Test DVD / Zorro, réalisé par Duccio Tessari

ZORRO réalisé par Duccio Tessari, disponible en DVD depuis le 21 octobre 2014 chez Sidonis Calysta

Acteurs : Alain Delon, Ottavia Piccolo, Enzo Cerusico, Moustache, Giacomo Rossi-Stuart, Giampiero Albertini…

Scénario : Giorgio Arlorio

Photographie : Giulio Albonico

Musique : Guido De Angelis, Maurizio De Angelis

Durée : 2h04

Date de sortie initiale : 1975

LE FILM

Son ami Miguel assassiné, Don Diego de la Vega se jure de le venger. Sous son identité, il prend les fonctions de gouverneur du Nouvel Aragon, une province que le despotique Colonel Huerta rançonne, éliminant tous ses opposants et régnant par la terreur. Si Don Diego joue les aristocrates frivoles et poltrons pour mieux tromper l’ennemi, c’est pour mieux l’affronter derrière le masque de Zorro, un cavalier qui, surgissant de nulle part, ridiculise l’armée et pousse les paysans à la révolte. Rusé, Don Diego propose même à Huerta de servir d’appât dans le piège que celui-ci tend à l’insaisissable justicier…

Zorro, l’esprit du renard noir, l’immortel, le vengeur invulnérable. Créé en 1919 par Johnston McCulley, le justicier masqué vêtu de noir qui combat l’injustice et défend la veuve et l’orphelin a inspiré moult romans, séries télévisées, bandes dessinées, jeux et évidemment des films dont ce formidable Zorro réalisé par Duccio Tessari en 1975 avec Alain Delon dans le rôle-titre. Coproduit par le comédien, désireux de toucher un public familial loin de ses films policiers et drames habituels, tourné en Espagne avec une équipe essentiellement italienne, Zorro demeure un des plus grands succès populaires d’Alain Delon. Véritable triomphe avec plus de 56 millions d’entrées dans le monde, Zorro remplit les salles, enregistre des records d’affluence en Chine où il sera parmi les premiers films occidentaux diffusés au moment de l’ouverture du pays.

Cette coproduction bourrée d’humour (il faut voir Delon en robe de chambre !), parfois de burlesque, mais aussi et surtout d’action avec des combats à l’épée savamment chorégraphiés par le grand Yvan Chiffre, en met plein la vue. Le long combat final entre Zorro et son ennemi le Colonel Huerta (génial Stanley Baker) se déroulant dans de magnifiques décors, s’avère anthologique.

En reprenant quelques éléments tirés de la série mythique avec Guy Williams produite par Walt Disney Television entre 1957 et 1961, y compris la confrontation entre le vengeur masqué et le Sergent Garcia (Moustache, fait pour le rôle), le cinéaste Duccio Tessari (Un pistolet pour Ringo, Le Retour de Ringo) livre un superbe et irrésistible divertissement, blindé de second degré, aux décors splendides, aux costumes flamboyants et porté par la musique des frères De Angelis, dans lequel Alain Delon, bondissant et sourire Ultra-Brite, trouve un rôle à sa (dé)mesure. Ce n’est pas Alain Delon qui est Zorro, c’est Zorro qui est Alain Delon, et n’a absolument rien à envier à la version de Martin Campbell sortie sur les écrans en 1998, dans lequel le comédien devait d’ailleurs interpréter le mentor d’Antonio Banderas. Mais Delon était retenu au Mexique pour le film de BHL… oui, ça fait mal…

LE DVD

Le visuel de la jaquette est soigné et reprend celui de l’ancienne édition de Zorro sortie chez MGM en 2006. Le boîtier est glissé dans un surétui cartonné. Le menu principal est animé sur la musique entraînante des frères De Angelis. Depuis cette édition, Zorro a été intégré à la collection Western de légende chez Sidonis, avec un autre visuel.

Sidonis Calista nous offre tout d’abord une présentation de Zorro (6’), qui revient sur la genèse du film, son triomphe international, ses liens avec la série TV avec Guy Williams, les cascades et le tournage en Andalousie.

Ensuite, nous trouvons un excellent documentaire consacré à Zorro, intitulé Zorro, héros californien (46’) réalisé en 2013. L’historien du cinéma Christophe Champclaux nous propose une savoureuse rétrospective des films mettant en scène le personnage créé en 1919 par Johnston McCulley, en le replaçant dans son contexte historique et en revenant surtout sur la genèse du mythe et son héritage, à l’instar des hommages rendus au justicier dans Les Aventuriers de l’arche perdue ou Star Wars Episode IV, ou bien tout simplement à travers le personnage de Batman, largement inspiré par Zorro de l’aveu même de Bob Kane et Bill Finger. De nombreuses images et archives illustrent ce passionnant exposé, y compris des extraits du Signe de Zorro (The Mark of Zorro) de Fred Niblo avec Douglas Fairbanks et Marguerite De La Motte, réalisé en 1920, ou bien le film éponyme de Rouben Mamoulian avec Tyrone Power en 1940. Quelques propos viennent également appuyer ceux de Christophe Champclaux, dont ceux Douglas Fairbanks Jr et la championne du monde d’arts martiaux et actrice Cynthia Rothrock.

L’interactivité se clôt sur la bande-annonce.

L’Image et le son

L’image remasterisée de ce Zorro est très belle et permet de redécouvrir l’oeuvre géniale de Duccio Tessari. Les couleurs sont ravivées, chaudes, plaisantes pour les mirettes, tandis que la propreté de la copie demeure indéniable tout du long. Si l’on excepte quelques points et tâches, ainsi que divers flous sporadiques, quelques fils en bord de cadre et un grain plus renforcé sur le générique en ouverture et les séquences ou morceaux de scènes rajoutés, nous nous trouvons devant un très beau master, clair et détaillé.

La version originale semble avoir été restaurée également, car peu de craquements sont à déplorer. Les dialogues, tout comme la musique, sont propres et distincts sur cette efficace piste Mono 2.0 qui ne comporte aucun souffle parasite. Certains échanges sont peut-être plus étouffés que d’autres, mais le confort acoustique est très appréciable. Une piste française est également disponible, mais s’avère un peu plus grinçante. Notons que certaines séquences, qui n’ont visiblement pas été doublées à l’époque, nous apparaissent automatiquement en italien sous-titré en français. Le changement de langue est impossible à la volée et nécessite le retour au menu principal… Les sous-titres français sont imposés sur la version originale.

Crédits images : © Sidonis Calysta / Captures DVD : Franck Brissard pour Homepopcorn.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.