Test Blu-ray / L’Homme en fuite, réalisé par Don Siegel

LHOMME EN FUITE (Stranger on the Run) réalisé par Don Siegel, disponible en DVD et Combo Blu-ray + DVD le 17 novembre 2022 chez Sidonis Calysta.

Acteurs : Henry Fonda, Anne Baxter, Michael Parks, Dan Duryea, Sal Mineo, Lloyd Bochner, Michael Burns, Tom Reese…

Scénario : Dean Riesner, d’après une histoire originale de Reginald Rose

Photographie : Bud Thackery

Musique : Leonard Rosenman

Durée : 1h37

Date de sortie initiale: 1967

LE TÉLÉFILM

Ben Chamberlain, fraîchement sorti de prison, arrive clandestinement dans la petite ville d’Alma. Devant porter un message à une serveuse de saloon, il la découvre morte. Le shérif McKay et son ami Hotchkiss, persuadés de la culpabilité de Chamberlain, engagent une chasse à l’homme sans merci dans l’ouest américain sauvage…

Quand il réalise L’Homme en fuiteStranger on the Run, Don(ald) Siegel vient de signer un contrat avec Universal pour la télévision. Il livrera ainsi coup sur coup trois téléfilms, qui étaient encore rares à l’époque, À bout portant The Killers, remake du film de Robert Siodmak et donc nouvelle adaptation d’Ernest Hemingway, Le Prix d’un meurtre The Hanged Man, d’après le roman de Dorothy B. Hughes, puis enfin L’Homme en fuite qui nous intéresse aujourd’hui. Un interlude de trois ans, entre L’Enfer est pour les hérosHell Is for Heroes (1962) et Police sur la villeMadigan (1968), ce dernier remettant Don Siegel en selle pour le cinéma, avant d’entamer l’ultime partie de sa carrière, sans doute la plus célèbre, marquée par ses cinq collaborations avec Clint Eastwood. L’Homme en fuite est certes une production emballée pour la petite lucarne, mais n’en demeure pas moins fort passionnante sur la forme et à analyser, surtout la façon avec laquelle le cinéaste adapte sa mise en scène pour ce média, sans jamais mettre de côté ce qui a toujours fait sa griffe, à savoir une exemplaire direction d’acteurs, un montage sec et nerveux (rappelons qu’il avait commencé dans ce domaine pour le compte de Raoul Walsh, John Huston et Michael Curtiz) et une représentation frontale de la violence. Si ces éléments sont sensiblement « édulcorés » pour pouvoir être exposés dans les chaumières à une heure de grande écoute, L’Homme en fuite s’avère un formidable divertissement, un western classique, mais dans le sens noble du terme, remarquablement interprété par Henry Fonda, métamorphosé, qui lui aussi abordait le dernier virage de son imposante filmographie.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / L’Homme en fuite, réalisé par Don Siegel »

Test Blu-ray / Ils ont combattu pour la patrie, réalisé par Sergueï Bondartchouk

ILS ONT COMBATTU POUR LA PATRIE (Oni srazhalis za rodinu – Они сражались за Родину) réalisé par Sergueï Bondartchouk, disponible en Combo Blu-ray + DVD – Édition limitée le 18 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Vasiliy Shukshin, Vyacheslav Tikhonov, Sergeï Bondarchuk, Georgiy Burkov, Yuriy Nikulin, Ivan Lapikov, Nikolay Gubenko, Andrey Rostotskiy…

Scénario : Sergeï Bondarchuk & Mikhail Sholokhov, d’après le récit de Mikhaïl Cholokhov

Photographie : Vadim Yusov

Musique : Vyacheslav Ovchinnikov

Durée : 2h31

Date de sortie initiale : 1975

LE FILM

Juillet 1942. L’armée soviétique bat en retraite. Une poignée d’hommes épuisés, tout ce qui reste du régiment défendent les accès du fleuve. Il peut paraître par moments que la guerre n’est qu’un mauvais rêve. Sur le chemin, les traces des chenilles de tanks, mais partout ailleurs les herbes lasses de l’été, le terne éclat des terres salines, les tertres tremblant dans l’air surchauffé de la canicule… La rencontre absurde de la terre gorgée de soleil et de la machine de guerre inhumaine donne lieu à une situation authentiquement biblique, métaphore de la vie impérissable confrontée aux forces maléfiques.

