Test Blu-ray / Peppermint, réalisé par Pierre Morel

PEPPERMINT réalisé par Pierre Morel, disponible en DVD et Blu-ray le 31 janvier 2019 chez Metropolitan Vidéo

Acteurs : Jennifer Garner, John Ortiz, John Gallagher Jr., Juan Pablo Raba, Annie Ilonzeh, Jeff Hephner, Pell James, Method Man, Johnny Ortiz…

Scénario : Chad St. John

Photographie : David Lanzenberg

Musique : Simon Franglen

Durée : 1h42

Date de sortie initiale : 2018

LE FILM

Riley North est une jeune mère de famille dont le mari et la petite fille viennent d’être assassinés par un gang. Face à un système judiciaire corrompu qui remet en liberté les meurtriers qu’elle avait pourtant formellement identifiés, Riley décide de prendre les armes pour faire payer tous ceux qui, de près ou de loin, sont impliqués.

Le grand retour de Jennifer Garner, inoubliable Sydney Bristow dans la série Alias créée par J.J. Abrams, ou encore Elektra Natchios dans les maudits Daredevil et Elektra, s’est effectué en 2018 au cinéma avec Peppermint, vigilante movie bien badass, mettant en avant la vengeance d’une femme qui n’a plus rien à perdre suite à la mort de son mari et de sa fille, et qui, bien évidemment, va sortir l’artillerie lourde.

Si le genre est assez actuel, vu et revu – Même Bruce Willis y a eu droit en 2018 avec Death Wish d’Eli Roth, qui à peu de choses près, ressemble beaucoup à ce Peppermint – on ne peut tout de même qu’apprécier Peppermint à sa juste valeur : divertissant, jamais lourd, plaisant, et fun. Si le scénario est assez bancal (on pense à Death Sentence de James Wan, Death Wish et John Wick), c’est du côté de la mise en scène que nous sommes servis. En effet, l’efficacité de Pierre Morel (metteur en scène de l’excellent Taken, mais aussi des ratés From Paris With Love et Gunman) se ressent derrière la caméra. Si le réalisateur semble beaucoup plus à l’aise pour filmer les scènes d’action, il l’est tout de même un peu moins dans les séquences d’émotion.

Le clou du spectacle, c’est évidemment Jennifer Garner, impliquée à 200% dans son rôle. Elle porte clairement le film sur ses épaules. Sa métamorphose est hallucinante. Sur 1h40, on la voit passer de mère de famille à tueuse sans pitié. C’est une actrice vraiment excellente qui mériterait beaucoup plus de rôle de cette qualité.

Le scénariste n’oublie pas la dimension sociale du film et fait de son héroïne un ange pour les personnes sans domicile fixe. Elle est leur guerrière, leur protectrice. Ce qui n’était qu’une histoire secondaire rejoint finalement l’histoire principale pour un dernier acte explosif.

Film d’action bien réalisé et très bien interprété, Peppermint ne révolutionne certes pas le genre, mais propose néanmoins de belles idées de mise en scène, un montage lisible et des scènes d’action qui font le boulot.

LE BLU-RAY

Peppermint est disponible chez Metropolitan Vidéo. Le menu principal est animé et musical. Le Blu-ray se trouve dans un beau boîtier Steelbook.

Le Blu-ray contient un commentaire audio en VO non sous-titré où le réalisateur revient sur son expérience sur le film et son implication.

L’entretien avec Pierre Morel (HD, 26 minutes) est un bonus exclusif où le réalisateur se livre en français sur son approche sur le film, sur la place de ce film dans sa propre carrière, sur l’implication de Jennifer Garner, sur le rôle de Los Angeles et la manière de filmer la ville, ainsi que sur la façon de chorégraphier et filmer les combats.

La featurette (HD, 2 minutes) ne dévoile rien et sert plutôt de teaser qu’autre chose.

Les traditionnelles bandes-annonces de l’éditeur (Peppermint, Knight Of Cups, Carnage Chez Les Puppets, Blindspotting, 22 Miles, L’Ombre D’Emily) viennent conclure la section Suppléments.

L’Image et le son

Le master HD de Peppermint, proposé en 1080p et encodé en AVC est flamboyant. Que ce soit de jour ou de nuit, la définition est très belle. Un peu de bruit de temps en temps mais vraiment rien d’important.


En VO comme en VF (toutes deux en DTS-HD Master Audio 7.1), les enceintes font du bruit et sont présentes jusqu’à la fin du film. De plus, ce qui est présenté hors-champ est bien audible à travers les enceintes.

Crédits images : © Metropolitan Films /  Critique, Interactivité, Test technique et captures Blu-ray : Kévin Cattan pour Homepopcorn.fr