Test DVD / Boeing Boeing, réalisé par John Rich

BOEING BOEING réalisé par John Rich, disponible en DVD depuis le 3 avril 2020 chez LCJ Editions

Acteurs : Tony Curtis, Jerry Lewis, Dany Saval, Christiane Schmidtmer, Suzanna Leigh, Thelma Ritter, Lomax Study…

Scénario : Edward Anhalt d’après la pièce de Marc Camoletti

Photographie : Lucien Ballard

Musique : Neal Hefti

Durée : 1h38

Date de sortie initiale : 1965

LE FILM

Bernard est un jeune séducteur qui partage sa vie avec trois hôtesses de l’air. Grâce aux différents horaires des jeunes femmes, il gère facilement ses trois relations. Mais c’était sans compter sur les progrès de l’aéronautique qui réduisent la durée des vols et qui risquent donc de perturber la routine bien installée de ce cher Bernard. Non seulement ça, un ancien collègue, et surtout rival, Robert Reed, débarque de Berlin pour affaires et s’incruste chez lui.

Ecrite par le français Marc Camoletti (1923-2003), la pièce de théâtre Boeing-Boeing a très rapidement connu un succès foudroyant dès sa création en 1960. Non seulement ce vaudeville construit en trois actes explosera tous les records à la Comédie Caumartin, mais aussi au-delà des frontières avec plus de 18.000 représentations à ce jour à l’international, ce qui fait de Boeing-Boeing la pièce française la plus jouée dans le monde entier. Il n’en fallait pas plus pour qu’Hollywood s’intéresse à ce phénomène. Produit par la Paramount, Boeing Boeing version cinématographique (sans trait d’union dans le titre), respecte le texte et la structure originale, tout en l’agrémentant de quelques sorties dans les rues parisiennes, histoire de laisser aux spectateurs le temps de reprendre leur souffle. Car même si certaines séquences se déroulent à Orly, dans le bureau de Bernard Lawrence ou dans son quartier du XVIe arrondissement près du métro Victor Hugo, le réalisateur John Rich ne peut évidemment pas dissimuler l’essence théâtrale du matériau de base. L’action est donc principalement confinée au sein d’un grand appartement. Boeing Boeing est un véritable festival de portes qui claquent, où Tony Curtis et Jerry Lewis, typhons humains, livrent une prestation dévastatrice aux côtés des ravissantes Dany Saval (oui oui, madame Michel Drucker), Suzanna Leigh et Christiane Schmidtmer. Sans oublier la grande Thelma Ritter (Fenêtre sur cour, Les Désaxés), qui vole la vedette à chaque apparition dans le rôle de la servante Bertha. Boeing Boeing est un feu d’artifice pour les zygomatiques et sa mécanique demeure implacable.

Continuer la lecture de « Test DVD / Boeing Boeing, réalisé par John Rich »

Test DVD / La Séductrice aux cheveux rouges, réalisé par Douglas Sirk

LA SÉDUCTRICE AUX CHEVEUX ROUGES (Take Me to Town) réalisé par Douglas Sirk, disponible le 28 janvier 2020 en DVD chez Elephant Films.

Acteurs : Ann Sheridan, Sterling Hayden, Phillip Reed, Lee Patrick, Lee Aaker, Harvey Grant, Dusty Henley, Larry Gates, Forrest Lewis, Phyllis Stanley, Dorothy Neumann, Ann Tyrrell…

Scénario : Richard Morris

Photographie : Russell Metty

Musique : Joseph Gershenson

Durée : 1h17

Année de sortie : 1953

LE FILM

Vermilion O’Toole est transportée dans un train pour être emprisonnée avec son ex-partenaire, le bandit Newton Cole. Ils parviennent à s’échapper et se cachent dans la ville de Timberline. Vermilion, dont la beauté fait des ravages, se voit offrir une proposition de mariage par les fils de Will Hall, qui a récemment perdu sa femme. Pour rester à distance des US Marshals, elle accepte l’offre…

La Séductrice aux cheveux rougesTake Me to Town est l’un des trois films réalisés par Douglas Sirk en 1953 avec Le Joyeux Charlatan – Meet Me at the Fair et le formidable All I Desire. A l’instar de Qui donc a vu ma belle ? et de No Room for the Groom, la cuvée 1952 du cinéaste, La Séductrice aux cheveux rouges est une comédie de mœurs et même de western cette fois. Léger et bourré de charme, ce petit film anecdotique dans l’oeuvre du maître du mélodrame n’en reste pas moins une belle réussite.

