Test Blu-ray / Ils ont combattu pour la patrie, réalisé par Sergueï Bondartchouk

ILS ONT COMBATTU POUR LA PATRIE (Oni srazhalis za rodinu – Они сражались за Родину) réalisé par Sergueï Bondartchouk, disponible en Combo Blu-ray + DVD – Édition limitée le 18 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Vasiliy Shukshin, Vyacheslav Tikhonov, Sergeï Bondarchuk, Georgiy Burkov, Yuriy Nikulin, Ivan Lapikov, Nikolay Gubenko, Andrey Rostotskiy…

Scénario : Sergeï Bondarchuk & Mikhail Sholokhov, d’après le récit de Mikhaïl Cholokhov

Photographie : Vadim Yusov

Musique : Vyacheslav Ovchinnikov

Durée : 2h31

Date de sortie initiale : 1975

LE FILM

Juillet 1942. L’armée soviétique bat en retraite. Une poignée d’hommes épuisés, tout ce qui reste du régiment défendent les accès du fleuve. Il peut paraître par moments que la guerre n’est qu’un mauvais rêve. Sur le chemin, les traces des chenilles de tanks, mais partout ailleurs les herbes lasses de l’été, le terne éclat des terres salines, les tertres tremblant dans l’air surchauffé de la canicule… La rencontre absurde de la terre gorgée de soleil et de la machine de guerre inhumaine donne lieu à une situation authentiquement biblique, métaphore de la vie impérissable confrontée aux forces maléfiques.

À la base d’Ils ont combattu pour la patrieOni srazhalis za rodinu, il y a une commande du ministre de la défense russe, Andreï Gretchko, qui désirait célébrer le trentième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Celui-ci conseille au réalisateur Sergueï Bondartchouk de lire son propre livre, pour une éventuelle adaptation, La Bataille du Caucase, édité en 1969, qui relatait son expérience personnelle du conflit. Mais le cinéaste n’est pas emballé et jette plutôt son dévolu sur un roman de Mikhaïl Cholokhov, écrivain qu’il avait déjà transposé pour Le Destin d’un homme, son premier long-métrage. Ce sera donc Ils ont combattu pour la patrie, ouvrage inachevé, qui lui permet cette fois encore de s’exprimer librement, sans doute trop par rapport aux attentes du ministère, sur l’horreur de la guerre et la véritable situation de ceux qui l’ont vécue. Car si le dispositif est gigantesque, les moyens visiblement illimités, la production bénéficiant aussi du concours de l’armée qui lui fournit une multitude de véhicules aériens et terrestres, ce qui intéresse surtout Sergueï Bondartchouk c’est une fois de plus de montrer la guerre à hauteur d’homme, d’adopter le point de vue des soldats, de dévoiler l’intimité de ceux qui ont servi de chair à canon. Si certains penseront inévitablement à Il faut sauver le soldat RyanSaving Private Ryan de Steven Spielberg, par l’ampleur et le réalisme des combats, c’est en réalité La Ligne rougeThe Thin Red Line qu’annonce Ils ont combattu pour la patrie, quant à son approche philosophique, le film incitant le spectateur à la réflexion sur la guerre. Et c’est extraordinaire.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Ils ont combattu pour la patrie, réalisé par Sergueï Bondartchouk »

Test Blu-ray / Le Destin d’un homme, réalisé par Sergueï Bondartchouk

LE DESTIN D’UN HOMME (Sudba cheloveka – Судьба человека) réalisé par Sergueï Bondartchouk, disponible en Combo Blu-ray + DVD – Édition limitée le 18 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Sergueï Bondartchouk, Pavel Boriskin, Zinaida Kirienko, Pavel Volkov, Yuri Averin, Konstantin Alekseev, Pavel Vinnikov, Evgeniy Teterin…

Scénario :Iouri Loukine & Fiodor Chakhmagonov, d’après le récit de Mikhaïl Cholokhov

Photographie : Vladimir Monakhov

Musique : Venyamin Basner

Durée : 1h37

Date de sortie initiale : 1959

LE FILM

Un homme, épuisé, marche dans la campagne, accompagné d’un jeune garçon. Il est accablé par le poids du malheur que la guerre lui a infligé. A 17 ans, la sérénité de son existence a été emportée par l’horreur de la vie au front. Prisonnier, il a vécu les souffrances inhumaines des camps allemands: il a été astreint au travail forcé et soumis aux pires sévices.