À la base d’Ils ont combattu pour la patrieOni srazhalis za rodinu, il y a une commande du ministre de la défense russe, Andreï Gretchko, qui désirait célébrer le trentième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Celui-ci conseille au réalisateur Sergueï Bondartchouk de lire son propre livre, pour une éventuelle adaptation, La Bataille du Caucase, édité en 1969, qui relatait son expérience personnelle du conflit. Mais le cinéaste n’est pas emballé et jette plutôt son dévolu sur un roman de Mikhaïl Cholokhov, écrivain qu’il avait déjà transposé pour Le Destin d’un homme, son premier long-métrage. Ce sera donc Ils ont combattu pour la patrie, ouvrage inachevé, qui lui permet cette fois encore de s’exprimer librement, sans doute trop par rapport aux attentes du ministère, sur l’horreur de la guerre et la véritable situation de ceux qui l’ont vécue. Car si le dispositif est gigantesque, les moyens visiblement illimités, la production bénéficiant aussi du concours de l’armée qui lui fournit une multitude de véhicules aériens et terrestres, ce qui intéresse surtout Sergueï Bondartchouk c’est une fois de plus de montrer la guerre à hauteur d’homme, d’adopter le point de vue des soldats, de dévoiler l’intimité de ceux qui ont servi de chair à canon. Si certains penseront inévitablement à Il faut sauver le soldat RyanSaving Private Ryan de Steven Spielberg, par l’ampleur et le réalisme des combats, c’est en réalité La Ligne rougeThe Thin Red Line qu’annonce Ils ont combattu pour la patrie, quant à son approche philosophique, le film incitant le spectateur à la réflexion sur la guerre. Et c’est extraordinaire.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Ils ont combattu pour la patrie, réalisé par Sergueï Bondartchouk »

Test Blu-ray / Le shérif aux mains rouges, réalisé par Joseph M. Newman

LE SHÉRIF AUX MAINS ROUGES (The Gunfight at Dodge City) réalisé par Joseph M. Newman, disponible en DVD et Combo Blu-ray + DVD le 9 décembre 2022 chez Sidonis Calysta.

Acteurs : Joel McCrea, Julie Adams, John McIntire, Nancy Gates, Richard Anderson, James Westerfield, Walter Coy, Don Haggerty…

Scénario : Martin Goldsmith & Daniel B. Ullman

Photographie : Carl E. Guthrie

Musique : Hans J. Salter

Durée : 1h21

Date de sortie initiale: 1959

LE FILM

En état de légitime défense, le chasseur de bisons Bat Masterson tue un officier de cavalerie. Sur les conseils d’un ami et pour éviter les représailles, il quitte la ville pour Dodge City dont le shérif n’est autre que son frère Ed. Après que celui-ci ait été abattu d’une balle dans le dos, Bat reprend son insigne à la demande d’une population en colère contre Jim Regan et sa bande…

Ceux qui voudraient en savoir plus sur le réalisateur Joseph M. Newman (1909-2006) pourront se reporter à la chronique de Fort Massacre, car aujourd’hui nous parlerons d’un de ses autres westerns, cette fois encore interprété par Joel McCrea, Le Shérif aux mains rougesThe Gunfight at Dodge City. Après Les Bannis de la SierraThe Outcasts of Poker Flat, La Dernière Flèche Pony Soldier et avant Tonnerre apache A Thunder of drums, Joseph M. Newman livrait l’un de ses films les plus singuliers, les plus ramassés sur la durée et à l’intrigue aussi riche que concise. S’il se fera très rare sur les écrans par la suite (même s’il ne mourra que trente ans plus tard), Joel McCrea signait assurément ici l’une de ses meilleures prestations, faisant de lui l’un des plus grands noms du western aux côtés de Randolph Scott, John Wayne, Gary Cooper, Audie Murphy et consorts.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Le shérif aux mains rouges, réalisé par Joseph M. Newman »

Test Blu-ray / Le Destin d’un homme, réalisé par Sergueï Bondartchouk

LE DESTIN D’UN HOMME (Sudba cheloveka – Судьба человека) réalisé par Sergueï Bondartchouk, disponible en Combo Blu-ray + DVD – Édition limitée le 18 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Sergueï Bondartchouk, Pavel Boriskin, Zinaida Kirienko, Pavel Volkov, Yuri Averin, Konstantin Alekseev, Pavel Vinnikov, Evgeniy Teterin…

Scénario :Iouri Loukine & Fiodor Chakhmagonov, d’après le récit de Mikhaïl Cholokhov

Photographie : Vladimir Monakhov

Musique : Venyamin Basner

Durée : 1h37

Date de sortie initiale : 1959

LE FILM

Un homme, épuisé, marche dans la campagne, accompagné d’un jeune garçon. Il est accablé par le poids du malheur que la guerre lui a infligé. A 17 ans, la sérénité de son existence a été emportée par l’horreur de la vie au front. Prisonnier, il a vécu les souffrances inhumaines des camps allemands: il a été astreint au travail forcé et soumis aux pires sévices.

