est difficile aujourd’hui de la « faire passer » pour une enfant. Mais TOUT le film joue sur cette schizophrénie volontaire et assumée. En effet, Esther 2 : Les Origines va certainement décontenancer une bonne partie des spectateurs, qui penseront se retrouver devant un quasi-remake du premier volet. Et ceux-ci auront raison, le réalisateur William Brent Bell l’avouant volontiers. C’était sans compter LE retournement de situation aussi improbable que jubilatoire qui emmène le récit, les protagonistes et donc l’audience dans une autre direction. Ne comptez pas sur nous pour vous en révéler la teneur, mais sachez tout de même que cette idée dramatique frappadingue vaut assurément qu’on s’attarde sur cet Orphan: First Kill. Vous êtes prévenus.

Continuer la lecture de « Test 4K UHD / Esther 2 : Les Origines, réalisé par William Brent Bell »

Test Blu-ray / La Chute de la Maison Usher, réalisé par Roger Corman

LA CHUTE DE LA MAISON USHER (House of Usher) réalisé par Roger Corman, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 8 novembre 2022 chez Sidonis Calysta.

Acteurs : Vincent Price, Mark Damon, Myrna Fahey, Harry Ellerbe, Eleanor LeFaber.…

Scénario : Richard Matheson, d’après Edgar Allan Poe

Photographie : Floyd Crosby

Musique : Les Baxter

Durée : 1h19

Date de sortie initiale: 1960

LE FILM

Philip Withrop se rend a la maison Usher pour voir sa fiancée Madeline. Il est confronté au frère de la jeune femme, Roderick, qui s’oppose à leur mariage. Ce dernier explique à Withrop que sa famille est maudite, ses membres sombrant tous un jour ou l’autre dans la folie, ce qui les conduit toujours à la mort.

C’est de là que tout est parti. Quand il entreprend La Chute de la Maison Usher, Roger Corman a déjà 25 réalisations à son actif, deux douzaines de séries B-Z aux titres explicites comme L’Attaque des crabes géants, The Undead, The Saga of the Viking Women and Their Voyage to the Waters of the Great Sea Serpent, She Gods of Shark Reef, The Wasp Woman. Après La Petite Boutique des horreursThe Little Shop of Horrors, ce cher Roger propose à Samuel Z. Arkoff et James H. Nicholson un projet plus ambitieux que ses « petits trucs » à 65.000 dollars. Tourner en couleur, utiliser le cadre large et gonfler le budget à 200.000 dollars pour concurrencer l’arrivée de la télévision couleur dans les chaumières US. Banco pour l’American International Pictures, puisque, même si la société devra allonger 100.000$ de plus pour s’offrir Vincent Price, La Chute de la Maison Usher rapporte quatre fois sa mise et prouve à ses détracteurs que le metteur en scène est capable de rigueur, d’ampleur et d’élégance. Si Roger Corman n’a pas mis de côté sa recherche obsessionnelle de l’économie, La Chute de la Maison Usher subjugue par sa beauté plastique, mais aussi par la prestation impériale de Vincent Price au sommet de son art. Un classique inaltérable, un chef d’oeuvre intemporel.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / La Chute de la Maison Usher, réalisé par Roger Corman »

Test Blu-ray / La Chambre des tortures, réalisé par Roger Corman

LA CHAMBRE DES TORTURES (The Pit and the Pendulum) réalisé par Roger Corman, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 8 novembre 2022 chez Sidonis Calysta.