En toute honnêteté, l’auteur de ces mots n’avait jamais entendu parler de Sergueï Bondartchouk (1920-1994), cinéaste et comédien majeur du cinéma russe, connu pour avoir réalisé la plus monumentale adaptation de Guerre et Paix, transposition en quatre époques, filmée en 70 mm et récompensée par l’Oscar du meilleur film étranger en 1968. Considéré encore aujourd’hui comme un maître du septième art, Sergueï Bondartchouk démarre sa carrière en tant qu’acteur, fonction qu’il exerce durant une dizaine d’années, avant de passer lui-même derrière la caméra en 1959 pour son premier long-métrage, Le Destin d’un hommeSoudba Tchelovieka, coup d’essai et coup de maître, magnifique drame de guerre psychologique que l’on croirait échappé du néoréalisme italien. Filmé avec autant de dureté que de délicatesse, Le Destin d’un homme dresse le portrait d’un individu « puni et mutilé par la vie », mais qui a toujours su rester digne. On en ressort bouleversé, les larmes aux yeux, lessivé, en sachant qu’on ne l’oubliera jamais.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Le Destin d’un homme, réalisé par Sergueï Bondartchouk »

Test Blu-ray / Deux sur la balançoire, réalisé par Robert Wise

DEUX SUR LA BALANÇOIRE (Two for the Seesaw) réalisé par Robert Wise, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 17 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Robert Mitchum, Shirley MacLaine, Edmon Ryan, Elisabeth Fraser, Eddie Firestone, Billy Gray…

Scénario : Isobel Lennart, d’après la pièce de William Gibson

Photographie : Ted D. McCord

Musique : André Previn

Durée : 1h54

Date de sortie initiale : 1962

LE FILM

L’avocat Jerry Ryan a quitté le Nebraska lorsque que sa femme a demandé le divorce. Déprimé, il erre sans but dans New York, jusqu’au moment où il rencontre Gittel Mosca, une danseuse qui gagne péniblement sa vie à Greenwich Village. Ils vont essayer de faire un bout de route ensemble.

Résumer la carrière prolifique et éclectique de Robert Wise (1914-2005) serait un pari difficile voire impossible à relever. Ainsi, pour situer Deux sur la balançoireTwo for the Seesaw, nous dirons que le réalisateur avait déjà derrière lui La Malédiction des hommes-chats, Le Récupérateur de cadavres, Né pour tuer, Nous avons gagné ce soir, Le Jour où la Terre s’arrêta, Je veux vivre !, Le Coup de l’escalier, qu’il venait de coréaliser West Side Story (10 Oscars), qu’il s’apprêtait à emballer La Maison du diable The Haunting, La Mélodie du bonheurThe Sound of Music (5 Oscars) et La Canonnière du Yang-TséThe Sand Pebbles…c’est dire l’importance de cet immense artisan, qui à l’instar de Richard Fleischer ou Mark Robson n’a eu de cesse de passer d’un genre à l’autre avec autant de culot que de réussite, en mettant tout son savoir-faire au service d’un studio et d’un scénario. À l’origine de Deux sur la balançoire il y a une pièce de théâtre de William Gibson, triomphe de Broadway de l’année 1958 (750 représentations), interprétée par Henry Fonda et Anne Bancroft (Tony Award de la meilleure actrice) et montée par Arthur Penn. Quatre ans après sa création sur scène, Two for the Seesaw devient donc un long-métrage sous la bannière de la United Artists et porté par deux autres stars, Robert Mitchum et Shirley MacLaine, en remplacement de Paul Newman et Elizabeth Taylor, initialement envisagés. Si le scénario signé Isobel Lennart (Escale à Hollywood de George Sidney, Ville haute, ville basse de Mervyn LeRoy) ne peut calfeutrer la nature de Deux sur la balançoire, Robert Wise se surpasse en jouant sur le cadre, les contre-plongées, les décors et aère le récit en montrant les rues de New York, magnifiquement photographiées par Ted D. McCord, chef opérateur du Trésor de la Sierra Madre et d’À l’est d’Éden, dont le travail sera auréolé d’une nomination aux Oscars en 1963. Si le fond n’est pas inintéressant, Two for the Seesaw vaut plus pour la mise en scène de Robert Wise et bien sûr pour le jeu du chat et de la souris entre les deux monstres sacrés du cinéma, qui rivalisent de charme et dont l’alchimie est évidente.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Deux sur la balançoire, réalisé par Robert Wise »