En toute honnêteté, l’auteur de ces mots n’avait jamais entendu parler de Sergueï Bondartchouk (1920-1994), cinéaste et comédien majeur du cinéma russe, connu pour avoir réalisé la plus monumentale adaptation de Guerre et Paix, transposition en quatre époques, filmée en 70 mm et récompensée par l’Oscar du meilleur film étranger en 1968. Considéré encore aujourd’hui comme un maître du septième art, Sergueï Bondartchouk démarre sa carrière en tant qu’acteur, fonction qu’il exerce durant une dizaine d’années, avant de passer lui-même derrière la caméra en 1959 pour son premier long-métrage, Le Destin d’un hommeSoudba Tchelovieka, coup d’essai et coup de maître, magnifique drame de guerre psychologique que l’on croirait échappé du néoréalisme italien. Filmé avec autant de dureté que de délicatesse, Le Destin d’un homme dresse le portrait d’un individu « puni et mutilé par la vie », mais qui a toujours su rester digne. On en ressort bouleversé, les larmes aux yeux, lessivé, en sachant qu’on ne l’oubliera jamais.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Le Destin d’un homme, réalisé par Sergueï Bondartchouk »

Test Blu-ray / Deux sur la balançoire, réalisé par Robert Wise

DEUX SUR LA BALANÇOIRE (Two for the Seesaw) réalisé par Robert Wise, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 17 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Robert Mitchum, Shirley MacLaine, Edmon Ryan, Elisabeth Fraser, Eddie Firestone, Billy Gray…

Scénario : Isobel Lennart, d’après la pièce de William Gibson

Photographie : Ted D. McCord

Musique : André Previn

Durée : 1h54

Date de sortie initiale : 1962

LE FILM

L’avocat Jerry Ryan a quitté le Nebraska lorsque que sa femme a demandé le divorce. Déprimé, il erre sans but dans New York, jusqu’au moment où il rencontre Gittel Mosca, une danseuse qui gagne péniblement sa vie à Greenwich Village. Ils vont essayer de faire un bout de route ensemble.

Résumer la carrière prolifique et éclectique de Robert Wise (1914-2005) serait un pari difficile voire impossible à relever. Ainsi, pour situer Deux sur la balançoireTwo for the Seesaw, nous dirons que le réalisateur avait déjà derrière lui La Malédiction des hommes-chats, Le Récupérateur de cadavres, Né pour tuer, Nous avons gagné ce soir, Le Jour où la Terre s’arrêta, Je veux vivre !, Le Coup de l’escalier, qu’il venait de coréaliser West Side Story (10 Oscars), qu’il s’apprêtait à emballer La Maison du diable The Haunting, La Mélodie du bonheurThe Sound of Music (5 Oscars) et La Canonnière du Yang-TséThe Sand Pebbles…c’est dire l’importance de cet immense artisan, qui à l’instar de Richard Fleischer ou Mark Robson n’a eu de cesse de passer d’un genre à l’autre avec autant de culot que de réussite, en mettant tout son savoir-faire au service d’un studio et d’un scénario. À l’origine de Deux sur la balançoire il y a une pièce de théâtre de William Gibson, triomphe de Broadway de l’année 1958 (750 représentations), interprétée par Henry Fonda et Anne Bancroft (Tony Award de la meilleure actrice) et montée par Arthur Penn. Quatre ans après sa création sur scène, Two for the Seesaw devient donc un long-métrage sous la bannière de la United Artists et porté par deux autres stars, Robert Mitchum et Shirley MacLaine, en remplacement de Paul Newman et Elizabeth Taylor, initialement envisagés. Si le scénario signé Isobel Lennart (Escale à Hollywood de George Sidney, Ville haute, ville basse de Mervyn LeRoy) ne peut calfeutrer la nature de Deux sur la balançoire, Robert Wise se surpasse en jouant sur le cadre, les contre-plongées, les décors et aère le récit en montrant les rues de New York, magnifiquement photographiées par Ted D. McCord, chef opérateur du Trésor de la Sierra Madre et d’À l’est d’Éden, dont le travail sera auréolé d’une nomination aux Oscars en 1963. Si le fond n’est pas inintéressant, Two for the Seesaw vaut plus pour la mise en scène de Robert Wise et bien sûr pour le jeu du chat et de la souris entre les deux monstres sacrés du cinéma, qui rivalisent de charme et dont l’alchimie est évidente.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Deux sur la balançoire, réalisé par Robert Wise »

