Test Blu-ray / Un pyjama pour deux, réalisé par Delbert Mann

UN PYJAMA POUR DEUX (Lover Come Back) réalisé par Delbert Mann, disponible en DVD + Blu-ray uniquement dans le coffret La Trilogie Romantique depuis le 20 avril 2021, à l’unité en DVD et en Blu-ray le 6 juillet 2021 chez Elephant Films.

Acteurs : Rock Hudson, Doris Day, Tony Randall, Edie Adams, Jack Oakie, Jack Kruschen, Ann B. Davis, Joe Flynn, Howard St. John, etc.

Scénario : Santley Shapiro & Paul Henning

Photographie : Arthur E. Arling

Musique : Frank de Vol

Durée : 1h47

Date de sortie initiale: 1961

LE FILM

Jerry Webster et Carol Templeton travaillent tous deux dans la publicité. Mais les méthodes de Jerry (alcool et femmes pour s’assurer la signature de contrats) ne plaît guère à Carol qui va tout faire pour l’éjecter du circuit…

Delbert Mann (1920-2007) commence sa carrière de cinéaste en 1954 avec un drame sentimental intitulé Marty qui remporte à la fois la Palme d’or au Festival de Cannes et l’Oscar du meilleur film. Il est par ailleurs le seul réalisateur avec Billy Wilder, pour Le Poison, et Bong Joon-ho, pour Parasite, à avoir réussi cet exploit cinématographique. Après avoir mis en scène plusieurs drames, Delbert Mann dirige en 1961 Rock Hudson et Doris Day dans la comédie romantique Un pyjama pour deuxLover Come Back. Deux ans auparavant, les deux acteurs partageaient l’affiche du film à succès Confidences sur l’oreillerPillow Talk de Michael Gordon. Ce couple mythique du cinéma, collaborera à trois reprises, formant une “Trilogie Romantique” avec Ne m’envoyez pas de fleurs – Send Me No Flowers (1964) de Norman Jewison.

Un pyjama pour deux commence par un beau générique dessiné et très coloré. Cette fantaisie rend forcément nostalgique d’un cinéma disparu face à des génériques actuels terriblement homogènes et peu originaux. A cette époque, cette partie d’un film avait une grande importance et était aussi soignée que le reste. Les amateurs de films anciens vont se régaler à voir les fameux arrière-plans dans les scènes en voiture, un trucage en transparence qui a mal, mais qui conserve un certain charme.

Nous découvrons les deux principaux protagonistes. Le premier est Carol Templeton (Doris Day), une travailleuse acharnée, ambitieuse, perfectionniste et inventive. Le second est Jerry Webster (Rock Hudson) qui préfère profiter des joies qu’offre la vie. Ce fêtard passe ses nuits dans des cabarets à boire et dort le jour. Dans son travail, il est sans scrupules et n’hésite pas à utiliser des méthodes peu conventionnelles pour arriver à ses fins. Son charme et sa malice lui permettent de réussir ce qu’il entreprend. Tout les oppose mais ils se rejoignent dans leur métier. Ils sont tous les deux publicitaires. Agacée par les méthodes utilisées par son concurrent, Carol Templeton tente de faire licencier Jerry Webster. Mais ce dernier a signé un contrat important et travaille sur le lancement d’un mystérieux produit, le « Vip ».

Un pyjama pour deux aborde le thème de la publicité sous un angle comique. Le film commercial réalisé par le personnage principal pour mettre en avant le produit est caricatural. L’exagération est amusante. Or, ce produit n’existe pas. Il a été inventé de toutes pièces par Jerry Webster, ce qui ridiculise le monde de la publicité. Le film est aussi une satire sur les relations dans une entreprise. Il n’y a aucun fair-play, tous les coups sont permis pour réussir et être performant face à la concurrence.

Le scénario est bien ficelé comprenant des situations cocasses suite à un quiproquo. Carol Templeton finit par tomber sous le charme de son pire ennemi en le prenant pour un scientifique chargé d’inventer le produit « Vip ». Jerry Webster profite de cette occasion pour réussir son pari professionnel. Il s’enfonce de plus en plus dans le mensonge, mais finit par tomber amoureux de Carol. Une histoire d’amour originale naît entre les deux après un temps de séduction. Le scénario est solide et arrive à réunir deux personnes qui se détestent. Au début du film, il y a un beau plan en split screen où les deux personnages sont au téléphone et sont séparés par un éclair, montrant leur opposition. Malgré tout, l’histoire arrive à rendre une rencontre improbable possible. Les rebondissements qui s’ensuivent sont prévisibles, mais accompagnés par des petites trouvailles pour surprendre les spectateurs.