Test Blu-ray / La Fièvre de l’or, réalisé par Charlton Heston

LA FIÈVRE DE L’OR (Mother Lode) réalisé par Charlton Heston, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 3 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Nick Mancuso, Charlton Heston, Kim Basinger, John Marley, Dale Wilson…

Scénario :  Fraser C. Heston

Photographie : Richard Leiterman

Musique : Kenneth Wannberg

Durée : 1h38

Date de sortie initiale : 1982

LE FILM

Deux jeunes aventuriers se lancent à la recherche de leur ami disparu dans une forêt de Colombie britannique et se retrouvent à la merci d’un vieux mineur écossais fou, prêt à tout pour sauvegarder son or…

Voilà, c’est sur ce pitch que le monstre Charlton Heston décide de repasser derrière la caméra, dix ans après le bide colossal de son premier coup d’essai, le pourtant impressionnant Antoine et Cléopâtre. Pourquoi ce sujet l’a-t-il incité à renouveler l’expérience ? Tout simplement parce que le scénario de La Fièvre de l’orMother Lode (littéralement le « filon-mère ») est écrit par son propre fils, Fraser C. Heston, qui venait de signer l’histoire de La Fureur sauvageThe Mountain Men de Richard Lang, avec le sieur Charlton comme tête d’affiche. Voulant probablement donner un nouveau coup de pouce au fiston, celui qui a été au cinéma Marc Antoine, Buffalo Bill, Moïse, Andrew Jackson, Michel-Ange, Richelieu et Henri VIII essaye de mettre en valeur le boulot du rejeton à travers une mise en scène pas inintéressante, au cadre large soigné, une élégance au service d’un récit étrange et qui a tendance à partir dans tous les sens. Complètement méconnu dans la carrière de Charlton Heston, qui s’octroie aussi l’un des rôles principaux, même s’il n’apparaît qu’au bout de la première demi-heure, La Fièvre de l’or est une véritable curiosité, qui démarre comme un grand film d’aventure et qui bifurque dans le survival proche de l’épouvante.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / La Fièvre de l’or, réalisé par Charlton Heston »

Test Blu-ray / L’Homme tranquille, réalisé par John Ford

L’HOMME TRANQUILLE (The Quiet Man) réalisé par John Ford, disponible en Édition Collector Blu-ray + DVD le 23 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs : John Wayne, Maureen O’Hara, Barry Fitzgerald, Ward Bond, Victor McLaglen, Mildred Natwick, Francis Ford, Eileen Crowe…

Scénario :  Frank S. Nugent, d’après la nouvelle de Maurice Walsh

Photographie : Winton C. Hoch

Musique : Victor Young

Durée : 2h09

Date de sortie initiale : 1952

LE FILM

Sean Thornton, ancien boxeur américain, est de retour dans son Irlande natale. Désireux de racheter la chaumière et le lopin de terre que ses parents possédaient, il entre en conflit avec Red Will Danaher, qui lorgne également sur le bout de terrain. La situation se complique lorsque Sean tombe amoureux de Mary Kate, la propre sœur de Danaher.

