Chronique du DVD / Fais ta prière,Tom Dooley, réalisé par Ted Post

fais-ta-priere-tom-dooley

FAIS TA PRIERE, TOM DOOLEY (Fais ta prière… Tom Dooley) réalisé par Ted Post, disponible en DVD le 21 septembre 2016 chez Sidonis Calysta

Acteurs : Michael Landon, Jo Morrow, Jack Hogan, Richard Rust, Dee Pollock, Ken Lynch…

Scénario : Stanley Shpetner

Photographie : Gilbert Warrenton

Musique : Ronald Stein

Durée : 1h16

Date de sortie initiale : 1959

LE FILM

1865. Tom Dooley, un soldat sudiste, et deux amis attaquent une diligence nordiste et tuent les passagers. Par la suite, ils apprennent que la guerre de Sécession est finie et qu’ils sont des assassins. Tous trois doivent fuir la région pour éviter la prison. Dans sa fuite, Tom persuade sa fiancée Laura de le suivre…

THE LEGEND OF TOM DOOLEY, Michael Landon, 1959

C’est un petit western dont on n’attendait rien en vue du titre français, de son apparente modestie et de son casting. Et pourtant la surprise est de taille ! Fais ta prière, Tom DooleyThe Legend of Tom Dooley est d’abord réalisé par le solide Ted Post (1918-2013) qui a surtout fait ses classes à la télévision avec des séries comme Perry Mason, Rawhide, L’Homme à la carabine et signe son premier long métrage The Peacemaker en 1956. Ses films les plus connus demeurent ses deux collaborations avec Clint Eastwood, Pendez-les haut et court (1968) et Magnum Force (1973), le deuxième opus de la franchise Harry Callahan sur un scénario de John Milius et Michael Cimino. Fais ta prière, Tom Dooley (1959) est seulement son second long métrage. Tourné en Californie dans des décors épurés, pour ne pas dire approximatifs, habituellement utilisés pour la télévision et vraisemblablement dans les plaines situées autour des studios de la Columbia, ce western repose sur une histoire en béton écrite par Stanley Shpetner, également producteur.

the-legend-of-tom-dooley9

Durant la Guerre de Sécession, trois soldats Confédérés, Tom Dooley, Country Boy et Abel, sont envoyés derrière les lignes ennemies pour attaquer un convoi d’armes. L’affaire tourne en leur faveur malgré la mort des opposants nordistes et Abel est sérieusement blessé. Dans la diligence, ils découvrent un soldat Sudiste, victime de leurs balles. Avant de mourir, il leur annonce que la guerre est terminée. Pris de court, Tom, Country Boy et Abel deviennent malgré eux des meurtriers très vite recherchés. Si le point de départ rappelle celui du Relais de l’or maudit, réalisé par Roy Huggins en 1952, Fais ta prière, Tom Dooley suit un autre chemin. En dépit d’un budget restreint et d’un tournage qu’on imagine rapide, le film s’avère passionnant en se focalisant sur ce trio d’amis qui n’ont nulle part où aller et qui ne peuvent même plus rentrer chez eux. Tom Dooley est interprété par le tout jeune Michael Landon, 23 ans, avant Bonanza et surtout bien avant le triomphe mondial de La Petite maison dans la prairie et sa consécration dans le rôle de Charles Ingalls. S’il est un peu lisse, le comédien porte convenablement le film sur ses épaules et campe un Tom Dooley très attachant. Mais son partenaire Richard Rust (Country Boy) s’en sort encore mieux et impose sans mal un charisme froid et animal.

td4

Tom Dooley ne souhaite qu’une chose, essayer de prendre la fuite avec Laura (Jo Morrow), celle qu’il a laissée avant de partir à la guerre et à laquelle il a promis de revenir pour l’épouser. Tom et Laura se retrouvent et le film prend alors la tournure d’un film noir avec le couple en fuite qui tente d’échapper aux pièges tendus sur leur passage. Jusqu’où les personnages pourront-ils aller alors qu’ils sont traqués par les civils, les militaires et même par un homme jaloux qui convoitait Laura ? Dans un magnifique N&B signé Gilbert Warrenton, l’ambiance s’assombrit et l’issue semble fatale comme l’indique d’ailleurs d’emblée la récurrente ballade populaire de Caroline du Nord entonnée par le Kingston Trio (et par Les Compagnons de la Chanson en version française), inspirée d’un fait divers, qui donne son titre au film :

Hang down your head Tom Dooley,
hang down your head and cry,
Hang down your head, Tom Dooley
Poor boy, you’re bound to die.

