Test Blu-ray / Deux sur la balançoire, réalisé par Robert Wise

DEUX SUR LA BALANÇOIRE (Two for the Seesaw) réalisé par Robert Wise, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 17 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Robert Mitchum, Shirley MacLaine, Edmon Ryan, Elisabeth Fraser, Eddie Firestone, Billy Gray…

Scénario : Isobel Lennart, d’après la pièce de William Gibson

Photographie : Ted D. McCord

Musique : André Previn

Durée : 1h54

Date de sortie initiale : 1962

LE FILM

L’avocat Jerry Ryan a quitté le Nebraska lorsque que sa femme a demandé le divorce. Déprimé, il erre sans but dans New York, jusqu’au moment où il rencontre Gittel Mosca, une danseuse qui gagne péniblement sa vie à Greenwich Village. Ils vont essayer de faire un bout de route ensemble.

Résumer la carrière prolifique et éclectique de Robert Wise (1914-2005) serait un pari difficile voire impossible à relever. Ainsi, pour situer Deux sur la balançoireTwo for the Seesaw, nous dirons que le réalisateur avait déjà derrière lui La Malédiction des hommes-chats, Le Récupérateur de cadavres, Né pour tuer, Nous avons gagné ce soir, Le Jour où la Terre s’arrêta, Je veux vivre !, Le Coup de l’escalier, qu’il venait de coréaliser West Side Story (10 Oscars), qu’il s’apprêtait à emballer La Maison du diable The Haunting, La Mélodie du bonheurThe Sound of Music (5 Oscars) et La Canonnière du Yang-TséThe Sand Pebbles…c’est dire l’importance de cet immense artisan, qui à l’instar de Richard Fleischer ou Mark Robson n’a eu de cesse de passer d’un genre à l’autre avec autant de culot que de réussite, en mettant tout son savoir-faire au service d’un studio et d’un scénario. À l’origine de Deux sur la balançoire il y a une pièce de théâtre de William Gibson, triomphe de Broadway de l’année 1958 (750 représentations), interprétée par Henry Fonda et Anne Bancroft (Tony Award de la meilleure actrice) et montée par Arthur Penn. Quatre ans après sa création sur scène, Two for the Seesaw devient donc un long-métrage sous la bannière de la United Artists et porté par deux autres stars, Robert Mitchum et Shirley MacLaine, en remplacement de Paul Newman et Elizabeth Taylor, initialement envisagés. Si le scénario signé Isobel Lennart (Escale à Hollywood de George Sidney, Ville haute, ville basse de Mervyn LeRoy) ne peut calfeutrer la nature de Deux sur la balançoire, Robert Wise se surpasse en jouant sur le cadre, les contre-plongées, les décors et aère le récit en montrant les rues de New York, magnifiquement photographiées par Ted D. McCord, chef opérateur du Trésor de la Sierra Madre et d’À l’est d’Éden, dont le travail sera auréolé d’une nomination aux Oscars en 1963. Si le fond n’est pas inintéressant, Two for the Seesaw vaut plus pour la mise en scène de Robert Wise et bien sûr pour le jeu du chat et de la souris entre les deux monstres sacrés du cinéma, qui rivalisent de charme et dont l’alchimie est évidente.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Deux sur la balançoire, réalisé par Robert Wise »

Test DVD / Amants super-héroïques, réalisé par Paolo Genovese

AMANTS SUPER-HÉROÏQUES (Supereroi) réalisé par Paolo Genovese, disponible en DVD le 6 décembre 2022 chez L’Atelier d’Images.

Acteurs : Alessandro Borghi, Jasmine Trinca, Vinicio Marchioni, Greta Scarano, Angelica Leo, Linda Caridi, Gwendolyn Gourvenec, Elena Sofia Ricci…

Scénario : Paolo Genovese, Rolando Ravello & Paolo Costella

Photographie : Fabrizio Lucci

Musique : Maurizio Filardo

Durée : 1h57

Date de sortie initiale : 2021

LE FILM

L’histoire d’un couple : Anna, une dessinatrice à la personnalité impulsive et anticonformiste, et Marco, un professeur de physique convaincu que tout est régi par une formule mathématique. Une comédie sentimentale sur les couples et l’effet du temps qui passe sur leurs relations, posant une question simple mais profonde : quels superpouvoirs faut-il avoir pour s’aimer toute une vie ?