TOUT ce qui fait rêver les cinéphiles est dans cet immense chef d’oeuvre absolu de tous les temps, L’Homme tranquilleThe Quiet Man de John Ford. Projet très longuement mûri, au moins durant une bonne quinzaine d’années, mais sans cesse repoussé en raison de producteurs frileux qui ne voulaient pas s’engager dans cette aventure, en dépit d’un tel réalisateur aux commandes, L’Homme tranquille parvient tout de même à sortir sur les écrans en 1952. Et soixante-dix ans plus tard, pas une ride, rien n’a égratigné The Quiet Man, au contraire, le charme agit avec autant de fraîcheur qu’au premier jour, comme un véritable conte de fées pour grandes personnes. D’ailleurs, John Ford avait coutume de dire qu’il s’agissait de sa première tentative d’histoire d’amour entre adultes. De la photographie nimbée du vert irlandais réalisée en Technicolor et concoctée par le chef opérateur Winton C. Hoch (La Charge héroïque, Le Fils du désert, La Prisonnière du désert) à la distribution prestigieuse, en passant par la musique de Victor Young (Les Tigres volants, Les Implacables, Les Yeux de la nuit, Espions sur la Tamise), sans oublier bien sûr un bijou de scénario de Frank S. Nugent (Les 2 cavaliers, La Dernière fanfare, Un si doux visage) inspiré au départ d’une nouvelle de Maurice Walsh, L’Homme tranquille est indéniablement le film le plus personnel John Martin Feeney aka John Ford (1894-1973), qui en avais acquis les droits dès 1936, celui pour lequel il se battra longtemps, envers et contre tous (la MGM, la London Films, la Warner et la Fox se sont débinés, la RKO laissera tomber après le bide de Dieu est mort), certain de tenir ici l’histoire, le décor et l’opportunité pour rendre hommage à ses parents nés en Irlande, avant d’émigrer aux Etats-Unis en 1872. Ce retour sur la terre natale de ses ancêtres est bénéfique pour le cinéaste, obligé avant cela de revenir au western et de livrer Rio Grande avec la même équipe, pour conforter ainsi le producteur de la Republic Pictures, Herbert J. Yates, afin de lui assurer un succès commercial colossal, pour obtenir le budget nécessaire à sa « reproduction idéalisée » de l’Irlande qu’il avait en tête. L’Homme tranquille s’inscrit aisément au Panthéon des plus beaux et enthousiasmants films de toute l’histoire du cinéma.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / L’Homme tranquille, réalisé par John Ford »

Test Blu-ray / Terror on the Prairie, réalisé par Michael Polish

TERROR ON THE PRAIRIE réalisé par Michael Polish, disponible en Blu-ray et DVD le 17 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs : Gina Carano, Nick Searcy, Donald Cerrone, Tyler Fischer, Gabriel-Kane Day Lewis, Matthias Hues, Heath Freeman, Rhys Becker…

Scénario : Josiah Nelson

Photographie : Steeven Petitteville

Musique : Dalal Bruchmann & Maesa Pullman

Durée : 1h47

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Hiver 1875. Hattie McAllister vit avec son mari Jeb et leurs enfants dans une ferme isolée du Montana. Alors que Jeb est absent pour quelques jours, Hattie va affronter une impitoyable bande de hors-la-loi.

