Test DVD / Dario Argento : Soupirs dans un corridor lointain, réalisé par Jean-Baptiste Thoret

DARIO ARGENTO – SOUPIRS DANS UN CORRIDOR LOINTAIN réalisé par Jean-Baptiste Thoret, disponible en DVD le 15 septembre 2020 chez Tamasa Diffusion.

Avec : Dario Argento

Image : Laurent Brunet

Musique : Jean-Baptiste Thoret

Durée : 1h36

Date de sortie initiale : 2019

LE FILM

Vingt ans séparent les deux parties de ce film portrait consacré à Dario Argento. Tourné à Turin puis à Rome entre 2000 et 2019, Soupirs dans un corridor lointain cale son pas sur l’un des cinéastes les plus marquants de ces quarante dernières années. Ses obsessions, son travail, ses souvenirs, ses hantises, son rapport à la ville éternelle, les blessures de l’Histoire italienne, et puis le temps qui passe…

Né en 1940, Dario Argento est un réalisateur italien devenu aujourd’hui incontournable pour les cinéphiles. Il s’est spécialisé au début de sa carrière dans le giallo, un genre qui mélange le cinéma policier, l’horreur et l’érotisme. Durant la période la plus riche de sa carrière, les années 1970-80, il entame sa fameuse « Trilogie des Enfers » avec Suspiria (1977), Inferno (1980) et qu’il achève en 2007 avec La Troisième mère La Terza madre. Il est aussi connu pour ses films d’horreur tels que Ténèbres – Tenebre (1982), Les Frissons de l’angoisseProfondo rosso (1975) ou encore Phenomena (1985).

Jean-Baptiste Thoret est un historien et critique de cinéma. Il s’est spécialisé dans le mouvement du Nouvel Hollywood et dans le cinéma italien des années 70. Il est l’auteur de plus d’une dizaine d’ouvrages sur le cinéma. Son documentaire commence par un extrait de film réalisé par Dario Argento, où Jean-Baptiste Thoret nous fait prendre conscience de son esthétisme et de son style singulier. Il n’y a aucun doute, le critique est un expert du cinéma du maître italien qu’il analyse depuis plusieurs décennies. Ses propos sont remplis d’admiration, c’est un défenseur de la première heure de ses films.

Dans la première moitié du documentaire, il s’agit d’un remontage d’images datant de 2000, où Jean-Baptiste Thoret avait pu assister au tournage du film Le Sang des innocents – Non ho sonno. Durant l’interview, Dario Argento parle de sa relation avec le cinéma et de ses débuts en tant que critique. Par la suite, il dévient scénariste notamment pour le film Il était une fois dans l’Ouest (1969) de Sergio Leone, une expérience qui le poussera à se lancer dans la mise en scène. D’ailleurs, Dario Argento se confie sur sa vision du métier de réalisateur et de l’importance de la narration. Les interviews sont entrecoupées par des images du tournage où l’on peut voir le cinéaste qui tente difficilement de faire comprendre à son équipe ce qu’il souhaite. Il semble complètement habité par son film, sur le plateau, rien d’autre que la réalisation ne compte.

Soupirs dans un corridor lointain est riche en documents, que ce soit les photos ou bien ses images d’archives passionnantes à découvrir. Les extraits de films bien placés sont toujours commentés par Jean-Baptiste Thoret qui nous donne une analyse solide de ces séquences. Dario Argento a été pendant longtemps un cinéaste incompris. Les propos de Jean-Baptiste Thoret nous aident à déchiffrer en partie son mystérieux cinéma. Pour mieux le comprendre, Dario Argento nous explique ses influences comme le film Blow up (1966) de Michelangelo Antonioni ou encore son goût pour l’art et l’architecture qui ont participé à la création visuelle de son cinéma. Il nous donne également sa vision du fantastique.