Continuer la lecture de « Test DVD / La Séductrice aux cheveux rouges, réalisé par Douglas Sirk »

Test Blu-ray / Une baraque à tout casser, réalisé par Richard Benjamin

UNE BARAQUE À TOUT CASSER (The Money Pit) réalisé par Richard Benjamin, disponible en DVD et en combo Blu-ray+DVD le 25 février 2020 chez Elephant Films.

Acteurs : Tom Hanks, Shelley Long, Alexander Godunov, Maureen Stapleton, Joe Mantegna, Philip Bosco, Josh Mostel, Yakov Smirnoff, Mia Dillon…

Scénario : David Giler

Photographie : Gordon Willis

Musique : Michel Colombier

Durée : 1h31

Année de sortie : 1986

LE FILM

Un jeune couple, Walter et Anna, décide de s’installer à la campagne dans une maison qui va s’avérer ruineuse après une série de catastrophes. Ils vont tenter par tous les moyens de remettre leur coûteux achat en état…

Tom Hanks Begins ! Ou presque, car Une baraque à tout casserThe Money Pit (ou La Foire aux malheurs au Québec) surfait alors sur le succès rencontré par le comédien avec Splash de Ron Howard en 1984. Après le remake du Grand Blond avec une chaussure noire intitulé L’Homme à la chaussure rougeThe Man with One Red Shoe (1985) de Stan Dragoti, Tom Hanks ajoutait un nouveau hit à sa jeune carrière, il était alors âgé de 30 ans, et confirmait à la fois l’engouement de la critique à son égard et surtout sa cote auprès des spectateurs qui s’étaient immédiatement attachés à ce grand gaillard dégingandé et un peu lunaire. Produit par Steven Spielberg entre Les Goonies de Richard Donner, Retour vers le futur de Robert Zemeckis, Le Secret de la pyramide de Barry Levinson et Fievel et le Nouveau Monde de Don Bluth, Une baraque à tout casser n’a sans doute pas le prestige de ces derniers, mais reste une comédie géniale et menée à cent à l’heure près de 35 ans après sa sortie. Une valeur sûre.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Une baraque à tout casser, réalisé par Richard Benjamin »

Test Blu-ray / Paris est toujours Paris, réalisé par Luciano Emmer

PARIS EST TOUJOURS PARIS (Parigi è sempre Parigi) réalisé par Luciano Emmer, disponible en Édition Digibook Blu-ray + DVD + Livret chez Coin de mire Cinéma.

Acteurs : Aldo Fabrizi, Henri Guisol, Ave Ninchi, Jeannette Batt, Hélène Rémy, Henri Génès, Marcello Mastroianni, Lucia Bosè, Carlo Sposito …

Scénario : Sergio Amidei, Luciano Emmer, Jean Ferry, Ennio Flaiano, Giulio Macchi, Francesco Rosi, Jacques Rémy

Photographie : Henri Alekan

Musique : Roman Vlad

Durée : 1h44

Date de sortie initiale : 1951

LE FILM

A l’occasion d’un match de football de la Squadra Azzura, un groupe d’italiens débarque à Paris. Leurs chemins se séparent à la descente du train, et tous vont vivre des moments surprenants dans la capitale…

Ah, Paris ! La Tour Eiffel, les Champs-Elysées, la place de la Concorde, le Louvre…mais aussi les petites femmes de Pigalle ou celles qui arpentent le bitume détrempé de Montmartre, ses cabarets enfumés et tout et tout…Paris sera toujours Paris, mais pour l’heure, Paris est toujours Paris Parigi è sempre Parigi est le second long métrage du méconnu Luciano Emmer (1918-2009), qui a essentiellement oeuvré comme documentariste de 1941 à 2008. Une très longue carrière, prolifique, dont les films consacrés à l’art (Goya, Leonardo da Vinci, Picasso) ont unanimement été salués par la critique. En 1996, le Centre Georges Pompidou lui a même consacré une rétrospective. Son travail dans le domaine de la fiction reste cependant confidentiel. Son premier long métrage, Dimanche d’aoûtDomenica d’agosto (1950), se focalisait sur des habitants de Rome, qui se rendaient en masse vers la plage d’Ostie, un dimanche de la fin août en 1949. La ville était alors désertée. Puis, le soir, tout un chacun retournait chez soi, prêt à reprendre ses occupations professionnelles le lendemain. Paris est toujours Paris est comme qui dirait une fausse suite, dans laquelle Luciano Emmer se tient encore une fois sur le fil tenu entre le documentaire (le film est un vrai témoignage du Paris de 1950) et la fiction (très belle photo d’Henri Alekan), en se moquant gentiment des circuits touristiques alors en pleine explosion.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Paris est toujours Paris, réalisé par Luciano Emmer »