Depuis plus de vingt ans, règne un astre sur le cinéma italien du nom de Jasmine Trinca. Dès sa première apparition dans La Chambre du fils La Stanza del figlio (Palme d’or du festival de Cannes de Nanni Moretti en 2001), suivi de près de Nos meilleures années La meglio gioventù de Marco Tullio Giordana, la comédienne née en 1981 n’a eu de cesse d’illuminer l’écran dès qu’elle y apparaît. Tour à tour chez Michele Placido (Romanzo Criminale, Le Rêve italien), Bertrand Bonello (L’Apollonide : Souvenirs de la maison close, Saint Laurent), Valeria Golino (Miele, Euforia), les frères Taviani (Contes italiens), Kim Rossi Stuart (Tommaso) et bien d’autres, il se passe ce petit truc indéfinissable qui rend Jasmine Trinca indispensable. Dans Amants super-héroïques Supereroi de Paolo Genovese, elle allie cette fois de plus la grâce, le talent et la beauté, subjugue quand elle sourit, bouleverse en un regard, le spectateur également s’amourachant de son accent romain parfaitement reconnaissable. S’il n’est pas dénué de défauts, souvent liés au cinéma transalpin, Amants super-héroïques joue à fond la carte de la comédie-dramatique sentimentale chère à nos amis de la Botte avec ce que cela peut entraîner de poncifs, mais c’est aussi et surtout ce qui fait son attrait inaltérable. Et là-dessus, Supereroi n’en manque sûrement pas.

Continuer la lecture de « Test DVD / Amants super-héroïques, réalisé par Paolo Genovese »

Test Blu-ray / Kompromat, réalisé par Jérôme Salle

KOMPROMAT réalisé par Jérôme Salle, disponible en DVD et Blu-ray le 5 janvier 2023 chez M6 Vidéo.

Acteurs : Gilles Lellouche, Joanna Kulig, Michael Gor, Mikhail Safronov, Sasha Piltsin, Ausra Giedraityte…

Scénario : Jérôme Salle & Caryl Ferey

Photographie : Mathias Boucard

Musique : Guillaume Roussel

Durée : 2h07

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Russie, 2017. Mathieu Roussel est arrêté et incarcéré sous les yeux de sa fille. Expatrié français, il est victime d’un « kompromat », de faux documents compromettants utilisés par les services secrets russes pour nuire à un ennemi de l’Etat. Menacé d’une peine de prison à vie, il ne lui reste qu’une option : s’évader, et rejoindre la France par ses propres moyens…

Remarqué dès son premier long-métrage, Anthony Zimmer, qui attirera plus de 800.000 spectateurs en 2005 et connaîtra même un remake américain cinq ans après (The Tourist) réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck (La Vie des autres), avec Angelina Jolie et Johnny Depp, le réalisateur Jérôme Salle montrera très vite son savoir-faire « à l’américaine ». Ce sera le cas sur les deux opus cinématographiques de Largo Winch avec Tomer Sisley dans le rôle-titre, même s’ils n’ont pas autant cartonné qu’espéré en France, deux films d’action survitaminés qui n’ont sûrement pas à rougir face aux blockbusters US. 2013, on retrouvait son efficacité avec Zulu, confortable production adaptée du roman à succès de Caryl Férey, filmée en Afrique du Sud, portée par un casting solide mené par Forest Whitaker et Orlando Bloom. Trois ans plus tard, il bénéficie d’un budget de 20 millions d’euros qui lui permettent de concrétiser un projet de longue date, L’Odyssée, biopic sur le Commandant Jacques-Yves Cousteau, qui connaît un succès mitigé. Jérôme Salle revient à ses premières amours avec Kompromat, qui mêle à la fois le thriller psychologique et l’action, très librement inspiré de l’histoire de Yoann Barbereau, écrivain français (Dans les Geôles de Sibérie) et ancien directeur de l’Alliance française d’Irkoutsk, connu pour avoir été victime d’un kompromat (littéralement « dossier compromettant ») russe, fabriqué de toutes pièces pour lui nuire. Sur ce postulat de départ, le réalisateur signe un formidable divertissement, puissamment interprété par Gilles Lellouche, qui depuis Le Sens de la fête semble touché par la grâce et signe une nouvelle performance impressionnante après Plonger, Pupille, BAC Nord, Adieu Monsieur Haffman et Goliath.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Kompromat, réalisé par Jérôme Salle »

Test Blu-ray / Revoir Paris, réalisé par Alice Winocour

REVOIR PARIS réalisé par Alice Winocour, disponible en DVD et Blu-ray le 11 janvier 2023 chez Pathé.