Après une magnifique transition, dans la deuxième partie du documentaire, le spectateur retrouve Dario Argento vingt ans plus tard. Entre temps, il est devenu un cinéaste « culte ». Avec son regard actuel, il analyse son propre cinéma et explique ses intentions et son processus de création. Il nous délivre aussi son regard mélancolique sur le monde. Dans un parc, il contemple la nature et les animaux. Dans une bibliothèque, il nous fait part de son goût pour la lecture et sa fascination pour les livres interdits par l’Inquisition, qui abordent par exemple la sorcellerie. Dario Argento évoque des sujets variés comme la politique, en nous expliquant sa vision du communisme. Mais il est surtout principalement question d’art comme cette séquence où il devient presque un guide dans un musée. Dario Argento retourne dans une maison, aujourd’hui complètement abandonnée, ayant servi pour un tournage, une séquence sublimement nostalgique. Il fait également part de son regard sur le cinéma actuel.

Avec son documentaire, Jean-Baptiste Thoret prouve définitivement à quel point Dario Argento est un cinéaste important. Par ses analyses, il a réussi à nous donner envie de replonger dans sa carrière et de tenter de décoder les énigmes parsemées dans ses films.

LE DVD

Le DVD du film Dario Argento – Soupir dans un corridor lointain est disponible chez Tamasa Diffusion. Le visuel du slim Digipack est superbe, avec Dario Argento en grand ainsi qu’un couloir, symbole que l’on retrouve régulièrement dans ses films. Le menu est fixe et musical.

Dans une interview « Vu par Jean-Baptiste Thoret » (50′), le réalisateur du documentaire revient en détails sur la carrière de Dario Argento. Il analyse son style qui comporte un certain mystère qu’il faut apprendre à décoder. Pour lui, Dario Argento est un cinéaste marqué par son époque et son pays, mais place ces éléments de façon implicite dans ses films, ce qui donne finalement une intemporalité à son cinéma. Argento a une volonté de rendre ses films visuellement sublimes et la mémoire a une grande importance. Thoret nous donne quelques clés pour mieux aborder le cinéma d’Argento et explique ses intentions en réalisant ce documentaire.

Un livret de 16 pages est disponible avec un texte de Jean-Baptiste Thoret qui revient sur le parcours cinématographique de Dario Argento, sous forme d’éloges.

L’interactivité se clôt avec la bande-annonce.

L’image et le son

La première partie du documentaire est en 4/3. Les images d’archives sont non restaurées, afin que le spectateur puisse identifier immédiatement la période dans laquelle les images ont été filmées. Les couleurs sont ternes et le grain est grossier. Les extraits de films sont dans le même format pour apporter une continuité visuelle. La deuxième partie est filmée en cinémascope dans un magnifique noir et blanc.

Le son est proposé en Dolby stéréo. Contrairement à l’image des archives qui a mal vieilli, le son a mieux supporté les années passées. Dans les images plus récentes, le son est parfait. Les sous-titres français sont imposés. Avec le format 4/3, ils sont difficilement visibles, car écrits en petit. Il faut donc se concentrer afin de les lire, ce qui n’est pas le cas avec le format cinémascope, où les sous-titres sont écrits en plus grand.

Crédits images : © Tamasa Diffusion / Acqua Alta / Les Films du Camélia / Captures DVD : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr / Critique du film et chronique du DVD réalisées par Jérémy Joly

Test DVD / L’Attentat, réalisé par Yves Boisset

L’ATTENTAT réalisé par Yves Boisset, disponible en DVD le 22 septembre 2020 chez Tamasa Diffusion.