Test DVD / Les Municipaux, trop c’est trop !, réalisé par Eric Carrière et Francis Ginibre

LES MUNICIPAUX, TROP C’EST TROP ! réalisé par Eric Carrière et Francis Ginibre, disponible en DVD le 26 février 2020 chez M6 Vidéo

Acteurs :  Eric Carrière, Francis Ginibre, Bruno Lochet, Sophie Mounicot, Lionel Abelanski, Eric Delcourt, Marthe Villalonga, Angélique Panchéri…

Scénario : Eric Carrière

Photographie : Lubomir Bakchev

Musique : Jack Lestrohan, Eric Carrière

Durée : 1h35

Année de sortie : 2019

LE FILM

Le charmant petit port de Port-Vendres, riche de 280 employés municipaux est secoué par une rumeur : le Maire, aidé de son chef de service, énarque et parisien, ont le noir dessein de réduire l’effectif des salariés communaux. La révolte gronde, le syndicat majoritaire, puisqu’unique, des Municipaux organise la riposte. Le secrétaire national en personne vient en consultation. Sur sa proposition, une décision historique est prise : les municipaux feront la grève du zèle.

Eric Carrière et Francis Ginibre sont plus connus sous le nom des Chevaliers du Fiel. A fin des années 1980, l’ancien étudiant en sociologie et le diplômé des Beaux-Arts font leurs débuts sur scène avec un troisième luron, Gilles Petit. Ce dernier quitte rapidement le groupe, mais les deux autres connaîtront leurs premiers succès à la télévision, à travers des courts métrages comiques et parodiques sur une chaîne locale. Les spectateurs sont alors de plus en plus nombreux à remplir les salles où se produit le tandem. Ils montent alors à Paris où leur popularité n’aura de cesse de croître et de s’affirmer. Depuis 1996, Les Chevaliers du Fiel n’ont eu de cesse d’enchaîner les spectacles, touchant même à la chanson en vendant plus de 400.000 exemplaires de leur titre La Simca 1000.

Continuer la lecture de « Test DVD / Les Municipaux, trop c’est trop !, réalisé par Eric Carrière et Francis Ginibre »

Test Blu-ray / Legends of Tomorrow, saison 4

LEGENDS OF TOMORROW – SAISON 4, disponible en DVD et Blu-ray le 15 janvier 2020 chez Warner Bros.

Acteurs : Brandon Routh, Caity Lotz, Amy Louise Pemberton, Dominic Purcell, Franz Drameh, Tala Ashe, Maisie Richardson-Sellers, Nick Zano, Arthur Darvill, Jes Macallan, Matt Ryan, Neal McDonough…

Musique : Blake Neely

Durée : 16 épisodes de 40 minutes

Date de sortie initiale : 2018-2019

LA SAISON 4

Après avoir battu Mallus, un démon sanguinaire, et avoir sauvé le monde pour la énième fois, les Légendes doivent maintenant combattre les autres démons qui en ont profité pour s’échapper.

Voici déjà la quatrième saison de la série Legends of Tomorrow, dérivée d’Arrow et de Flash. D’emblée, ce spin-off a su faire sa place avec un ton volontairement plus humoristique et en lorgnant sur les séries fantastiques des années 1990. Dans cette nouvelle saison, les scénaristes ont visiblement abusé de certaines substances prohibées, puisque les aventures réservées pour nos héros n’ont jamais été aussi nawak dans le genre. En poussant ainsi les curseurs du délire et de l’humour, les showrunners ont risqué gros. D’ailleurs, les audiences ont malheureusement chuté, au point de passer pour la première fois sous le million de téléspectateurs. S’ils rendent encore et toujours un évident hommage à la cultissime série Code Quantum, avec nos héros qui voyagent dans le temps depuis le tout premier épisode, les scénaristes intègrent cette fois le personnage de John Constantine aux Legends, interprété par l’excellent Matt Ryan. Une aide précieuse, mais aussi résultante de la précédente mission des Legends, contraints de réparer une fois de plus leurs erreurs, les fameuses « anomalies » temporelles. Diffusée sur The CW aux Etats-Unis entre le 22 octobre 2018 et le 20 mai 2019, cette quatrième saison parvient à surpasser la cinquième de Flash en terme de divertissement et demeure probablement la plus fun et la plus divertissante des séries DC, souvent plus malmenées en matière d’écriture. Si le début et le dénouement sont plus chaotiques, la mission est une fois de plus remplie.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Legends of Tomorrow, saison 4 »