Acteurs : Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin, Maya Sansa, Amadou Mbow, Nastya Golubeva, Anne-Lise Heimburger, Sofia Lesaffre…

Scénario : Alice Winocour, Jean-Stéphane Bron & Marcia Romano

Photographie : Stéphane Fontaine

Musique : Anna Von Hausswolff

Durée : 1h43

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible.

Il y a eu tout d’abord un documentaire en 2018, 13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur, de Jules et Gédéon Naudet, puis un téléfilm, Ce soir-là et les jours d’après, de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian, diffusé sur France 2 l’année suivante. Les attentats du Bataclan deviennent le sujet d’un des épisodes de la série Criminal : France, disponible sur Netflix. Après un autre documentaire, Pris au piège : Le Bataclan, de Frédéric Tonolli et David Fritz Goeppinger, le cinéma décide de s’inspirer des attentats survenus à Paris en novembre 2015. Deux longs-métrages verront le jour et sortiront à quelques semaines d’intervalle, avec d’un côté un drame psychologique, Revoir Paris, et de l’autre une production au budget confortable de 15 millions, Novembre de Cédric Jimenez. Celui qui nous intéresse aujourd’hui est donc Revoir Paris, quatrième film réalisé par la talentueuse Alice Winocour, qui avait déjà signé Augustine (2012), Maryland (2015) et Proxima (2019). A travers un nouveau portrait de femme, la cinéaste explore les traumatismes des victimes d’un attentat (son propre frère fait partie des rescapés du Bataclan), la reconstruction psychique nécessaire qui s’ensuit et peut être surmontée, grâce à l’entraide et le partage de souvenirs. Avec une infinie délicatesse, Alice Winocour et ses coscénaristes Jean-Stéphane Bron et Marcia Romano (A l’ombre des filles, De son vivant, Robuste) se focalisent sur deux victimes rescapées d’un attentat parisien, merveilleusement interprétées par Virginie Efira et Benoît Magimel, véritablement en état de grâce, qui livrent deux des plus bouleversantes interprétations de l’année 2022 au cinéma.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Revoir Paris, réalisé par Alice Winocour »

Test Blu-ray / La Fièvre de l’or, réalisé par Charlton Heston

LA FIÈVRE DE L’OR (Mother Lode) réalisé par Charlton Heston, disponible en Combo Blu-ray + DVD le 3 janvier 2023 chez Rimini Editions.

Acteurs : Nick Mancuso, Charlton Heston, Kim Basinger, John Marley, Dale Wilson…

Scénario :  Fraser C. Heston

Photographie : Richard Leiterman

Musique : Kenneth Wannberg

Durée : 1h38

Date de sortie initiale : 1982

LE FILM

Deux jeunes aventuriers se lancent à la recherche de leur ami disparu dans une forêt de Colombie britannique et se retrouvent à la merci d’un vieux mineur écossais fou, prêt à tout pour sauvegarder son or…

Voilà, c’est sur ce pitch que le monstre Charlton Heston décide de repasser derrière la caméra, dix ans après le bide colossal de son premier coup d’essai, le pourtant impressionnant Antoine et Cléopâtre. Pourquoi ce sujet l’a-t-il incité à renouveler l’expérience ? Tout simplement parce que le scénario de La Fièvre de l’orMother Lode (littéralement le « filon-mère ») est écrit par son propre fils, Fraser C. Heston, qui venait de signer l’histoire de La Fureur sauvageThe Mountain Men de Richard Lang, avec le sieur Charlton comme tête d’affiche. Voulant probablement donner un nouveau coup de pouce au fiston, celui qui a été au cinéma Marc Antoine, Buffalo Bill, Moïse, Andrew Jackson, Michel-Ange, Richelieu et Henri VIII essaye de mettre en valeur le boulot du rejeton à travers une mise en scène pas inintéressante, au cadre large soigné, une élégance au service d’un récit étrange et qui a tendance à partir dans tous les sens. Complètement méconnu dans la carrière de Charlton Heston, qui s’octroie aussi l’un des rôles principaux, même s’il n’apparaît qu’au bout de la première demi-heure, La Fièvre de l’or est une véritable curiosité, qui démarre comme un grand film d’aventure et qui bifurque dans le survival proche de l’épouvante.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / La Fièvre de l’or, réalisé par Charlton Heston »

Test Blu-ray / Dans les replis de la chair, réalisé par Sergio Bergonzelli

DANS LES REPLIS DE LA CHAIR (Nelle pieghe della carne) réalisé par Sergio Bergonzelli, disponible en DVD et Blu-ray chez Frenezy.