Les décors et les costumes sont extrêmement colorés afin de nous plonger dans une atmosphère joyeuse. Cette comédie romantique nous emmène de temps en temps vers une douce naïveté qui est agréable. La présence de Rock Hudson et de Doris Day, qui forment un couple magnifique à l’écran, ainsi que la fin surprenante permet au film de ne pas devenir une comédie romantique bécasse.

LE BLU-RAY

Les DVD et Blu-ray du film Un pyjama pour deux sont disponibles chez Elephant Films dans une édition comprenant également Confidences sur l’oreiller et N’envoyez pas de fleurs. Le visuel de la jaquette est coloré, correspondant à l’image du film, avec Rock Hudson et Doris Day sur un fond vert. Le menu, également coloré, est fixe et la bande originale est présente en fond sonore. A noter que chaque film de ce coffret trilogie sera disponible à l’unité le 6 juillet 2021.

Les bonus comportent une courte présentation de l’édition en DVD/Blu-ray de la Trilogie Romantique par le journaliste Jean-Pierre Dionnet (1′), visible avant le lancement du menu.

Le deuxième supplément est une présentation du film par Jean-Pierre Dionnet (5′). Ce dernier donne les informations principales du long-métrage avant de revenir en détails sur la carrière du réalisateur Delbert Mann. Il propose ensuite une petite critique en mettant en avant les qualités et les défauts du film, qu’il raconte brièvement sans trop en dévoiler. Puis, il analyse le travail sur les costumes, la musique et les décors. L’anecdote exceptionnelle sur la costumière contée magistralement par Jean-Pierre Dionnet est particulièrement savoureuse.

Le troisième supplément est une présentation de l’actrice Doris Day par Jean-Pierre Dionnet (14′). Il dresse le portait de la comédienne (disparue en 2019 à l’âge de 97 ans) en évoquant sa vie et sa carrière artistique. Il raconte ses débuts ainsi que des anecdotes sur son parcours en tant qu’actrice et chanteuse. Jean-Pierre Dionnet regrette que Doris Day “donnait une image lisse au public malgré quelques rôles forts dans sa filmographie”. Il passe une grande partie à évoquer les hommes de sa vie puis revient sur les rôles refusés et les récompenses reçues. Jean-Pierre Dionnet ne tarit pas d’éloges sur Doris Day au cours de ce module, montrant entre autres toute l’admiration qu’il a pour sa voix.

Un livret intitulé « Rock Hudson et Doris Day – La Trilogie Romantique suivi de Pour Doris Day : un portrait » écrit par Denis Rosanno est disponible dans le coffret. A travers ces 70 pages, vous retrouverez des anecdotes sur la réalisation des trois longs-métrages ainsi qu’un portrait détaillé sur l’actrice Doris Day. Des photos et des affiches accompagnent le texte.

L’interactivité se clôt avec les bandes annonces non restaurées et en VOSTFR des films N’envoyez pas de fleurs, Confidences sur l’oreiller, Étranges compagnons de lit, Le Sport favori de l’homme, Le rendez-vous de septembre et Un pyjama pour deux.

L’Image et le son

Pour la première fois édité en Blu-ray, Un pyjama pour deux a été restauré dans un master en Haute-Définition. Les couleurs sont éclatantes, donnant à la photographie, typique de cette époque, une nouvelle vie. Dans certaines scènes, le grain est malheureusement grossier. Quelques traits, témoignages de l’usure de la pellicule, sont visibles mais que très brièvement et de façon peu discernable. Cela n’empêche pas un visionnage agréable du long-métrage. Le film est visible en 16/9 respectant le format de l’image.

Le son est en DTS-HD 2.0 pour la version originale et la version française. Cette seconde est marquée par un doublage, avec des grands acteurs aux commandes, ayant un son plus intense par rapport aux voix originales. La musique a tendance parfois à saturer. De temps en temps, des infimes craquements se font entendre. La piste anglaise est de meilleure qualité en tout point. Les sous-titres français non imposés sont disponibles sous deux versions, l’une avec l’intégralité des dialogues et l’autre traduisant exclusivement les mots en anglais visibles à l’écran.

Crédits images : © Elephant Films / Universal Pictures / Critique du film et chronique du Blu-ray réalisées par Jérémy Joly / Captures Blu-ray : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.