Test DVD / L’Attentat, réalisé par Yves Boisset

L’ATTENTAT réalisé par Yves Boisset, disponible en DVD le 22 septembre 2020 chez Tamasa Diffusion.

Acteurs : Jean-Louis Trintignant, Michel Piccoli, Jean Seberg, Gian Maria Volonté, Michel Bouquet, Bruno Cremer, Daniel Ivernel, Philippe Noiret, François Périer, Roy Scheider, Jacques François, Jean Bouise…

Scénario : Ben Barzman & Basilio Franchina

Photographie : Ricardo Aronovich

Musique : Ennio Morricone

Durée : 1h58

Date de sortie initiale : 1972

LE FILM

Sadiel, un opposant politique réfugié en Suisse, représente une menace pour le colonel Kassar, ministre de l’intérieur d’un pays d’Afrique du Nord. Kassar décide de le supprimer et recourt aux services secrets français. Sadiel est exécuté mais l’affaire s’ébruite…

Dans le cinéma français des années 1970, deux cinéastes ont réussi à rendre fascinant le monde complexe de la politique à travers des thrillers palpitants. Le premier est Costa-Gavras à qui l’on doit notamment Z (1969) et L’Aveu (1970). Le second est Yves Boisset, qui n’hésite pas à aborder un sujet sensible, avec le film L’Attentat quitte à parfois défier la censure.

Le film s’inspire d’un événement réel, celui de l’affaire Ben Barka qui s’est déroulée en 1965. Medhi Ben Barka était alors un opposant socialiste à Hassan II, roi du Maroc. Il était le chef de file du mouvement panafricaniste, qui demandait l’indépendance totale du continent africain. Alors que Ben Barka allait à un rendez-vous dans une brasserie à Paris, il est enlevé et son corps n’a jamais été retrouvé. Cinquante-cinq ans après les faits, l’enquête judiciaire est toujours en cours. L’implication des pouvoirs politiques marocain et français donne lieu à des controverses. Pour le film, Yves Boisset a pris la liberté d’imaginer certaines pièces manquantes de ce puzzle judiciaire afin de rendre le récit plus fluide.

Dès le générique de début, le ton du film est donné. Le spectateur devient le témoin d’une manifestation. L’arrivée des CRS entraîne un affrontement agressif, avec des bagarres, des cris, du sang, des voitures incendiées, des bousculades et des insultes. Le cinéma d’Yves Boisset n’a jamais caché la violence, elle n’est jamais suggérée. Nous sommes confrontés dans ce film à cette brutalité qui est tout aussi présente dans le monde. Yves Boisset ne fait que retranscrire une certaine vérité.

La réalisation d’Yves Boisset est efficace. Elle nous offre des scènes extraordinaires lors des moments d’action, prouvant une grande maîtrise technique. Le plan-séquence, lorsque le personnage de François Darien est poursuivi, coupe le souffle et les dialogues sont percutants. Citons pour exemple cette réplique qui fait encore écho aujourd’hui : « La police, c’est la police. Elle cogne, c’est son métier ».

Les personnages, atteints par la folie que provoque la soif du pouvoir, sont détestables. Que ce soit l’avocat, le présentateur de télévision ou le policier, tous plongent dans la corruption ou la manipulation. Ils sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins, même à se salir ou à renier leurs convictions personnelles, par lâcheté. Ils utilisent les pires méthodes comme l’enlèvement, la séquestration et la torture. Une scène en travelling arrière fait froid dans le dos, celle d’un homme qui traverse une grande salle où des employés sont chargés d’écouter des conversations téléphoniques.

Il n’est pas indispensable d’avoir une ouïe fine pour s’apercevoir que la musique qui accompagne le film est admirable. Cela n’est pas étonnant, elle est composée par le grand Ennio Morricone. Sa musique parfois stridente donne un ton cauchemardesque et rend l’atmosphère du film très anxiogène, une prouesse artistique qu’il renouvellera trois ans plus tard pour le chef d’œuvre Peur sur la ville. La bande originale met en valeur également les scènes d’action.

L’Attentat est servi par une distribution brillante. Nous retrouvons au casting des grands noms du cinéma français : Jean-Louis Trintignant, Michel Piccoli, Michel Bouquet, Bruno Cremer, Philippe Noiret, Daniel Ivernel et François Périer. Même les personnages secondaires sont soignés car tenus par des visages familiers du grand écran : Jacques François, Jean Bouise, Georges Staquet, Roland Blanche ou encore Michel Beaune. Le film a aussi droit à des acteurs internationaux : Gian Maria Volonté, Roy Scheider, Jean Seberg et Karin Schubert.

Avec L’Attentat, Yves Boisset signe un thriller politique solide qui a le mérite d’aborder un sujet épineux. Son audace caractérise son cinéma et la suite de sa carrière continuera de le démontrer.

LE DVD

Jusqu’ici, la seule édition DVD provenait d’Allemagne contenant, en plus de la version allemande, une piste française. Longtemps introuvable comme une grande partie de la filmographie d’Yves Boisset, le DVD du film L’Attentat est enfin disponible en France chez Tamasa Diffusion, qui rejoint ainsi Le prix du danger, Allons z’enfants et R.A.S. au catalogue de l’éditeur. Le visuel de la jaquette, où l’on retrouve les visages des dix acteurs principaux, est soigné. Le menu est fixe et sonorisé avec la musique du film et des dialogues.

Les bonus permettent d’aller plus loin sur le sujet qui a inspiré le film avec un « Retour sur l’affaire Ben Barka » (38′) présenté par l’historien Pierre Vermeren. Ce dernier revient sur le contexte politique, l’assassinat, les services de renseignements français (sans doute le passage le plus passionnant) et dresse le portrait de Ben Barka. Si le mot « Histoire » fait ressurgir dans votre mémoire des souvenirs d’ennui lors des cours au collège et au lycée, alors ce retour sur cet événement risque de vous endormir. Pour les plus curieux et assoiffés de connaissances, cette affaire explorée par un historien calé vous fascinera.

Dans une interview (8′), le réalisateur Yves Boisset revient sur sa collaboration avec l’acteur Gian Maria Volonté (1933-1994). Il explique comment il est arrivé sur le film et sa méthode de travail pour entrer dans le personnage. Les propos d’Yves Boisset ne tarissent pas d’éloges. Il est admiratif du talent du comédien, garde un excellent souvenir de cette collaboration et livre quelques anecdotes étonnantes.

L’image et le son

Face à la difficulté à trouver certains films réalisés par Yves Boisset, il est agréable de constater que L’Attentat a eu droit à une restauration en 4K. L’image est merveilleusement nette, permettant d’avoir de bonnes conditions de visionnage. Quelques poussières peuvent apparaître de temps en temps mais dans l’ensemble de façon assez discrète. Cela ne gâche en rien la qualité de l’image.

Le son est proposé en Dolby. Malheureusement, ce dernier est plutôt étouffé et il est indispensable de monter le volume sonore pour mieux entendre les voix, comme celle de Michel Bouquet qui est régulièrement basse. Par contre, la musique est suffisamment forte. La piste sonore a donc un léger problème de mixage. Cette édition ne comporte aucun sous-titre ni de piste audio dans d’autres langues.

Crédits images : © Tamasa Diffusion / Studiocanal / Captures DVD : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr / Critique du film et chronique du DVD réalisées par Jérémy Joly

Une réflexion sur « Test DVD / L’Attentat, réalisé par Yves Boisset »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.