Acteurs : Eleonora Rossi Drago, Pier Angeli, Fernando Sancho, Alfredo Mayo, Emilio Gutiérrez Caba, María Rosa Sclauzero, Giancarlo Sist, Gaetano Imbró, Luciano Catenacci, Bruno Ciangola…

Scénario : Sergio Bergonzelli & Fabio de Agostini

Photographie : Mario Pacheco

Musique : Jesús Villa Rojo

Durée : 1h32 (version intégrale)

Date de sortie initiale : 1970

LE FILM

Lucile est gouvernante dans une grande villa. Elle y vit avec son neveu et la fille de l’ancien propriétaire, disparu en mer 13 ans auparavant dans des circonstances jamais vraiment élucidées. Quiconque essaie de s’immiscer dans ce cercle familial en paie les lourdes conséquences.

Le gros plan d’une tête coupée reposant sur le sol après avoir été arrachée au reste du corps d’un homme, ouvre le film, l’ancrant dès les premières secondes dans le genre de l’horreur. Mais attention : l’horreur cérébrale, semble annoncer Sergio Bergonzelli dans le carton inaugural affichant rien moins qu’une citation (prétendument) empruntée à Sigmund Freud. Ce qui a été, restera – gravé dans le cerveau et dans les replis de la chair, nous explique-t-il. Voilà qui en dit long sur les aspirations du cinéaste, qui parsèmera son long-métrage d’autres références plus ou moins pertinentes au mathématicien et philosophe Pascal, ou encore aux écrivains Raymond Radiguet et T.S. Eliot. D’un point de vue strictement cinématographique, c’est surtout à Alfred Hitchcock qu’il se réfère. Dans l’entretien avec l’historien du cinéma Rosario Tronnolone disponible en bonus (lire ci-dessous), on apprend sans surprise que Sergio Bergonzelli ambitionnait d’être considéré comme un grand artiste et non comme un « simple » artisan, ce qui explique ce déferlement de citations prestigieuses. C’est au fond, ce qui rend si précieux ce film étrangement claudiquant qu’est Dans les replis de la chair. Car Bergonzelli n’a pas les moyens de ses prétentions (ni financiers, ni artistiques), mais l’ardeur et la sincérité manifeste qu’il y insuffle forcent une certaine tendresse doublée d’un amusement de chaque instant à traquer la réplique ridicule, l’incohérence de trop, l’approximation de jeu, la fausse note dans le cadrage.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Dans les replis de la chair, réalisé par Sergio Bergonzelli »

Test Blu-ray / Rifkin’s Festival, réalisé par Woody Allen

RIFKIN’S FESTIVAL réalisé par Woody Allen, disponible en DVD & Blu-ray le 16 novembre 2022 chez Apollo Films.

Acteurs : Wallace Shawn, Elena Anaya, Gina Gershon, Louis Garrel, Sergi López, Christoph Waltz, Tammy Blanchard, Richard Kind…

Scénario : Woody Allen

Photographie : Vittorio Storaro

Durée : 1h28

Date de sortie initiale : 2020

LE FILM

Un vieux professeur de cinéma tiraillé entre une jeune épouse distante, des préoccupations hypocondriaques, des amours platoniques impromptues, et surtout des rêveries cinéphiles empreintes de nostalgie envahissante, erre dans les rues de San Sebastián…

Une fois n’est pas coutume, Rifkin’s Festival, le 49è opus de Woody Allen, n’aura connu aucun succès dans les salles, y compris en France, où le film s’est soldé sur un échec monstrueux en attirant seulement 89.000 spectateurs, soit le score le plus bas pour le réalisateur depuis…bah toujours en fait. Depuis l’hilarant Woody et les robots en 1974, qui arrivait tout en bas du classement de son box-office hexagonal personnel, Woody Allen avait systématiquement dépassé la barre des 200.000 places vendues sur son seul nom. Nous ne reviendrons pas sur les accusations d’agression sexuelle par sa fille adoptive qui ont très largement entachées sa personne et sa carrière ces dernières années… Alors que ses très nombreux admirateurs attendaient jusqu’à présent son film annuel comme certains amateurs de gros rouge qui tâche se jettent sur le Beaujolais nouveau, quasiment trois années séparent Un jour de pluie à New YorkA Rainy Day in New York et Rifkin’s Fetival. Si elle n’atteint pas la très belle réussite de son association avec Timothée Chalamet et Elle Fanning, cette escapade espagnole doublée d’un fabuleux hommage au cinéma, n’en reste pas moins extrêmement plaisante, excellemment écrite et portée par un casting d’exception sur lequel trône Wallace Shawn.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Rifkin’s Festival, réalisé par Woody Allen »