Test DVD / Amants super-héroïques, réalisé par Paolo Genovese

AMANTS SUPER-HÉROÏQUES (Supereroi) réalisé par Paolo Genovese, disponible en DVD le 6 décembre 2022 chez L’Atelier d’Images.

Acteurs : Alessandro Borghi, Jasmine Trinca, Vinicio Marchioni, Greta Scarano, Angelica Leo, Linda Caridi, Gwendolyn Gourvenec, Elena Sofia Ricci…

Scénario : Paolo Genovese, Rolando Ravello & Paolo Costella

Photographie : Fabrizio Lucci

Musique : Maurizio Filardo

Durée : 1h57

Date de sortie initiale : 2021

LE FILM

L’histoire d’un couple : Anna, une dessinatrice à la personnalité impulsive et anticonformiste, et Marco, un professeur de physique convaincu que tout est régi par une formule mathématique. Une comédie sentimentale sur les couples et l’effet du temps qui passe sur leurs relations, posant une question simple mais profonde : quels superpouvoirs faut-il avoir pour s’aimer toute une vie ?

Depuis plus de vingt ans, règne un astre sur le cinéma italien du nom de Jasmine Trinca. Dès sa première apparition dans La Chambre du fils La Stanza del figlio (Palme d’or du festival de Cannes de Nanni Moretti en 2001), suivi de près de Nos meilleures années La meglio gioventù de Marco Tullio Giordana, la comédienne née en 1981 n’a eu de cesse d’illuminer l’écran dès qu’elle y apparaît. Tour à tour chez Michele Placido (Romanzo Criminale, Le Rêve italien), Bertrand Bonello (L’Apollonide : Souvenirs de la maison close, Saint Laurent), Valeria Golino (Miele, Euforia), les frères Taviani (Contes italiens), Kim Rossi Stuart (Tommaso) et bien d’autres, il se passe ce petit truc indéfinissable qui rend Jasmine Trinca indispensable. Dans Amants super-héroïques Supereroi de Paolo Genovese, elle allie cette fois de plus la grâce, le talent et la beauté, subjugue quand elle sourit, bouleverse en un regard, le spectateur également s’amourachant de son accent romain parfaitement reconnaissable. S’il n’est pas dénué de défauts, souvent liés au cinéma transalpin, Amants super-héroïques joue à fond la carte de la comédie-dramatique sentimentale chère à nos amis de la Botte avec ce que cela peut entraîner de poncifs, mais c’est aussi et surtout ce qui fait son attrait inaltérable. Et là-dessus, Supereroi n’en manque sûrement pas.

Continuer la lecture de « Test DVD / Amants super-héroïques, réalisé par Paolo Genovese »

Test Blu-ray / Kompromat, réalisé par Jérôme Salle

KOMPROMAT réalisé par Jérôme Salle, disponible en DVD et Blu-ray le 5 janvier 2023 chez M6 Vidéo.

Acteurs : Gilles Lellouche, Joanna Kulig, Michael Gor, Mikhail Safronov, Sasha Piltsin, Ausra Giedraityte…

Scénario : Jérôme Salle & Caryl Ferey

Photographie : Mathias Boucard

Musique : Guillaume Roussel

Durée : 2h07

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Russie, 2017. Mathieu Roussel est arrêté et incarcéré sous les yeux de sa fille. Expatrié français, il est victime d’un « kompromat », de faux documents compromettants utilisés par les services secrets russes pour nuire à un ennemi de l’Etat. Menacé d’une peine de prison à vie, il ne lui reste qu’une option : s’évader, et rejoindre la France par ses propres moyens…

