Test Blu-ray / L’Honneur d’un capitaine, réalisé par Pierre Schoendoerffer

L’HONNEUR D’UN CAPITAINE réalisé par Pierre Schoendoerffer, disponible en Blu-ray le 1er mai 2022 chez Studiocanal.

Acteurs : Jacques Perrin, Nicole Garcia, Georges Wilson, Charles Denner, Claude Jade, Robert Etcheverry, Georges Marchal, Jean Vigny…

Scénario : Jean-François Chauvel, Pierre Schoendoerffer & Daniel Yonnet

Photographie : Bernard Lutic

Musique : Philippe Sarde

Durée : 2h

Date de sortie initiale : 1982

LE FILM

Paris 1982. 20 ans sont déjà passés depuis la fin de la guerre d’Algérie. Au cours d’une émission télévisée consacrée au conflit, un professeur de la Sorbonne accuse Martin Caron, un officier tué lors des derniers combats, d’avoir été un tortionnaire et un criminel. Sa veuve décide de laver l’honneur de son mari…

1977, Pierre Schoendoerffer (1928-2012) réalise Le Crabe-Tambour, qui attire 1,2 million de spectateurs dans les salles, se voit récompenser par six nominations aux César l’année suivante et en obtient trois, ceux du Meilleur acteur pour Jean Rochefort, du Meilleur acteur dans un second rôle pour Jacques Dufilho et de la Meilleure photographie pour Raoul Coutard. Cinq ans plus tard, L’Honneur d’un capitaine ne connaîtra pas le même engouement avec seulement 418.000 entrées, dépassé alors par le triomphe inattendu du documentaire L’Amérique interdite de Romano Vanderbes et de Class 1984 de Mark L. Lester. Rétrospectivement, le septième long-métrage du cinéaste (en tenant compte de La Passe du diable, coréalisé avec Jacques Dupont, et en écartant ses documentaires) apparaît comme étant le plus sobre dans son dispositif, puisqu’il s’agit d’un film de procès, se déroulant essentiellement dans un tribunal, avec différents apartés centrés sur les agissements du capitaine, élégamment campé par feu Jacques Perrin. Ce dernier est monté en grade, puisqu’après avoir joué un sous-lieutenant dans La 317e Section (1965) et un lieutenant dans Le Crabe-Tambour (1977), le voici promu capitaine. Comme d’habitude, Pierre Schoendoerffer n’y va pas de main morte et fonce tête baissée en abordant un sujet encore tabou, en l’occurrence la guerre d’Algérie, en exposant constamment les arguments des deux partis adverses. Dommage que la mise en scène s’avère paresseuse, surtout durant les très longs passages de procès, qui pâtissent également d’un gros manque de rythme, car le propos reste évidemment passionnant et l’interprétation brillante.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / L’Honneur d’un capitaine, réalisé par Pierre Schoendoerffer »

Test Blu-ray / Les Assassins de l’ordre, réalisé par Marcel Carné

LES ASSASSINS DE L’ORDRE réalisé par Marcel Carné, disponible en DVD et Blu-ray depuis le 14 mars 2018 chez LCJ Editions

Acteurs : Jacques Brel, Catherine Rouvel, Paola Pitagora, Roland Lesaffre, Boby Lapointe, Jean-Roger Caussimon, Michel Lonsdale, François Cadet, Serge Sauvion, Charles Denner, Jacques Legras…

Scénario : Marcel Carné, Paul Andréota d’après le roman de Jean Laborde

Photographie : Jean Badal

Musique : Pierre Henry , Michel Colombier

Durée : 1h51

Date de sortie initiale : 1971

LE FILM

Bernard Level, juge dans une petite ville de province, se voit confier l’instruction d’une affaire délicate. Un homme soupçonné d’un délit mineur est décédé au commissariat, à l’issue de son interrogatoire par le commissaire et deux de ses inspecteurs. Au terme de son instruction Level finit par inculper les policiers. Dès cet instant, toutes sortes de pressions sont exercées sur lui.

« Vous voulez un loup qui bêle avec les moutons… »

Pour les cinéphiles du monde entier, le cinéma de Marcel Carné (1906-1996) se résume souvent aux films cosignés avec Jacques Prévert, de Jenny (1936) aux Portes de la nuit (1946), en passant bien évidemment par Drôle de drame (1937), Le Quai des brumes (1938), Le Jour se lève (1939), Les Visiteurs du soir (1942) et Les Enfants du paradis (1945). Par la suite, l’oeuvre du réalisateur est comme qui dirait passée plus inaperçue, malgré d’incontestables réussites, Juliette ou la clé des songes (1950), Thérèse Raquin (1953), Les Tricheurs (1958), Trois chambres à Manhattan (1965) et Les Jeunes Loups (1968). Mais le film qui se démarque et qui prouve à quel point Marcel Carné en avait encore sous le capot reste indéniablement Les Assassins de l’ordre (1971). Avec ce drame-policier, le cinéaste aborde la question des brutalités policières, sujet brûlant après mai 68, qui demeure malheureusement toujours d’actualité. Bien décidé à montrer qu’il n’était pas prêt à raccrocher les gants et qu’il pouvait traiter des sujets de société, Marcel Carné signe une œuvre magistrale, passionnante, qui sous couvert de divertissement populaire s’adresse à ses concitoyens et ouvre le débat sur une question délicate, sensible, universelle et intemporelle.

Continuer la lecture de « Test Blu-ray / Les Assassins de l’ordre, réalisé par Marcel Carné »