Test Blu-ray / Le Duo de la mort – Femina Ridens, réalisé par Piero Schivazappa

LE DUO DE LA MORT (Femina Ridens) réalisé par Piero Schivazappa, disponible en DVD et Blu-ray chez Frenezy.

Acteurs : Philippe Leroy, Dagmar Lassander, Lorenza Guerrieri, Varo Soleri, Maria Cumani Quasimodo, Mirella Pamphili…

Scénario : Piero Schivazappa

Photographie : Sante Achilli

Musique : Stelvio Cipriani

Durée : 1h30 (version intégrale)

Date de sortie initiale : 1969

LE FILM

Le docteur Sayer (Philippe Leroy), directeur d’une association philanthropique, fait la connaissance de Maria (Dagmar Lassander), journaliste qui souhaite lui consacrer un article. Sayer propose à la jeune femme de venir à son domicile. A son arrivée, il la drogue et la séquestre. Car Maria est la nouvelle proie d’un sociopathe dont le grand projet secret est de rétablir la domination de l’homme sur la femme, un peu trop malmenée à son goût par la vague de liberté post-68.

En 1969, le giallo italien est encore un genre naissant, dont Mario Bava a posé les fondations formelles et thématiques avec Six Femmes pour l’assassin cinq ans plus tôt. Femina Ridens, de Piero Schivazappa, semble cocher assez de cases pour figurer parmi ses représentants : l’assassin à la psyché défaillante, sa victime torturée et terrifiée, la violence graphique, la mise en scène hyper stylisée, les gros plans fétichistes, les couleurs parfois surréalistes… Or, sitôt Dagmar Lassander entre les griffes de Philippe Leroy, il apparaît assez clairement que Schivazappaquestionne le giallo plus qu’il ne s’en réclame. Ainsi, au moment d’ « exposer » sa proie après l’avoir droguée, le docteur Sayer modifie l’éclairage de la pièce en apposant une gélatine rouge sur la lampe, faisant ainsi baigner le tout dans une ambiance lumineuse familière des amateurs de gialli et des derniers films en date de Mario Bava (et de ceux à venir de Dario Argento). Un peu plus tard, Sayer projette à Maria des images de ses précédentes victimes, brutalisées devant son objectif dans des postures au sadisme presque élégant, pour mieux la terroriser. Ce faisant, le cinéaste fait de son personnage masculin une sorte d’alter ego malade et nous place, nous, dans la situation de Maria, certes victime de Sayer, mais aussi spectatrice de ses actes. Premier vertige d’un film qui en réserve beaucoup d’autres. Car s’il détourne le maniérisme du giallo, Schivazappa en retourne aussi les thèmes de prédilection.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Le Duo de la mort – Femina Ridens, réalisé par Piero Schivazappa »

Test DVD / The Yacht, réalisé par Declan Whiteboom

THE YACHT (Stowaway) réalisé par Declan Whiteboom, disponible en DVD le 14 décembre 2022 chez AB Vidéo.

Acteurs : Ruby Rose, Frank Grillo, Patrick Schwarzenegger, Luis Da Silva Jr., Emma Maddock, Major Dodge, Scotty Bohnen, Danny Bohnen…

Scénario : Ian Hayden

Photographie : Giles Dunning

Musique : BC Smith

Durée : 1h30

Date de sortie initiale : 2022

LE FILM

Bella a eu une adolescence dissipée et n’a plus aucune nouvelle de son père, dont elle reproche l’absence. Au décès de celui-ci, elle reçoit un superbe yacht en héritage, qui vaut une fortune. Malgré les consignes administratives, elle s’y installe clandestinement le soir-même avec un garçon qu’elle a dragué dans un bar. En pleine nuit, le yacht démarre avec à son bord trois voleurs. Bella doit les affronter afin de survivre.