Remarqué dès son premier long-métrage, Anthony Zimmer, qui attirera plus de 800.000 spectateurs en 2005 et connaîtra même un remake américain cinq ans après (The Tourist) réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck (La Vie des autres), avec Angelina Jolie et Johnny Depp, le réalisateur Jérôme Salle montrera très vite son savoir-faire « à l’américaine ». Ce sera le cas sur les deux opus cinématographiques de Largo Winch avec Tomer Sisley dans le rôle-titre, même s’ils n’ont pas autant cartonné qu’espéré en France, deux films d’action survitaminés qui n’ont sûrement pas à rougir face aux blockbusters US. 2013, on retrouvait son efficacité avec Zulu, confortable production adaptée du roman à succès de Caryl Férey, filmée en Afrique du Sud, portée par un casting solide mené par Forest Whitaker et Orlando Bloom. Trois ans plus tard, il bénéficie d’un budget de 20 millions d’euros qui lui permettent de concrétiser un projet de longue date, L’Odyssée, biopic sur le Commandant Jacques-Yves Cousteau, qui connaît un succès mitigé. Jérôme Salle revient à ses premières amours avec Kompromat, qui mêle à la fois le thriller psychologique et l’action, très librement inspiré de l’histoire de Yoann Barbereau, écrivain français (Dans les Geôles de Sibérie) et ancien directeur de l’Alliance française d’Irkoutsk, connu pour avoir été victime d’un kompromat (littéralement « dossier compromettant ») russe, fabriqué de toutes pièces pour lui nuire. Sur ce postulat de départ, le réalisateur signe un formidable divertissement, puissamment interprété par Gilles Lellouche, qui depuis Le Sens de la fête semble touché par la grâce et signe une nouvelle performance impressionnante après Plonger, Pupille, BAC Nord, Adieu Monsieur Haffman et Goliath.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Kompromat, réalisé par Jérôme Salle »

Test Blu-ray / Revoir Paris, réalisé par Alice Winocour

REVOIR PARIS réalisé par Alice Winocour, disponible en DVD et Blu-ray le 11 janvier 2023 chez Pathé.

Acteurs : Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin, Maya Sansa, Amadou Mbow, Nastya Golubeva, Anne-Lise Heimburger, Sofia Lesaffre…

Scénario : Alice Winocour, Jean-Stéphane Bron & Marcia Romano

Photographie : Stéphane Fontaine

Musique : Anna Von Hausswolff

Durée : 1h43

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

Il y a eu tout d’abord un documentaire en 2018, 13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur, de Jules et Gédéon Naudet, puis un téléfilm, Ce soir-là et les jours d’après, de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian, diffusé sur France 2 l’année suivante. Les attentats du Bataclan deviennent le sujet d’un des épisodes de la série Criminal : France, disponible sur Netflix. Après un autre documentaire, Pris au piège : Le Bataclan, de Frédéric Tonolli et David Fritz Goeppinger, le cinéma décide de s’inspirer des attentats survenus à Paris en novembre 2015. Deux longs-métrages verront le jour et sortiront à quelques semaines d’intervalle, avec d’un côté un drame psychologique, Revoir Paris, et de l’autre une production au budget confortable de 15 millions, Novembre de Cédric Jimenez. Celui qui nous intéresse aujourd’hui est donc Revoir Paris, quatrième film réalisé par la talentueuse Alice Winocour, qui avait déjà signé Augustine (2012), Maryland (2015) et Proxima (2019). A travers un nouveau portrait de femme, la cinéaste explore les traumatismes des victimes d’un attentat (son propre frère fait partie des rescapés du Bataclan), la reconstruction psychique nécessaire qui s’ensuit et peut être surmontée, grâce à l’entraide et le partage de souvenirs. Avec une infinie délicatesse, Alice Winocour et ses coscénaristes Jean-Stéphane Bron et Marcia Romano (A l’ombre des filles, De son vivant, Robuste) se focalisent sur deux victimes rescapées d’un attentat parisien, merveilleusement interprétées par Virginie Efira et Benoît Magimel, véritablement en état de grâce, qui livrent deux des plus bouleversantes interprétations de l’année 2022 au cinéma.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Revoir Paris, réalisé par Alice Winocour »

Test Blu-ray / La Fièvre de l’or, réalisé par Charlton Heston

LA FIÈVRE DE L’OR (Mother Lode) réalisé par Charlton Heston, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 3 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Nick Mancuso, Charlton Heston, Kim Basinger, John Marley, Dale Wilson…