Le western ne donne plus beaucoup signe de vie au cinéma, mais quand il le fait, le genre aura livré ces dernières années quelques pépites à l’instar de Dans le silence de l’OuestThe Keeping Room de Daniel Barber, Never Grow Old d’Ivan Kavanagh, Bone Tomahawk de S. Craig Zahler, The Salvation de Kristian Levring, Shérif Jackson de Logan Miller, Blackthorn de Mateo Gil, Hostiles de Scott Cooper, Brimstone de Martin Koolhoven et d’autres que nous oublions sûrement. Il faudra désormais ajouter à la liste Terror on the Prairie, réalisé par l’américain Michael Polish, remarqué dès son premier long-métrage en 1999, Les Frères Falls, dont il tenait l’affiche avec son frère Mark, puis encensé par la critique pour Northfolk (2003). Après avoir fait tourner son ex-épouse Kate Bosworth à plusieurs reprises (Big Sur, Illusions, 90 minutes au paradis, Force of Nature), le réalisateur s’empare d’un scénario écrit par un certain Josiah Nelson et signe un beau tour de force, remarquablement mis en scène et sublimement photographié par le français Steeven Petitteville, tourné dans les magnifiques paysages du Montana. Huis clos à ciel ouvert, Terror on the Prairie retient l’attention durant près de deux heures et maintient une tension qui prend souvent aux tripes dès sa spectaculaire séquence d’introduction. De plus, l’ancienne combattante MMA Gina Carano (la série The Mandalorian), aussi productrice, trouve incontestablement son meilleur rôle au cinéma à ce jour. Belle et grande découverte donc.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Terror on the Prairie, réalisé par Michael Polish »

Test Blu-ray / Le Quatrième Protocole, réalisé par John Mackenzie

LE QUATRIÈME PROTOCOLE (The Fourth Protocol) réalisé par John Mackenzie, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 9 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs : Michael Caine, Pierce Brosnan, Ned Beatty, Joanna Cassidy, Julian Glover, Michael Gough, Ray McAnally, Ian Richardson…

Scénario :  Frederick Forsyth, Geroge Axelrod & Richard Burridge, d’après le roman de Frederick Forsyth

Photographie : Phil Meheux

Musique : Lalo Shifrin

Durée : 1h54

Date de sortie initiale : 1987

LE FILM

1988. Au mépris de tous les accords internationaux, l’URSS met sur pied un plan visant à introduire une arme nucléaire dans une base militaire américaine installée en Grande-Bretagne pour la faire exploser à la veille d’importantes élections.

Quand Harry Palmer affronte James Bond ! En effet, Le Quatrième Protocole The Fourth Protocol marque la rencontre entre Michael Caine et Pierce Brosnan, vingt ans après Un cerveau d’un milliard de dollarsBillion Dollar Brain de Ken Russel (la troisième enquête de Palmer au cinéma) pour le premier et huit ans avant que le second s’empare du Walther PPK de l’agent 007. Le film qui nous intéresse aujourd’hui est réalisé par l’écossais John Mackenzie (1932-2011), méconnu et dont il s’agit probablement de l’opus le plus célèbre. Il dirige à nouveau Michael Caine, avec lequel il avait déjà collaboré sur Le Consul honoraire The Honorary consul en 1983, l’acteur officiant aussi cette fois en tant que producteur avec son ami écrivain Frederick Forsyth, l’auteur de The Day of the Jackal, The Odessa File et The Dogs of War, tous adaptés au cinéma et qui voit ici transposer son roman The Fourth Protocol. Passé inaperçu dans les salles françaises (seulement 45.000 entrées) et après un rapide tour dans les salles américaines où il a tout de même engrangé 12 millions de dollars, Le Quatrième Protocole a très bien mûri et a su se faire une belle renommée avec les années auprès des amateurs d’espionnage.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Le Quatrième Protocole, réalisé par John Mackenzie »

Test Blu-ray / Freud, passions secrètes, réalisé par John Huston

FREUD, PASSIONS SECRÈTES (Freud: The Secret Passion) réalisé par John Huston, disponible en Édition Blu-ray + DVD + DVD bonus + livre – Boîtier Mediabook le 22 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs :  Montgomery Clift, Susannah York, Larry Parks, Susan Kohner, Eileen Herlie, Fernand Ledoux, David McCallum…

Scénario :  Wolfgang Reinhardt & Charles Kaufman

Photographie : Douglas Slocombe

Musique : Jerry Goldsmith

Durée : 2h15

Date de sortie initiale : 1962

LE FILM

1885. Sigmund Freud, 29 ans, est neurologue à l’hôpital général de Vienne. Confronté à des cas pathologiques qui défient la médecine traditionnelle, il n’hésite pas à faire appel à l’hypnose pour essayer de comprendre le mal dont souffrent les patients. Au fur et à mesure de ses expériences, Freud perçoit qu’il est tout proche de l’une des découvertes majeures de l’histoire de la science.

