Test Blu-ray / Souvenirs perdus, réalisé par Christian-Jaque

SOUVENIRS PERDUS réalisé par Christian-Jaque, disponible en édition Digibook – Blu-ray + DVD + Livret le 9 avril 2021 chez Coin de Mire Cinéma.

Acteurs : Bernard Blier, Pierre Brasseur, Suzy Delair, Danièle Delorme, Edwige Feuillère, Yves Montand, François Perier, Gérard Philipe, Armand Bernard, Daniel Lecourtois, Pierre Mondy, Marthe Mercadier…

Scénario : Jacques Companéez, Christian-Jaque, Jacques Prévert, Henri Jeanson, Pierre Véry & Pierre Prévert

Photographie : Christian Matras

Musique : Joseph Kosma

Durée : 2h01

Date de sortie initiale : 1950

LE FILM

Nous voici aux objets trouvés de Paris… Comment tant de choses banales ou singulières sont-elles échouées ici ? À la suite de quel drame, de quelle comédie ? Florence, mannequin, se fait photographier dans les salles égyptiennes du musée du Louvre quand elle rencontre Philippe et le début d’un nouvel amour… Jean-Pierre invétéré séducteur, ment avec poésie non pas pour être aimé pour lui-même mais pour ce qu’il n’est pas… Tous les journaux en ont parlé à l’époque, Gérard de Lancey, interné par sa famille pour ses extravagances et sa folle prodigalité s’évadait de l’asile… Raoul, agent de la circulation amoureux de l’épicière du quartier, monte un plan pour la séduire…

Sur Homepopcorn.fr, nous avons déjà longuement parlé du réalisateur Christian-Jaque (1904-1994) à travers nos chroniques consacrées à Si tous les gars du monde…, La Tulipe Noire, Les Bonnes causes, L’Enfer des anges et La Chartreuse de Parme. Pour la quatrième fois, Coin de Mire Cinéma nous permet de redécouvrir l’une de ses œuvres méconnues et ce malgré un casting exceptionnel, Souvenirs perdus (1950). Rendez vous compte, Danièle Delorme, Gérard Philipe, Pierre Brasseur, Edwige Feuillère, Bernard Blier, Yves Montand, Suzy Delair, François Périer, Pierre Mondy et bien d’autres apparaissent au fil des quatre sketches qui composent le film ! Quatre segments indépendants liés par un fil rouge, celui d’une caméra plongée dans les dédales de la section des Objets Trouvés de la Préfecture de Police située au 36 rue des Morillons dans le XVe arrondissement, métro Convention. Une voix-off, celle du chansonnier Robert Rocca, s’adresse aux spectateurs dans ce « temple de l’étourderie », ce « musée de la distraction ». Comment ces objets sont-ils apparus ici ? A la suite de quel drame ou de quel vaudeville ? Souvenirs perdus va se focaliser sur quatre objets en particulier et à travers eux, révéler leur histoire et leur provenance. Ainsi une statue d’Osiris, une couronne mortuaire en perles de verre, une cravate de fourrure et un violon vont dresser le portrait d’hommes et de femmes, résumer un pan de ces vies respectives. C’est ici l’occasion pour Christian-Jaque de se confronter à quatre genres réunis en un seul, puisque comme l’indiquait la promo d’époque, Souvenirs perdus est à la fois « une histoire sentimentale, loufoque, pathétique et souriante », offrant aux comédiens l’opportunité de réaliser de fabuleux numéros.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Souvenirs perdus, réalisé par Christian-Jaque »

Test Blu-ray / Paris est toujours Paris, réalisé par Luciano Emmer

PARIS EST TOUJOURS PARIS (Parigi è sempre Parigi) réalisé par Luciano Emmer, disponible en Édition Digibook Blu-ray + DVD + Livret chez Coin de mire Cinéma.