Acteurs : Jean-Louis Trintignant, Michel Piccoli, Jean Seberg, Gian Maria Volonté, Michel Bouquet, Bruno Cremer, Daniel Ivernel, Philippe Noiret, François Périer, Roy Scheider, Jacques François, Jean Bouise…

Scénario : Ben Barzman & Basilio Franchina

Photographie : Ricardo Aronovich

Musique : Ennio Morricone

Durée : 1h58

Date de sortie initiale : 1972

LE FILM

Sadiel, un opposant politique réfugié en Suisse, représente une menace pour le colonel Kassar, ministre de l’intérieur d’un pays d’Afrique du Nord. Kassar décide de le supprimer et recourt aux services secrets français. Sadiel est exécuté mais l’affaire s’ébruite…

Dans le cinéma français des années 1970, deux cinéastes ont réussi à rendre fascinant le monde complexe de la politique à travers des thrillers palpitants. Le premier est Costa-Gavras à qui l’on doit notamment Z (1969) et L’Aveu (1970). Le second est Yves Boisset, qui n’hésite pas à aborder un sujet sensible, avec le film L’Attentat quitte à parfois défier la censure.

Continuer la lecture de « Test DVD / L’Attentat, réalisé par Yves Boisset »

Test DVD / Jexi, réalisé par Jon Lucas & Scott Moore

JEXI réalisé par Jon Lucas & Scott Moore, disponible en DVD le 15 juillet 2020 chez Metropolitan Films.

Acteurs : Adam Devine, Alexandra Shipp, Rose Byrne, Ron Funches, Charlyne Yi, Michael Peña, Wanda Sykes, Kid Cudi…

Scénario : Jon Lucas & Scott Moore

Photographie : Ben Kutchins

Musique : Christopher Lennertz & Philip White

Durée : 1h21

Date de sortie initiale : 2019

LE FILM

Phil vient de faire l’acquisition du smartphone le plus perfectionné jamais conçu par l’homme, JEXI. Doté d’une intelligence artificielle qui dépasse tout ce qu’il avait pu imaginer, ce petit bijou technologique optimise sa vie sociale, son travail, ses trajets et même son régime alimentaire. Mais lorsque Phil croise Cate, c’est le coup de foudre. Alors qu’il tente de séduire la jeune femme, JEXI se sent délaissée et voit rouge…

Jexi est réalisé par Jon Lucas et Scott Moore, les scénaristes révélés par la trilogie Very Bad Trip. Depuis, le duo est resté dans le registre de la comédie en réalisant Bad Moms et Bad Moms 2, dans lesquels un groupe de mères décidaient de profiter de la vie et cessaient de passer la majeure partie de leur temps à s’occuper de leurs enfants. Phil, joué par Adam DeVine (vu dans les deux premiers volets de la franchise Pitch Perfect), a grandi avec un portable entre les mains et a suivi son évolution : de celui qui nous permettait de jouer à Snake jusqu’au smartphone. Il n’est donc pas étonnant qu’il travaille aujourd’hui dans l’informatique. Sa vie est entourée par les nouvelles technologies. Lorsqu’il rentre chez lui, après le boulot, il parle à l’application de commande vocale, regarde Netflix et publie une photo sur les réseaux sociaux. C’est malheureusement devenu le quotidien de beaucoup de personnes dans notre société.

Continuer la lecture de « Test DVD / Jexi, réalisé par Jon Lucas & Scott Moore »

Test DVD / La Voleuse, réalisé par Jean Chapot

LA VOLEUSE réalisé par Jean Chapot, disponible en DVD le 29 mai 2020 chez Doriane Films.

Acteurs : Romy Schneider, Michel Piccoli, Hans Christian Blech, Sonja Schwarz, Mario Huth…

Scénario : Jean Chapot, Marguerite Duras

Photographie : Jean Penzer

Musique : Antoine Duhamel

Durée : 1h24

Date de sortie initiale : 1966

LE FILM

Julia avoue à son mari qu’elle a un fils de six ans. L’enfant n’était qu’un nourrisson lorsqu’elle l’a confié à un couple à qui elle veut, coûte que coûte, le reprendre aujourd’hui. Un drame se noue, opposant au père nourricier cette mère prête à tout pour se délivrer de ses remords et de sa folie.