« Il est préférable de laisser les scorpions dans l’obscurité… »

Freud, passions secrètes, Freud: The Secret Passion ou tout simplement Freud est un chef d’oeuvre caché de John Huston. Sorti en 1962, ce film admirable et pourtant oublié est aussi l’avant-dernier long métrage du comédien Montgomery Clift, éblouissant dans le rôle-titre. Plus qu’un biopic, John Huston met en scène la découverte de la psychanalyse et de l’inconscient. La passion du réalisateur pour ce sujet remonte à la Seconde Guerre mondiale. Mobilisé dans l’équipe des cinéastes militaires de l’U.S. Army, sous la direction de Frank Capra, John Huston est appelé à réaliser quelques documentaires auprès des soldats. C’est le cas du méconnu Que la lumière soitLet there be light (1946) qui suit une équipe de psychiatres tenter de soigner des rescapés, victimes de chocs traumatiques. Certains présentent des troubles de la vue, d’autres sont visiblement handicapés ou angoissés, persuadés qu’une bombe va leur tomber dessus. John Huston observe ces médecins avoir recours à la psychanalyse et à l’hypnose. Fasciné, il sait qu’il réalisera plus tard un film tournant autour de Freud. Considéré comme un film capital sur le traitement psychiatrique des blessés de guerre, Que la lumière soit est néanmoins interdit par le Pentagone et restera inédit jusqu’en 1981. Sélectionné dans la section Un certain regard au Festival de Cannes cette année-là, les spectateurs découvrent des images insoutenables. Après son film maudit Les DésaxésThe Misfits (1961) et suite à de longues recherches sur Freud durant lesquelles il s’initie même aux techniques de l’hypnose, John Huston entreprend enfin ce projet qui lui tenait à coeur depuis une quinzaine d’années.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Freud, passions secrètes, réalisé par John Huston »

Test Blu-ray / La Peau sur les os, réalisé par Tom Holland

LA PEAU SUR LES OS (Thinner) réalisé par Tom Holland, disponible en Édition Collector Blu-ray + DVD + Livret le 17 novembre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs : Robert John Burke, Lucinda Jenney, Bethany Joy Lenz, Time Winters, Howard Erskine, Joe Mantegna, Terrence Garmey, Randy Jurgensen…

Scénario : Tom Holland & Michael McDowell, d’après le roman de Stephen King

Photographie : Kees Van Oostrum

Musique : Daniel Licht

Durée : 1h28

Année de sortie : 1996

LE FILM

L’histoire de Billy Halleck, avocat rondouillard habitué au succès… jusqu’au jour où, par accident, il percute une vieille gitane avec sa voiture, la tuant sur le coup ! Halleck ressort vainqueur du procès truqué qui s’en suit. Les gitans décident alors de faire leur propre justice et un sort est jeté sur Halleck qui commence alors à perdre du poids de façon incontrôlée, le conduisant vers une mort certaine…