Test Blu-ray / Les Sous-doués en vacances, réalisé par Claude Zidi

LES SOUS-DOUÉS EN VACANCES réalisé par Claude Zidi, disponible le 26 février 2020 en DVD et Blu-ray chez Gaumont.

Acteurs : Daniel Auteuil, Guy Marchand, Grace De Capitani, Charlotte de Turkheim, Hubert Deschamps, Jean-Paul Fabre, Gaëtan Bloom, Patrick Laurent, Didier Kaminka, Gérard Lenorman…

Scénario : Claude Zidi, Didier Kaminka, Michel Fabre

Photographie : Paul Bonis

Musique : Vladimir Cosma

Durée : 1h35

Année de sortie : 1982

LE FILM

Après leur réussite au baccalauréat, les élèves du cours Louis XIV prennent des vacances bien méritées. Bébel pensait partir aux Seychelles avec sa petite amie Jennifer, mais celle-ci a préféré s’en aller avec un autre. Une semblable mésaventure est arrivée à Claudine. L’un comme l’autre restent à Paris. Ils deviennent les cobayes du « Love Computer », une invention d’un producteur-musicien désireux de mesurer l’effet que produisent ses chansons sur les couples…

Les Sous-doués passent le Bac a attiré près 4 millions de spectateurs en 1980. Désireux de retravailler avec la même équipe, le réalisateur Claude Zidi décide de donner une suite aux aventures de Bébel et de ses potes. Jusqu’ici, le cinéaste n’avait donné de séquelle qu’aux Bidasses en folie, son plus grand succès d’alors (7,5 millions d’entrées). Les Sous-doués en vacances est la suite directe des Sous-doués passent le Bac, ce dernier étant rebaptisé ainsi après la sortie du second, afin de les différencier.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Les Sous-doués en vacances, réalisé par Claude Zidi »

Test Blu-ray / Les Sous-doués passent le Bac, réalisé par Claude Zidi

LES SOUS-DOUÉS PASSENT LE BAC réalisé par Claude Zidi, disponible le 26 février 2020 en DVD et Blu-ray chez Gaumont.

Acteurs : Daniel Auteuil, Michel Galabru, Maria Pacôme, Philippe Taccini, Hubert Deschamps, Raymond Bussières, Etienne Draber, Tonie Marshall, Féodor Atkine…

Scénario : Claude Zidi, Didier Kaminka, Michel Fabre

Photographie : Paul Bonis

Musique : Bob Brault

Durée : 1h32

Année de sortie : 1980

LE FILM

Bébél et ses petits camarades du Cours Louis XIV, sont réputés pour être des fainéants et d’invétérés farceurs. Leur lycée est même dernier du classement au baccalauréat avec 100% de recalés à l’examen ! Après une plaisanterie qui tourne mal, les trublions se retrouvent obligés d’obtenir leur bac à tout prix, tout en rusant et trichant, s’ils ne veulent pas finir en prison…

Pour des millions de spectateurs, y compris pour l’auteur de ces lignes qui considère d’ailleurs ce film comme un chef-d’oeuvre du genre, Les Sous-doués passent le Bac est devenu une comédie culte. Film bande dessinée par excellence, cette oeuvre géniale du grand Claude Zidi enfile les gags comme des perles sur un collier.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Les Sous-doués passent le Bac, réalisé par Claude Zidi »

Test DVD / Qui donc a vu ma belle ?, réalisé par Douglas Sirk

QUI DONC A VU MA BELLE ? (Has Anybody Seen My Gal ?) réalisé par Douglas Sirk, disponible le 28 janvier 2020 en DVD chez Elephant Films.

