Test DVD / Le Traquenard des sans-loi, réalisé par Fred F. Sears

LE TRAQUENARD DES SANS-LOI (Utah Blaine) réalisé par Fred F. Sears, disponible en DVD le 9 septembre 2019 chez Sidonis Calysta

Acteurs : Rory Calhoun, Susan Cummings, Angela Stevens, Max Baer, Paul Langton, George Keymas, Ray Teal, Gene Roth, Dean Fredericks…

Scénario : Robert E. Kent d’après un roman de Louis L’Amour

Photographie : Benjamin H. Kline

Musique : George Duning

Durée : 1h12

Date de sortie initiale : 1957

LE FILM

Utah Blaine aide Joe Neal qui possède un ranch et doit faire face à Russ Nevers qui cherche à la tête d’une bande de vauriens, à s’emparer de toutes les terres. Neal est assassiné, souhaitant que Utah et Angie Kinyon, dont le père a aussi été tué par Nevers, prennent soin de son ranch. Dans leur combat contre Nevers, Utah et Angie sont rejoints par Mary Blake dont le père a également été tué, et par Gus Ortmann, toujours ravi de se battre.

Petit western de l’année 1957, Le Traquenard des sans-loiUtah Blaine est réalisé par Fred F. Sears (1913-1957). C’est donc l’un de ses derniers longs métrages en tant que metteur en scène. S’il apparaît très régulièrement dans près de 80 films sans être crédité la plupart du temps, Fred F. Sears n’aura jamais arrêté de tourner depuis la fin des années 1940, allant parfois jusqu’à mettre en boite huit films par an ! Exécutant, « maker » comme on le dit vulgairement, le cinéaste passera d’un genre à l’autre, du polar au film fantastique, en passant par le drame social et évidemment le western. 1957 est d’ailleurs représentatif de cette carrière insolite et prolifique, puisque Fred F. Sears enchaînera donc Le Traquenard des sans-loi (western), Calypso Heat Wave (drame musical), The Night the World Exploded (science-fiction) et The Giant Claw (horreur et fantasy). Utah Blaine, titre original du film qui nous intéresse aujourd’hui, est le nom du personnage interprété par Rory Calhoun (1922-1999), comédien emblématique du western américain, découvert au début des années 1940 dans le formidable The Red HouseLa Maison rouge de Delmer Daves. Si les amateurs de films d’épouvante se souviennent essentiellement de lui dans le cultissime Nuits de cauchemarMotel Hell (1980) de Kevin Connor, dans lequel il jouait un fermier frappadingue, Rory Calhoun reste également célèbre pour avoir tenu l’affiche de Rivière sans retourRiver of No Return (1954) d’Otto Preminger aux côtés de Robert Mitchum et Marilyn Monroe. Il est ici impeccable dans la peau de ce cowboy revenant du Mexique, qui se retrouve par hasard confronté à une bande bien décidée à s’emparer des meilleures terres de la région, quitte à tuer les véritables propriétaires et à décimer ceux qui voudraient leur prêter main-forte.

Rory Calhoun se montre aussi à l’aise avec ses deux colts que lorsqu’il séduit la belle Susan Cummings, dans le rôle d’Angie Kinyon, jeune femme qui aidera Utah Blaine dans sa mission, à savoir faire valoir les droits des fermiers et propriétaires de ranch, tout en éliminant les criminels et usurpateurs. Se démarque également Max Baer, ancien boxeur et champion du monde des poids lourds, à qui Hollywood faisait alors les yeux doux afin de profiter de son impressionnante carrure. Les cinéphiles l’auront surtout remarqué dans le formidable Plus dure sera la chuteThe Harder They Fall (1956) de Mark Robson, où le sportif joue comme qui dirait son propre rôle face à Humphrey Bogart et Rod Steiger. Le Traquenard des sans-loi est son avant-dernière apparition au cinéma, avant d’être emporté par une crise cardiaque à l’âge de 50 ans en 1959. Il est ici très attachant dans le rôle de la grosse brute au grand coeur, qui est tout d’abord engagé pour arrêter Utah Blaine, avant de rejoindre ce dernier dans sa quête.

Le Traquenard des sans-loi se laisse suivre avec plaisir, d’autant plus que Fred F. Sears soigne sa mise en scène et se voit d’ailleurs bien soutenu par la belle photo N&B (pas de couleurs, faute de budget) du prolifique chef opérateur Benjamin H. Kline (plus de 375 productions à son actif répertoriées sur IMDB) et les paysages californiens. Le récit rappelle les westerns écrits par Elmore Leonard, qui venait de publier trois ouvrages et dont la sécheresse, les règlements de comptes et le sujet central de la propriété a pu inspirer Utah Blaine. Toutefois, il s’agit bel et bien d’une adaptation d’un roman de Louis L’Amour (1908-1988), écrivain et auteur principalement de westerns (Hondo, A l’est de Sumatra, Le Trésor des collines rouges). Le caractère « serial » transparaît également dans cette petite production Columbia, toujours très plaisante, rare et qui saura encore aujourd’hui faire le bonheur des aficionados.

LE DVD

Premier titre de cette nouvelle vague Sidonis Calysta du mois de septembre 2019, Le Traquenard des sans-loi est disponible en DVD. Le menu principal est typique de la collection, animé et musical.

Seul en piste, Patrick Brion nous présente le film de Fred F. Sears (10’). Après un rapide portrait du réalisateur, l’historien du cinéma passe en revue les westerns de l’année 1957, puis s’arrête sur le casting du Traquenard des sans-loi, en particulier Rory Calhoun et surtout le boxeur Max Baer. Nous n’apprenons malheureusement que très peu de choses en ce qui concerne le film qui nous intéresse.

L’Image et le son

Comme nous le rappelle Patrick Brion, Le Traquenard des sans-loi est un film rare. On apprécie donc encore plus la qualité de ce master qui instaure un très bon confort de visionnage. Les contrastes sont beaux, la définition solide, et même si la copie reste parfois marquée par des points, tâches et rayures, l’ensemble est quand même fort satisfaisant. La patine argentique est excellemment gérée, bref, c’est du tout bon !

Pas de version française en ce qui concerne ce film. La piste anglaise aux sous-titres non verrouillés, est claire, souvent dynamique, avec une belle restitution des coups de feu. Souffle limité.

Crédits images : © Columbia Pictures / Sidonis Calysta / Captures DVD : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.