Acteurs : Aldo Fabrizi, Henri Guisol, Ave Ninchi, Jeannette Batt, Hélène Rémy, Henri Génès, Marcello Mastroianni, Lucia Bosè, Carlo Sposito …

Scénario : Sergio Amidei, Luciano Emmer, Jean Ferry, Ennio Flaiano, Giulio Macchi, Francesco Rosi, Jacques Rémy

Photographie : Henri Alekan

Musique : Roman Vlad

Durée : 1h44

Date de sortie initiale : 1951

LE FILM

A l’occasion d’un match de football de la Squadra Azzura, un groupe d’italiens débarque à Paris. Leurs chemins se séparent à la descente du train, et tous vont vivre des moments surprenants dans la capitale…

Ah, Paris ! La Tour Eiffel, les Champs-Elysées, la place de la Concorde, le Louvre…mais aussi les petites femmes de Pigalle ou celles qui arpentent le bitume détrempé de Montmartre, ses cabarets enfumés et tout et tout…Paris sera toujours Paris, mais pour l’heure, Paris est toujours Paris Parigi è sempre Parigi est le second long métrage du méconnu Luciano Emmer (1918-2009), qui a essentiellement oeuvré comme documentariste de 1941 à 2008. Une très longue carrière, prolifique, dont les films consacrés à l’art (Goya, Leonardo da Vinci, Picasso) ont unanimement été salués par la critique. En 1996, le Centre Georges Pompidou lui a même consacré une rétrospective. Son travail dans le domaine de la fiction reste cependant confidentiel. Son premier long métrage, Dimanche d’aoûtDomenica d’agosto (1950), se focalisait sur des habitants de Rome, qui se rendaient en masse vers la plage d’Ostie, un dimanche de la fin août en 1949. La ville était alors désertée. Puis, le soir, tout un chacun retournait chez soi, prêt à reprendre ses occupations professionnelles le lendemain. Paris est toujours Paris est comme qui dirait une fausse suite, dans laquelle Luciano Emmer se tient encore une fois sur le fil tenu entre le documentaire (le film est un vrai témoignage du Paris de 1950) et la fiction (très belle photo d’Henri Alekan), en se moquant gentiment des circuits touristiques alors en pleine explosion.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Paris est toujours Paris, réalisé par Luciano Emmer »

Test Blu-ray / I…comme Icare, réalisé par Henri Verneuil

I…COMME ICARE réalisé par Henri Verneuil, disponible en DVD et Blu-ray depuis le 30 août 2017 chez LCJ Editions

Acteurs : Yves Montand, Michel Etcheverry, Roger Planchon, Jacques Denis, Pierre Vernier, Jacques Sereys…

Scénario : Henri Verneuil, Didier Decoin

Photographie : Jean-Louis Picavet

Musique : Ennio Morricone

Durée : 2h02

Date de sortie initiale : 1979

LE FILM

Jarry, un chef d’état, est abattu au cours d’une visite officielle, alors qu’il circulait dans une voiture décapotable, son assassin, Karl Eric Daslow, est retrouvé mort dans l’ascenseur de l’immeuble d’où il a tiré. Après une année d’investigations, l’hypothèse du tueur psychopathe et isolé semble s’imposer. Cependant, l’un des membres de la commission d’enquête, le procureur Volney, refuse de se rallier à la version officielle et décide de poursuivre seul l’enquête, avec l’aide de ses assistants. Or, au fur et à mesure que ses investigations avancent, les témoins du crime meurent tous les uns après les autres, dans de troublantes circonstances…

“Cette histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre”. Boris Vian, L’écume des jours .

Habitué à sortir un film tous les deux ans, Henri Verneuil mettra un an supplémentaire pour écrire et mettre en scène I…comme Icare, sublime thriller très largement inspiré de l’assassinat de JFK et de l’enquête qui a suivi, la célèbre Commission Warren. Carré, passionnant, froid comme l’acier, magistralement interprété par Yves Montand dans un de ses plus grands rôles et par toute une ribambelle de comédiens talentueux, I…comme Icare propose certaines pistes de réflexion, joue avec un aspect documentaire inattendu (voire l’expérience de Milgram en milieu de film) et n’oublie jamais sa dimension divertissante. Du grand art, du cinéma populaire au sens le plus noble. Du Verneuil quoi !

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / I…comme Icare, réalisé par Henri Verneuil »