Fais ta prière, Tom Dooley est un petit film plein de qualités, soigné, passionnant, une véritable tragédie sur fond de western (la violence est sèche et les affrontements brutaux), comme une fable noire et cynique. A connaître absolument.

the-legend-of-tom-dooley7

LE DVD

Le test du DVD de Fais ta prière, Tom Dooley, disponible chez Sidonis Calysta, a été réalisé sur un check-disc. Le menu principal est animé et musical.

td

Les éminents Bertrand Tavernier (20’) et Patrick Brion (14’) ont répondu à l’appel de Sidonis pour présenter ce petit western qu’ils affectionnent, plus particulièrement le second. Le premier partage ses souvenirs émus de sa découverte (en version française) du film de Ted Post à sa sortie dans un cinéma parisien situé sur les Grands Boulevards. Un film qui selon lui était et demeure une très agréable surprise qui possède de nombreuses qualités. Bertrand Tavernier passe en revue les conditions de tournage, les décors, le casting qu’il juge composé de jeunes acteurs pas vraiment charismatiques parmi lesquels se distingue tout de même Richard Rust (Country Boy dans le film). Notre interlocuteur loue également la qualité du scénario et l’originalité de l’histoire même si le point de départ rappelle celui de Le Relais de l’or maudit, réalisé par Roy Huggins en 1952. La carrière du cinéaste Ted Post est ensuite rapidement évoquée et Bertrand Tavernier indique à cette occasion que Magnum Force, le second épisode des aventures de l’inspecteur Harry, est pour lui considéré à tort comme un bon film et critique le scénario qu’il juge très faible. En revanche, Bertrand Tavernier encense Go Tell the Spartans, connu en France sous le titre Le Merdier. Il clôt ce passionnant entretien en parlant de la bande originale qui donne son titre au film et qui se fait entendre du début à la fin.

vlcsnap-2016-10-04-11h23m56s196

De son côté, Patrick Brion fait un check-up du western en 1959, une grande année. A l’instar de Bertrand Tavernier, Fais ta prière, Tom Dooley est un western que Patrick Brion adore et se réjouit de pouvoir le présenter aux spectateurs. Le fond est un peu plus fouillé que chez son confrère, tout comme les collaborations de Ted Post avec Clint Eastwood. Malgré quelques inévitables redites, les propos se complètent, mais la passion et l’engouement de Brion pour ce western sont vraiment contagieux.

vlcsnap-2016-10-04-11h24m21s230

En plus de l’incontournable galerie de photos, nous trouvons également 5 chansons sur le thème de Tom Dooley, y compris celle entonnée par Les Compagnons de la Chanson pour les besoins de la version française du film de Ted Post ! Même Neil Young est présent dans cette section !

td7

L’Image et le son

Le format original 1.37 n’est pas respecté et celui constaté sur le DVD est en 1.45. La compression est solide comme un roc et cette copie en met plein les yeux avec une définition étincelante du N&B. Les contrastes sont denses, les noirs profonds, les blancs lumineux et le grain original préservé. En dehors d’une ou deux séquences peut-être moins définies, l’image est nette et bien nettoyée et les très nombreuses séquences sombres sont tout aussi soignées que les scènes plus claires, le piqué est plaisant, la stabilité de mise, les détails étonnent par leur précision.

the-legend-of-tom-dooley2

L’éditeur nous propose ici les versions originale et française restaurées en mono 2.0. Les mixages s’avèrent propres, dynamiques, et restituent solidement les voix, fluides, sans souffle. Le confort acoustique est largement assuré dans les deux cas avec de belles ambiances naturelles. Les sous-titres français sont imposés sur cette dernière et le changement impossible à la volée. Un carton indique que la piste française, plus sourde, est incomplète et que les passages non doublés passent directement en version originale sous-titrée en français.

the-legend-of-tom-dooley8

Crédits images : © Sidonis Calysta / Captures suppléments : Franck Brissard

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.