Acteurs : Vincent Price, John Kerr, Barbara Steele, Luana Anders, Antony Carbone, Patrick Westwood, Lynette Bernay.…

Scénario : Richard Matheson, d’après Edgar Allan Poe

Photographie : Floyd Crosby

Musique : Les Baxter

Durée : 1h20

Date de sortie initiale: 1961

LE FILM

L’Espagne du XVIe siècle. L’anglais Francis Barnard arrive au château de Nicholas Medina, l’époux de sa soeur Elizabeth récemment décédée. Il apprend que la défunte s’était laissée gagner par l’atmosphère morbide de lieux dont le sous-sol cache une vaste salle des tortures dont Medina a hérité de son père, un inquisiteur sanguinaire ; Elizabeth y serait morte de peur… Pas très convaincu par cette explication, Barnard cherche à en savoir plus, de plus en plus troublé par le comportement de son hôte…

La Chambre des torturesThe Pit and the Pendulum est la transposition d’une nouvelle écrite par Edgar Allan Poe, publiée pour la première fois en 1842 dans la revue littéraire annuelle The Gift : A Christmas and New Year’s Present et en France dans le recueil Nouvelles histoires extraordinaires. Une demi-douzaine de moutures verront le jour, dont une emballée par Stuart Gordon en 1991, la première remontant même à 1909 par Henri Desfontaines, sans oublier l’adaptation d’Alexandre Astruc avec Maurice Ronet, moyen métrage de 1964 considérée comme étant la plus respectueuse de l’oeuvre originale, et bien sûr le film qui nous intéresse aujourd’hui, La Chambre des tortures (1961) de Roger Corman, librement inspiré de Poe. La célèbre scène de torture qui donne son titre à la nouvelle et au film en version originale, n’apparaît que dans le dernier quart d’heure. Par conséquent, il fallait broder un scénario autour de cet élément central. Soyons honnêtes, ce qui a été créé par l’auteur Richard Matheson manque souvent d’intérêt et cette seconde relecture d’Edgar Allan Poe par Roger Corman, un an après La Chute de la maison Usher et juste avant L’Enterré vivant n’est assurément pas le meilleur opus des huit. Demeure encore toutefois l’interprétation haute en couleur de Vincent Price, par ailleurs dans un double rôle, celui de Don Nicholas Medina et de son père Sebastian Medina.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / La Chambre des tortures, réalisé par Roger Corman »

Test DVD / Cinq déserteurs, réalisé par R. John Hugh

CINQ DÉSERTEURS (Yellowneck) réalisé par R. John Hugh, disponible en DVD le 6 décembre 2022 chez Artus Films.

Acteurs : Lin McCarthy, Stephen Courtleigh, Berry Kroeger, Harold Gordon, Bill Mason, Al Tamez, Jose Billie, Roy Nash Osceola…

Scénario : Nat S. Linden & R. John Hugh

Photographie : Charles T. O’Rork

Musique : Laurence Rosenthal

Durée : 1h20

Année de sortie : 1955

LE FILM

Un colonel sudiste démis de ses fonctions rencontre quatre déserteurs dans les Everglades. Ensemble, ils vont tenter de survivre et de s’échapper de ces marais. L’épreuve sera longue entre la nature hostile et les assauts successifs des Indiens Séminoles vivant sur ce territoire.

On ne misait pas forcément grand-chose sur ce petit film déterré on ne sait où par l’éditeur Artus Films, mais force est d’admettre que Cinq déserteursYellowneck est un survival assez épatant et ce en dépit d’un évident manque de moyens. Que signifie le titre original ? Un prologue nous indique que le film s’apprête à nous raconter l’histoire de cinq hommes, « produits » d’une longue et sanglante guerre, qui ont décidé de tourner le dos à la cause Confédérale pour fuir. Ces déserteurs pour les hommes de la Confédération sont appelés « Yellowneck ». Intégralement tourné dans les décors naturels des Everglades, Cinq déserteurs est un étonnant mélange de film de guerre, de drame psychologique, d’aventures, de western et même d’épouvante dans sa dernière partie, qui ne compte qu’une poignée de comédiens au casting, tous solidement dirigés. Produit par la Republic Pictures, Yellowneck est le premier long-métrage écrit et réalisé par le britannique R. John Hugh (1923-1985), qui ne signera que cinq longs-métrages en vingt ans de carrière, des opus indépendants qui fleurent bon ce parfum kitsch et rétro, mais qui en avaient sous le capot et qui conservent encore aujourd’hui un charme inaltérable doublé d’une envie de cinéma.