Acteurs : Piper Laurie, Rock Hudson, Charles Coburn, Gigi Perreau, Lynn Bari, William Reynolds, Larry Gates, Skip Homeier, Paul Harvey, Paul McVey, Gloria Holden, Frank Ferguson, Forrest Lewis…

Scénario : Joseph Hoffman d’après une histoire originale d’Eleanor H. Porter

Photographie : Clifford Stine

Musique : Herman Stein

Durée : 1h25

Année de sortie : 1952

LE FILM

Fin des années 1920. Âgé, Samuel Fulton se trouve sans héritier pour sa fortune colossale. Il décide de laisser tout ce qu’il possède aux enfants d’Harriet, son premier amour, qui avait refusé sa demande en mariage quand il était jeune, le jugeant trop pauvre. Mais celui-ci souhaite d’abord tester Harriet et sa famille : il se fait alors passer pour un artiste excentrique et s’installe chez eux…

En 1952, Douglas Sirk ne se repose pas sur ses lauriers et sa nouvelle comédie Qui donc a vu ma belle ?, toujours pour le compte des studios Universal, sort sur les écrans américains moins d’un mois après No Room for the Groom. Mettant en scène une nouvelle fois la pimpante Piper Laurie, il signe sa première collaboration avec le comédien Rock Hudson. Le générique change du tout au tout, le cinéaste allemand est désormais passé à la couleur, plus exactement au Technicolor (sublime photo de Clifford Stine), avec virtuosité. Le ton y est plus dramatique et acerbe que pour No room for the groom, même si le côté conte de fées de la première partie n’en donne pas l’air. Le cinéaste allemand ne l’a jamais nié, la comédie lui a servi de tremplin pour développer la face cachée de l’American Dream, pour critiquer les valeurs familiales de la bourgeoisie américaine et l’ambition.

Continuer la lecture de « Test DVD / Qui donc a vu ma belle ?, réalisé par Douglas Sirk »

Test Blu-ray / American Graffiti, réalisé par George Lucas

AMERICAN GRAFFITI par George Lucas, disponible en combo Blu-ray/DVD le 21 janvier 2020 chez Rimini Editions

Acteurs : Richard Dreyfuss, Ron Howard, Paul Le Mat, Charles Martin Smith, Harrison Ford, Cindy Williams, Candy Clark, Mackenzie Phillips, Bo Hopkins, Kathleen Quinlan…

Scénario : George Lucas, Gloria Katz, Willard Huyck

Photographie : Jan D’Alquen, Ron Eveslage

Durée : 1h48

Date de sortie initiale : 1973

LE FILM

En 1962, Curt Henderson, Steve Bolander, Terry Fields et John Milner viennent de terminer le lycée et s’apprêtent à entrer à l’université. A la veille de la séparation, les quatre amis décident de profiter d’une dernière soirée en bonne compagnie et au fil de la nuit les groupes prennent une nouvelle forme.

Relatif succès critique, THX 1138 est timidement accueilli (euphémisme) par les spectateurs, même si le film rembourse finalement son petit budget de 800.000 dollars. Cependant, le premier long métrage de George Lucas avait conduit son producteur, Francis Ford Coppola, à réaliser Le Parrain pour le compte de la Paramount, afin de régler ses dettes. Tout cela conduit George Lucas à créer sa propre société de production, Lucasfilms, le cinéaste de 27 ans rêvant d’une totale indépendance. Le Parrain devient un immense succès mondial. Remis sur pied, Francis Ford Coppola met George Lucas au défi d’écrire et de mettre en scène une comédie, ou tout du moins un film plus « simple » et grand public que THX 1138. Après une mise en route difficile et quelques réécritures avec Willard Huyck et Gloria Katz, American Graffiti voit le jour. Comme THX 1138, le film est produit pour un budget très modeste de 750.000 dollars, tourné durant 28 jours, 28 nuits plutôt, avec un casting essentiellement composé d’inconnus ou d’acteurs venus du petit écran. A sa sortie en août 1973 et sans véritable soutien des studios Universal, American Graffiti devient rapidement un phénomène, au point de devenir l’un des films plus rentables de l’histoire du cinéma. George Lucas filme un moment suspendu, une nuit, une poignée de personnages arrivés à l’un des carrefours de leur vie respective, un pied encore dans l’enfance et donc de l’innocence, l’autre se dirigeant vers l’avenir et l’incertitude. American Graffiti est un film merveilleux, un chef d’oeuvre, sans doute le plus grand, le plus intimiste et le plus mélancolique de toute la carrière de son auteur.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / American Graffiti, réalisé par George Lucas »