Test DVD / Jexi, réalisé par Jon Lucas & Scott Moore

JEXI réalisé par Jon Lucas & Scott Moore, disponible en DVD le 15 juillet 2020 chez Metropolitan Films.

Acteurs : Adam Devine, Alexandra Shipp, Rose Byrne, Ron Funches, Charlyne Yi, Michael Peña, Wanda Sykes, Kid Cudi…

Scénario : Jon Lucas & Scott Moore

Photographie : Ben Kutchins

Musique : Christopher Lennertz & Philip White

Durée : 1h21

Date de sortie initiale : 2019

LE FILM

Phil vient de faire l’acquisition du smartphone le plus perfectionné jamais conçu par l’homme, JEXI. Doté d’une intelligence artificielle qui dépasse tout ce qu’il avait pu imaginer, ce petit bijou technologique optimise sa vie sociale, son travail, ses trajets et même son régime alimentaire. Mais lorsque Phil croise Cate, c’est le coup de foudre. Alors qu’il tente de séduire la jeune femme, JEXI se sent délaissée et voit rouge…

Jexi est réalisé par Jon Lucas et Scott Moore, les scénaristes révélés par la trilogie Very Bad Trip. Depuis, le duo est resté dans le registre de la comédie en réalisant Bad Moms et Bad Moms 2, dans lesquels un groupe de mères décidaient de profiter de la vie et cessaient de passer la majeure partie de leur temps à s’occuper de leurs enfants. Phil, joué par Adam DeVine (vu dans les deux premiers volets de la franchise Pitch Perfect), a grandi avec un portable entre les mains et a suivi son évolution : de celui qui nous permettait de jouer à Snake jusqu’au smartphone. Il n’est donc pas étonnant qu’il travaille aujourd’hui dans l’informatique. Sa vie est entourée par les nouvelles technologies. Lorsqu’il rentre chez lui, après le boulot, il parle à l’application de commande vocale, regarde Netflix et publie une photo sur les réseaux sociaux. C’est malheureusement devenu le quotidien de beaucoup de personnes dans notre société.

Un matin, alors que son regard est fixé sur l’écran de son portable, il bouscule une femme, interprétée par Alexandra Shipp, connue pour son personnage de Tornade dans la saga des XMen, nouvelle génération, depuis X-Men: Apocalypse (2016) de Bryan Singer. Ce genre de rencontre est un classique de la comédie romantique. Mais au lieu de s’inquiéter pour elle, Phil ramasse son portable pour s’assurer qu’il fonctionne toujours, ce qui est beaucoup moins banal. Malgré la situation, le feeling passe. Le portable finira par être complètement hors d’usage suite un événement malencontreux.

Phil va donc dans une boutique pour s’acheter un nouveau smartphone et tombe sur une vendeuse aux réflexions caustiques. Rentré chez lui, il teste ce portable. Il parle à Jexi, une application qui est censée répondre aux commandes vocales afin de rendre la vie plus facile. Seulement, cette application (à laquelle Rose Byrne prête sa voix) n’en fait qu’à sa tête, elle est intrusive et se permet de faire des commentaires. Par exemple, le matin, Phil sort du lit en sursaut après avoir entendu un « Réveille-toi petite pute !! » hurlé par Jexi. Son insolence est amusante.

Jexi devient envahissante, n’hésitant pas à s’immiscer dans la vie amoureuse de Phil, en appelant automatiquement la femme dont il est tombé sous le charme lorsque son ancien portable a rendu l’âme. Cette application n’hésite pas à envoyer un mail au patron de Phil, en l’insultant, afin de demander une augmentation. Même si, au premier abord, sa vie devient un enfer, cette application le pousse à ne pas être spectateur de sa vie mais à en devenir l’acteur. Puis, elle lui apporte des bons côtés, à l’instar de cette nouvelle amitié avec des collègues, alors que Phil était jusqu’à présent enfermé dans sa solitude. Au final, ses conseils lui permettent d’être plus épanoui et Jexi devient sa meilleure amie… Enfin… Cette tranquillité n’est que de courte durée…

Certaines scènes vous feront au moins sourire si elles ne déclenchent pas un rire, comme celle du premier rendez-vous amoureux dans un restaurant où Phil, stressé, est maladroit et prononce des phrases insensées. Heureusement, la soirée se poursuit de façon improvisée et inattendue. Le scénario suit classiquement le schéma de la rom-com, de la rencontre jusqu’à l’amour en passant par les différentes phases d’épanouissement et de dégradation. Il est donc tout à fait normal de ressentir du déjà vu. Il y a aussi cette séquence où Phil décide de prendre une photo de lui dénudé pour l’envoyer à Cate, celle qu’il courtise, le tout sous les commentaires désobligeants de Jexi.

Critiquer l’invasion des technologies modernes dans notre société est devenu un sujet répandu dans le cinéma actuel. Le développement de l’histoire est plutôt réussi malgré un léger manque d’originalité, reprenant des ingrédients connus du genre. Jexi est par moments très drôle ou donne parfois l’impression de tourner en rond. Le film reste tout de même agréable à regarder.

LE DVD

Le DVD du film Jexi est disponible chez Metropolitan Vidéo. Le visuel de la jaquette montre Phil, allongé sur son lit, avec un air blasé, son portable à la main. On peut lire cette phrase d’accroche “L’appli qui va changer votre vie”, où le mot changer est barré et remplacé par “pourrir”. Le menu est fixe et muet, avec une photo de Phil, marchant dans la rue avec son portable à la main.

Cette édition ne comporte aucun bonus, pas même une bande-annonce.

L’image et le son

En France, Jexi n’a eu droit à aucune édition en Blu-ray. Le visionner sur un support DVD dans une qualité standard, est amplement suffisant pour ce film dont la photographie semble avoir été conçue comme pour un téléfilm. Les couleurs sont vives et la lumière beaucoup trop éclatante. Si l’on devait comparer, l’image de Jexi est un peu comme l’écran de votre portable lorsque la luminosité est au maximum. Le film n’avait pas l’objectif d’être visuellement esthétique mais s’est plutôt concentré sur un scénario offrant une histoire comique, ce qui est navrant.

Le son est en Dolby Digital 5.1. Cela nécessite d’augmenter le volume sonore un peu plus fort par rapport à la qualité du son proposé par un Blu-ray. C’est tout à fait acceptable, les voix, les bruitages et la musique sont bien mixés. Le film est disponible en version française et en version originale, dans une qualité similaire. Les voix du doublage français ont été bien sélectionnées pour ne pas perdre en intensité comique. Les sous-titres français sont non imposés et proposés en deux versions : l’une pour l’intégralité des dialogues et l’autre ne traduisant que les textes anglais présents dans le film.

Crédits images : © Metropolitan Filmexport / Captures Blu-ray : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr / Critique du film et chronique du Blu-ray réalisées par Jérémy Joly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.