Continuer la lecture de « Test DVD / Cinq déserteurs, réalisé par R. John Hugh »

Test Blu-ray / Terror on the Prairie, réalisé par Michael Polish

TERROR ON THE PRAIRIE réalisé par Michael Polish, disponible en Blu-ray et DVD le 17 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs : Gina Carano, Nick Searcy, Donald Cerrone, Tyler Fischer, Gabriel-Kane Day Lewis, Matthias Hues, Heath Freeman, Rhys Becker…

Scénario : Josiah Nelson

Photographie : Steeven Petitteville

Musique : Dalal Bruchmann & Maesa Pullman

Durée : 1h47

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Hiver 1875. Hattie McAllister vit avec son mari Jeb et leurs enfants dans une ferme isolée du Montana. Alors que Jeb est absent pour quelques jours, Hattie va affronter une impitoyable bande de hors-la-loi.

Le western ne donne plus beaucoup signe de vie au cinéma, mais quand il le fait, le genre aura livré ces dernières années quelques pépites à l’instar de Dans le silence de l’OuestThe Keeping Room de Daniel Barber, Never Grow Old d’Ivan Kavanagh, Bone Tomahawk de S. Craig Zahler, The Salvation de Kristian Levring, Shérif Jackson de Logan Miller, Blackthorn de Mateo Gil, Hostiles de Scott Cooper, Brimstone de Martin Koolhoven et d’autres que nous oublions sûrement. Il faudra désormais ajouter à la liste Terror on the Prairie, réalisé par l’américain Michael Polish, remarqué dès son premier long-métrage en 1999, Les Frères Falls, dont il tenait l’affiche avec son frère Mark, puis encensé par la critique pour Northfolk (2003). Après avoir fait tourner son ex-épouse Kate Bosworth à plusieurs reprises (Big Sur, Illusions, 90 minutes au paradis, Force of Nature), le réalisateur s’empare d’un scénario écrit par un certain Josiah Nelson et signe un beau tour de force, remarquablement mis en scène et sublimement photographié par le français Steeven Petitteville, tourné dans les magnifiques paysages du Montana. Huis clos à ciel ouvert, Terror on the Prairie retient l’attention durant près de deux heures et maintient une tension qui prend souvent aux tripes dès sa spectaculaire séquence d’introduction. De plus, l’ancienne combattante MMA Gina Carano (la série The Mandalorian), aussi productrice, trouve incontestablement son meilleur rôle au cinéma à ce jour. Belle et grande découverte donc.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Terror on the Prairie, réalisé par Michael Polish »

Test Blu-ray / Un marteau pour les sorcières, réalisé par Otakar Vávra

UN MARTEAU POUR LES SORCIÈRES (Kladivo na carodejnice) réalisé par Otakar Vávra, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 4 octobre 2022 chez Artus Films.

Acteurs : Vladimír Smeral, Elo Romancik, Josef Kemr, Sona Valentová, Blanka Waleská, Lola Skrbková, Jirina Stepnicková, Marie Nademlejnská…

Scénario : Otakar Vávra & Ester Krumbachová, d’après le roman de Václav Kaplický

Photographie : Josef Illík

Musique : Jirí Srnka

Durée : 1h42

Date de sortie initiale : 1970

LE FILM

Moravie, 1670. Pour avoir dérobé une hostie, croyant soigner sa vache ne donnant plus de lait, une vieille femme se fait accuser de sorcellerie. Le seigneur du pays fait alors venir un tribunal de l’Inquisition pour la juger. L’inquisiteur, Boblig von Edelstadt, s’appuie sur le célèbre manuel Malleus Maleficarum pour mener les interrogatoires. Mais, très vite, les tortures vont succéder aux dénonciations, et les bûchers vont s’allumer, toujours plus nombreux.