Voilà près de dix ans que l’australienne Ruby Rose promène ses airs de dure à cuire et ses tatouages à la télévision (Orange is the New Black, la première saison de Batwoman) et bien sûr au cinéma dans quelques suites diverses et variées, Resident Evil : Chapitre final, xXx : Reactivated, John Wick 2, Pitch Perfect 3…Depuis peu, elle commence à apparaître dans des produits destinés au marché de la vidéo, à l’instar de Vanquish de George Gallo et The Doorman de Ryûhei Kitamura dont nous avons déjà parlé et qui à au moins le mérite de ne pas tromper le spectateur sur la qualité du spectacle proposé. À ces deux titres nous ajouterons désormais The Yacht, titre « français » de Stowaway (à vos souhaits…), emballé par un certain Declan Whitebloom, un type venu du clip musical et qui depuis vingt piges aura collaboré avec Lindsay Lohan, The Jonas Brothers, Taylor Swift, One Direction, Hilary Duff, James Blunt…Entre deux de ces vidéos, il se lance dans le court-métrage et signe Blackbird en 2015, puis The Rua : Without You l’année suivante. Son premier long-métrage, The Yacht (nous l’appellerons donc ainsi) est une série B, que certains qualifieront sûrement même de série Z, mais nous n’irons pas jusque-là, cette petite production remplissant facilement le cahier des charges pour celles et ceux qui n’attendront pas plus d’être divertis durant 90 minutes, avant de retourner vaquer à leurs occupations en ayant complètement oublié ce qu’ils venaient de voir.

Continuer la lecture de « Test DVD / The Yacht, réalisé par Declan Whiteboom »

Test Blu-ray / Le Temps des loups, réalisé par Sergio Gobbi

LE TEMPS DES LOUPS réalisé par Sergio Gobbi, disponible en DVD et Blu-ray depuis le 22 juin 2022 chez LCJ Editions & Productions.

Acteurs : Robert Hossein, Charles Aznavour, Virna Lisi, Albert Minski, Geneviève Thénier, Monique Morisi, Henri Crémieux, Roger Coggio…

Scénario : Sergio Gobbi, Georges Tabet & André Tabet

Photographie : Daniel Diot

Musique : Georges Garvarentz

Durée : 1h47

Date de sortie initiale : 1970

LE FILM

Amis d’enfance, le sanglant Robert, qui se fait appeler Dillinger en référence au truand américain des années 30 qu’il imite dans ses casses, et Kramer devenu chef de la brigade anti-gang s’affrontent. Après un dernier casse à Paris, Dillinger part se reposer sur la côte d’Azur avec son équipe et rencontre une femme qui lui sera fatale.

Sergio Gobbi. Pour beaucoup d’entre nous les cinéphiles, ce nom renvoie directement à L’Arbalète (1984) avec Daniel Auteuil, tandis que les amateurs de nanars se souviendront de La Nuit du risque (1986), chef d’oeuvre ultime du nawak que l’on pourrait se passer en boucle. Également scénariste, mais aussi producteur d’André Cayatte (La Raison d’État, L’Amour en question), de Marco Ferreri (Conte de la folie ordinaire), de Georges Lautner (Présumé dangereux), de Roman Polanski (La Jeune Fille et la Mort) et même de Dario Argento (Dracula 3D, le pauvre…), Sergio Gobbi (né en 1938) possède une vingtaine de mises en scène à son actif. L’un de ses opus les plus célèbres demeure sans nul doute Le Temps des loups, gros succès de l’année 1970 avec plus d’1,2 million de spectateurs, qui résistera au triomphe de La Nuit des morts vivants de George A. Romero. Le réalisateur coécrit ce formidable polar avec Georges et André Tabet (La Grande vadrouille, Le Vampire de Dusseldorf, Une ravissante idiote) et s’entoure d’un casting quatre étoiles mené par Charles Aznavour, Robert Hossein et Virna Lisi (co-production oblige, mais personne ne s’en plaindra), qui mélange étroitement une violence sèche et brutale, et une émotion inattendue puisque les deux ennemis du récit ont grandi ensemble et se connaissent par coeur. Le Temps des loups cumule certes plus de cinquante ans au compteur, mais sa fraîcheur et sa modernité ne cessent encore de laisser pantois.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Le Temps des loups, réalisé par Sergio Gobbi »