Test DVD / Froide vengeance, réalisé par Shawn Ku

FROIDE VENGEANCE (A Score to Settle) réalisé par Shawn Ku, disponible en DVD et Blu-ray le 1er juillet 2020 chez Studiocanal.

Acteurs : Nicolas Cage, Benjamin Bratt, Noah Le Gros, Karolina Wydra, Mohamed Karim, Ian Tracey, Sean Owen Roberts, Dave Kenneth MacKinnon…

Scénario : John Stuart Newman

Photographie : Mark Dobrescu

Musique : John Kaefer

Durée : 1h40

Date de sortie initiale : 2019

LE FILM

Après 19 ans passés derrière les barreaux pour un crime qu’il n’a pas commis, Frank est libéré en raison d’une maladie incurable. Sachant qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre, il décide d’essayer de se racheter aux yeux de Joey, son fils qu’il n’a pas vu grandir, tout en traquant ses anciens complices. Il les tient en effet pour responsable de son emprisonnement et se montre déterminé à les faire payer un par un cette trahison.

Même s’il enchaîne les films de façon frénétique, surtout depuis les années 2010, Nicolas Cage n’a que très rarement signé de mauvaises prestations. Oubliez TokarevRage de Paco Cabezas et Le ChaosLeft Behind de Vic Armstrong, probablement les deux pires films de sa carrière, car ce n’est pas parce que les œuvres du comédien se multiplient dans les bacs qu’elles sont mauvaises, loin de là. C’est le cas de cette Froide vengeanceA Score to Settle, un des six opus de Nicolas Cage tournés en 2019. Ce qui pose problème, c’est comment le film est vendu un peu partout dans le monde, à la manière d’un Taken avec un Nicky prenant la pose, visage fermé, tenant une batte de baseball ensanglantée. Froide vengeance n’est certainement pas un thriller d’action ou violent, même si le film contient une ou deux scènes quelque peu agitées, mais sans plus. Il s’agit plutôt d’un drame psychologique, où Frank, un mec un bout du rouleau, devenu gravement insomniaque après vingt ans de prison, décide de retrouver ceux pour lesquels il a sacrifié deux décennies, ainsi que son épouse et son fils Joey. Ce dernier vient le retrouver dès sa sortie. Frank décide de rattraper le temps perdu en faisant un point sur sa vie, tout en voulant retrouver ses anciens complices – dont le revenant Benjamin Bratt – qui l’ont laissé tomber. Froide vengeance est un film tout à fait étonnant, qui aurait pu être anecdotique s’il n’était pas porté par un immense Nicolas Cage qui accuse enfin son âge (55 ans au moment du tournage), dont la prestation laisse souvent pantois d’admiration. N’y allons pas par quatre chemins, le comédien trouve ici l’un de ses plus beaux personnages depuis longtemps. Il y est tragique, bouleversant, magnifique.

Nicolas Cage se donne toujours à fond, même dans les productions les plus modestes ou en apparence anodines. Froide vengeanceA Score to Settle repose sur un scénario simple, mais malin, coécrit par Shawn Ku et John Stuart Newman. Le premier, également réalisateur, est un ancien chorégraphe et danseur de Broadway, qui a également fait l’acteur dans quelques films, avant de se lancer dans l’écriture et la mise en scène en 2010 avec Beautiful Boy, interprété par Michael Sheen et Maria Bello, remarqué dans de nombreux festivals. Après un passage par la télévision, il revient au cinéma avec Froide vengeance, pour lequel il obtient le soutien et la participation de Nicolas Cage, qui s’est joint à la production.

Sans en dévoiler la teneur, A Score to Settle contient un twist dans sa dernière partie, qui peut se deviner assez rapidement en raison d’une installation maladroite. Cependant, le film ne repose pas sur cet élément dramatique, mais essentiellement sur le portrait d’un homme sur le point de s’effondrer en raison du manque total de sommeil, qui continue à tenir sur ses deux pieds grâce à la présence de son fils Joey (très bon Noah Le Gros) et de sa quête. Mais la vengeance est-elle un plat qui se mange froid ou un plat qui ne se mange pas ? Le scénario s’égare parfois et l’on peut déplorer un ventre mou à mi-parcours, quand Frank et Joey se redécouvrent et profitent du butin enseveli par l’ancien brigand avant son arrestation. Les scènes de séduction entre Frank et Simone (la belle Karolina Wydra, vue dans Crazy, Stupid, Love et Europa Report) sont touchantes et délicates, Nicolas Cage y est épatant, mais le rythme est souvent à la traîne. Au fur et à mesure, le personnage de Frank s’écroule, les yeux de l’acteur se font vitreux, la démarche se fait traînante, la voix se perd, la respiration est difficile, le teint devient blafard. La résolution est proche, mais Frank parviendra-t-il au bout de son enquête ?

En dépit de son rythme en dents de scie, Froide vengeance nous cueille là où on l’attendait le moins, l’émotion. Une belle et heureuse surprise que les fans de Nicolas Cage ne manqueront pas d’accueillir très chaleureusement.

LE DVD

Disponible en DVD et en HD chez Studiocanal, Froide vengeance rejoint le cercle des DTV déjà fournis de l’éditeur, qui propose depuis ces dernières années les œuvres de Sylvester Stallone et de Bruce Willis. Edition minimaliste, menu principal fixe et muet.

Aucun supplément.

L’Image et le son

Le master SD est soigné et le transfert solide. L’image se révèle propre, avec une palette chromatique entre chaud et froid. Le piqué, tout comme les contrastes, sont suffisamment tranchants, le relief plaisant, les noirs denses et les détails acceptables. Quelques légers fléchissements de la définition sur les scènes agitées.

Les mixages anglais et français (avec le doublage de Dominique Collignon-Maurin) Dolby Digital 5.1 se révèlent particulièrement sobres mais instaurent un confort acoustique suffisant. Dans les deux cas, la spatialisation musicale demeure évidente, les latérales soutiennent l’ensemble comme il se doit, les ambiances naturelles ne manquent pas. Les sous-titres français sont imposés sur la version originale et le changement de langue verrouillé à la volée.

Crédits images : © Studiocanal / Captures DVD : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.