Si Un Marteau pour les sorcièresKladivo na čarodějnice était sorti en 2022, il trônerait largement sur la première place du podium des films d‘horreur. Pourtant, celui-ci est bel et bien sorti il y a plus de quarante ans et n‘a rien perdu de son efficacité. On doit ce film au tchèque Otakar Vávra (1911-2011), dont la longue, prolifique et éclectique carrière s‘étendra sur plus de soixante-dix ans, une cinquantaine de courts et longs-métrages, sans oublier le documentaire, genre dans lequel il s‘est également illustré. Il adapte ici le roman Kladivo na čarodějnice de Václav Kaplický, publié en 1963 et en tire un magnifique objet de cinéma, à la fois intense film dramatique et éprouvant opus horrifique. Ancien adhérent du Parti communiste, Otakar Vávra n‘y va pas de main-morte dans Un marteau pour les sorcières, oeuvre engagée, pour dénoncer l‘Eglise ainsi que les méthodes expéditives des régimes autoritaires, et signe un chef d‘oeuvre anxiogène, qui repose sur les véritables textes issus des procédures, repris des registres authentiques des audiences d‘inquisition lors des procès de Losiny et Sumperk de 1678 à 1695.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Un marteau pour les sorcières, réalisé par Otakar Vávra »

Test Blu-ray / Freud, passions secrètes, réalisé par John Huston

FREUD, PASSIONS SECRÈTES (Freud: The Secret Passion) réalisé par John Huston, disponible en Édition Blu-ray + DVD + DVD bonus + livre – Boîtier Mediabook le 22 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs :  Montgomery Clift, Susannah York, Larry Parks, Susan Kohner, Eileen Herlie, Fernand Ledoux, David McCallum…

Scénario :  Wolfgang Reinhardt & Charles Kaufman

Photographie : Douglas Slocombe

Musique : Jerry Goldsmith

Durée : 2h15

Date de sortie initiale : 1962

LE FILM

1885. Sigmund Freud, 29 ans, est neurologue à l’hôpital général de Vienne. Confronté à des cas pathologiques qui défient la médecine traditionnelle, il n’hésite pas à faire appel à l’hypnose pour essayer de comprendre le mal dont souffrent les patients. Au fur et à mesure de ses expériences, Freud perçoit qu’il est tout proche de l’une des découvertes majeures de l’histoire de la science.

« Il est préférable de laisser les scorpions dans l’obscurité… »

Freud, passions secrètes, Freud: The Secret Passion ou tout simplement Freud est un chef d’oeuvre caché de John Huston. Sorti en 1962, ce film admirable et pourtant oublié est aussi l’avant-dernier long métrage du comédien Montgomery Clift, éblouissant dans le rôle-titre. Plus qu’un biopic, John Huston met en scène la découverte de la psychanalyse et de l’inconscient. La passion du réalisateur pour ce sujet remonte à la Seconde Guerre mondiale. Mobilisé dans l’équipe des cinéastes militaires de l’U.S. Army, sous la direction de Frank Capra, John Huston est appelé à réaliser quelques documentaires auprès des soldats. C’est le cas du méconnu Que la lumière soitLet there be light (1946) qui suit une équipe de psychiatres tenter de soigner des rescapés, victimes de chocs traumatiques. Certains présentent des troubles de la vue, d’autres sont visiblement handicapés ou angoissés, persuadés qu’une bombe va leur tomber dessus. John Huston observe ces médecins avoir recours à la psychanalyse et à l’hypnose. Fasciné, il sait qu’il réalisera plus tard un film tournant autour de Freud. Considéré comme un film capital sur le traitement psychiatrique des blessés de guerre, Que la lumière soit est néanmoins interdit par le Pentagone et restera inédit jusqu’en 1981. Sélectionné dans la section Un certain regard au Festival de Cannes cette année-là, les spectateurs découvrent des images insoutenables. Après son film maudit Les DésaxésThe Misfits (1961) et suite à de longues recherches sur Freud durant lesquelles il s’initie même aux techniques de l’hypnose, John Huston entreprend enfin ce projet qui lui tenait à coeur depuis une quinzaine d’années.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Freud, passions secrètes, réalisé par John Huston »