Où en est-on dans les adaptations cinématographiques des écrits de Stephen King dans les années 1990 ? La décennie démarre sur les chapeaux de roue avec Misery de Rob Reiner, qui vaut à Kathy Bates l’Oscar de la meilleure actrice. S’ensuivent La Nuit déchirée Sleepwalkers de Mick Garris (d’après un scénario original du maître de l’horreur), l’excellent La Part des ténèbres The Dark Half de George A. Romero, le solide Needful ThingsLe Bazaar de l’épouvante de Fraser Clarke Heston, le mythique The Shawshank Redemption Les Évadés de Frank Darabont et le méconnu (et pourtant superbe) Dolores Claiborne de Taylor Hackford. La télévision n’est évidemment pas en reste avec le légendaire Ça (ou « Il » est revenu) de Tommy Lee Wallace, Les Tommyknockers de John Power et Le Fléau The Stand de Mick Garris. À l’instar de Mick Garris et Frank Darabont, Tom Holland (né en 1943) signera deux transpositions de Stephen King, la première pour la petite lucarne avec le rigolo Les Langoliers, mini-série en deux parties tirée d’une nouvelle du recueil Minuit 2, l’autre pour le grand écran, La Peau sur les osThinner. S’il n’est assurément pas l’opus le plus célèbre tiré d’un roman de Stephen King (qui fait une apparition dans le rôle d’un pharmacien), de Richard Bachman plutôt d’ailleurs, le cinquième long-métrage du réalisateur Vampire, vous avez dit vampire ? Fright Night, Beauté fatale Fatal Beauty et bien sûr de Jeu d’enfant Child’s Play a su marquer l’esprit des spectateurs et demeure prisé par les aficionados.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / La Peau sur les os, réalisé par Tom Holland »

Test Blu-ray / Hamlet, réalisé par Laurence Olivier

HAMLET réalisé par Laurence Olivier, disponible en Édition Blu-ray + DVD + DVD bonus + livre – Boîtier Mediabook le 18 octobre 2022 chez Rimini Editions.

Acteurs : Laurence Olivier, John Laurie, Esmond Knight, Anthony Quayle, Niall MacGinnis, Peter Cushing, Harcourt Williams, Patrick Troughton, Tony Tarver, Stanley Holloway, Basil Sydney, Eileen Herlie, Norman Wooland, Felix Aylmer, Terence Morgan, Jean Simmons…

Scénario : Laurence Olivier, d’après l’oeuvre de William Shakespeare

Photographie : Desmond Dickinson

Musique : William Walton

Durée : 2h30

Année de sortie : 1948

LE FILM

Le roi du Danemark est mort. Son spectre apparaît à son fils, le prince Hamlet, et lui révèle avoir été assassiné par Claudius, son propre frère, qui s’est ainsi emparé de sa couronne et de sa femme. Hamlet décide de simuler la folie afin de confondre le couple et de préparer sa vengeance.

Hamlet de Laurence Olivier, c’est tout d’abord un record de récompenses. Quatre Oscar en 1948 (meilleurs acteur, direction artistique, création des costumes et le premier film non-américain à remporter celui du meilleur film), Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine, Lion d’or à la Mostra de Venise, BAFTA du meilleur film, Golden Globe du meilleur acteur et celui du Meilleur film étranger. Puis, Hamlet est la seconde adaptation de William Shakespeare réalisée pour le cinéma par Laurence Olivier, quatre ans après Henry VThe Chronicle history of King Henry the Fift with his battell at Agincourt in France (qui avait déjà valu un Oscar d’honneur au cinéaste), et sept ans avant le dernier volet de son triptyque, Richard III. « Voici la tragédie d’un homme qui ne pouvait se décider à agir », ainsi débute ce film-fleuve de 150 minutes, mené sans aucun temps mort, ou presque, car on ne saurait mettre en scène Hamlet sans casser un peu les œufs. Bon, ça c’était pour la blague totalement gratuite, car le monument de Laurence Olivier demeure sans doute la plus grande transposition, la plus intense, la référence, et ce même si l’on est aussi en droit d’aimer celle de Franco Zeffirelli avec Mel Gibson (1990) ou celle plus massive et étendue de et avec Kenneth Branagh (1996). L’histoire d’Hamlet a été maintes et maintes fois reprises, chez Walt Disney Pictures pour Le Roi Lion (1994) ou dernièrement par Robert Eggers dans son formidable The Northman pour ne citer que ceux-là. Mais si vous ne deviez voir qu’une seule mouture cinématographique de l’oeuvre de William Shakespeare, nous ne saurons que trop vous conseiller celle de Laurence Olivier, qui captive et subjugue encore 75 ans après sa sortie.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Hamlet, réalisé par Laurence Olivier »