Scénario :  Fraser C. Heston

Photographie : Richard Leiterman

Musique : Kenneth Wannberg

Durée : 1h38

Date de sortie initiale : 1982

LE FILM

Deux jeunes aventuriers se lancent à la recherche de leur ami disparu dans une forêt de Colombie britannique et se retrouvent à la merci d’un vieux mineur écossais fou, prêt à tout pour sauvegarder son or…

Voilà, c’est sur ce pitch que le monstre Charlton Heston décide de repasser derrière la caméra, dix ans après le bide colossal de son premier coup d’essai, le pourtant impressionnant Antoine et Cléopâtre. Pourquoi ce sujet l’a-t-il incité à renouveler l’expérience ? Tout simplement parce que le scénario de La Fièvre de l’orMother Lode (littéralement le « filon-mère ») est écrit par son propre fils, Fraser C. Heston, qui venait de signer l’histoire de La Fureur sauvageThe Mountain Men de Richard Lang, avec le sieur Charlton comme tête d’affiche. Voulant probablement donner un nouveau coup de pouce au fiston, celui qui a été au cinéma Marc Antoine, Buffalo Bill, Moïse, Andrew Jackson, Michel-Ange, Richelieu et Henri VIII essaye de mettre en valeur le boulot du rejeton à travers une mise en scène pas inintéressante, au cadre large soigné, une élégance au service d’un récit étrange et qui a tendance à partir dans tous les sens. Complètement méconnu dans la carrière de Charlton Heston, qui s’octroie aussi l’un des rôles principaux, même s’il n’apparaît qu’au bout de la première demi-heure, La Fièvre de l’or est une véritable curiosité, qui démarre comme un grand film d’aventure et qui bifurque dans le survival proche de l’épouvante.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / La Fièvre de l’or, réalisé par Charlton Heston »

Test Blu-ray / Dans les replis de la chair, réalisé par Sergio Bergonzelli

DANS LES REPLIS DE LA CHAIR (Nelle pieghe della carne) réalisé par Sergio Bergonzelli, disponible en DVD et Blu-ray chez Frenezy.

Acteurs : Eleonora Rossi Drago, Pier Angeli, Fernando Sancho, Alfredo Mayo, Emilio Gutiérrez Caba, María Rosa Sclauzero, Giancarlo Sist, Gaetano Imbró, Luciano Catenacci, Bruno Ciangola…

Scénario : Sergio Bergonzelli & Fabio de Agostini

Photographie : Mario Pacheco

Musique : Jesús Villa Rojo

Durée : 1h32 (version intégrale)

Date de sortie initiale : 1970

LE FILM

Lucile est gouvernante dans une grande villa. Elle y vit avec son neveu et la fille de l’ancien propriétaire, disparu en mer 13 ans auparavant dans des circonstances jamais vraiment élucidées. Quiconque essaie de s’immiscer dans ce cercle familial en paie les lourdes conséquences.

Le gros plan d’une tête coupée reposant sur le sol après avoir été arrachée au reste du corps d’un homme, ouvre le film, l’ancrant dès les premières secondes dans le genre de l’horreur. Mais attention : l’horreur cérébrale, semble annoncer Sergio Bergonzelli dans le carton inaugural affichant rien moins qu’une citation (prétendument) empruntée à Sigmund Freud. Ce qui a été, restera – gravé dans le cerveau et dans les replis de la chair, nous explique-t-il. Voilà qui en dit long sur les aspirations du cinéaste, qui parsèmera son long-métrage d’autres références plus ou moins pertinentes au mathématicien et philosophe Pascal, ou encore aux écrivains Raymond Radiguet et T.S. Eliot. D’un point de vue strictement cinématographique, c’est surtout à Alfred Hitchcock qu’il se réfère. Dans l’entretien avec l’historien du cinéma Rosario Tronnolone disponible en bonus (lire ci-dessous), on apprend sans surprise que Sergio Bergonzelli ambitionnait d’être considéré comme un grand artiste et non comme un « simple » artisan, ce qui explique ce déferlement de citations prestigieuses. C’est au fond, ce qui rend si précieux ce film étrangement claudiquant qu’est Dans les replis de la chair. Car Bergonzelli n’a pas les moyens de ses prétentions (ni financiers, ni artistiques), mais l’ardeur et la sincérité manifeste qu’il y insuffle forcent une certaine tendresse doublée d’un amusement de chaque instant à traquer la réplique ridicule, l’incohérence de trop, l’approximation de jeu, la fausse note dans le cadrage.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Dans les replis de la chair, réalisé par Sergio Bergonzelli »