Quelques années avant de former un couple magnifique devant la caméra de Claude Sautet dans Les Choses de la vie en 1970, Romy Schneider et Michel Piccoli partageaient déjà l’affiche d’un film aujourd’hui un peu oublié : La Voleuse. Il s’agit du premier long-métrage du réalisateur Jean Chapot qui ne mettra en scène qu’un second film, Les Granges brûlées, dont le tournage chaotique l’éloignera définitivement du cinéma. Jean Chapot poursuivra sa carrière principalement en tant que scénariste et metteur en scène pour la télévision.

Continuer la lecture de « Test DVD / La Voleuse, réalisé par Jean Chapot »

Test DVD / Gérard de par le monde : le Japon, réalisé par Sébastien Fallourd

GÉRARD DE PAR LE MONDE : LE JAPON réalisé par Sébastien Fallourd, disponible en DVD le 17 juin 2020 chez ESC Editions.

Acteurs : Gérard Depardieu, Eriko Takeda…

Scénario : Sébastien Fallourd, sur une idée originale de Gérard Depardieu et de Sébastien Fallourd

Photographie : Sébastien Fallourd, John Gabriel Biggs

Musique : Racha Arodaky

Durée : 5 épisodes de 26 minutes

Date de sortie initiale : 2018

LA SÉRIE

Entre art, gastronomie et spiritualité, Gérard Depardieu sillonne l’archipel nippon à la rencontre d’un peuple profondément attaché à ses traditions, en laissant la part belle à l’imprévu.

En 2015, Arte avait proposé une série documentaire intitulée À pleines dents ! où Gérard Depardieu, accompagné du chef cuisinier Laurent Audiot, nous emmenait réaliser un voyage gastronomique. Durant deux saisons, ils voyageaient dans plusieurs pays, tels que la France, l’Écosse, l’Italie, le Portugal, l’Espagne et l’Allemagne. Leur route, qui se terminait en Afrique dans la ville de Fès, nous fait découvrir les différentes cultures culinaires. Gérard Depardieu et Laurent Audiot dévoraient, cuisinaient, buvaient et allaient à la rencontre de personnages atypiques.

Continuer la lecture de « Test DVD / Gérard de par le monde : le Japon, réalisé par Sébastien Fallourd »

Test DVD / Themroc, réalisé par Claude Faraldo

THEMROC réalisé par Claude Faraldo, disponible en DVD le 9 juin 2020 chez Tamasa Diffusion.

Acteurs : Michel Piccoli, Béatrice Romand, Marilù Tolo, Francesca Romana Coluzzi, Jeanne Herviale, Jean Aron, Coluche, Patrick Dewaere, Romain Bouteille, François Dyrek, Henri Guybet, Miou-Miou…

Scénario : Claude Faraldo

Photographie : Jean-Marc Ripert

Musique : Harald Maury

Durée : 1h49

Date de sortie initiale : 1973

LE FILM

Themroc, vieux garçon, peintre en bâtiment modèle, mène une vie monotone, jusqu’au jour où un incident absurde le pousse à la révolte. Son patron le licencie sans motivation sérieuse. Telle une bête fauve, il entre dans une rage incroyable, quitte son travail et rentre chez lui. Là, il transforme sa chambre en une sorte de tanière et entraîne les habitants du quartier à retourner à l’âge des cavernes. Passant la journée à faire l’amour, le voisinage semble en passe de faire naître un monde nouveau…

La carrière de Claude Faraldo, en tant que réalisateur, compte une dizaine de films. Son cinéma est atypique, voire disparate, laissant apparaître ses idées contestataires et libertaires. Après avoir réalisé son premier film intitulé Bof… Anatomie d’un livreur, qui est un plaidoyer pour le droit à la paresse, il met en scène Themroc une farce anarcho-primitiviste. Ce film reflète parfaitement la période des années 1970, où la contestation est à son apogée, avec le rejet de la société de consommation et de la négation de l’autorité.

Continuer la lecture de « Test DVD / Themroc, réalisé par Claude Faraldo »